"Le déni du… déni du psychisme. La maternité est aussi une adoption…ou pas!"

Propos recueillis par Jamila Aridj :

« Ces femmes effacent la vie sans le savoir » (le Pr Israël Nisand)-

…Pourquoi ?

Pour deux raisons. D’abord parce qu’on a du mal à considérer que le psychisme a une telle importance sur notre corps, ensuite parce qu’il faudrait se rendre compte que la maternité est aussi une adoption et que cette adoption pourrait ne pas se produire…

…Il y a en réalité un déni du déni pour comprendre comment le psychisme pourrait masquer une grossesse ou comment une mère pourrait ne pas avoir d’instinct maternel à l’égard de son enfant. Cette pathologie extrêmement grave, puisqu’elle peut conduire à la mort d’un enfant, ne fait pas l’objet d’intérêt ni de publications de la part des médecins…

Que dire de leur entourage ?

Qu’il est toujours dépassé. Il y a aussi des entourages qui sont à l’origine des dénis. Dans l’affaire Courjault, nous sommes en présence d’un compagnon pervers et narcissique qui, par son comportement et son attitude, plonge la femme dans une dépression chronique, la fragilise. Il est à la base du déni »…(Extrait)

Gynécologue-obstétricien du CHU de Strasbourg, revient sur la découverte des corps de nouveau-nés congelés à Ambérieu

Lire tout l’article: http://www.lepoint.fr/societe/ces-femmes-effacent-la-vie-sans-le-savoir-28-03-2013-1646948_23.php?xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Quotidienne%5D-20130329

**************************************************************************

« …le psychisme a une telle importance sur notre corps, ensuite parce qu’il faudrait se rendre compte que la maternité est aussi une adoption et que cette adoption pourrait ne pas se produire… »

Rien à rajouter: tout est dit…

Deuil national le 1er avril à Maurice: inondations meurtrières à Port Louis, la capitale

Port Louis (Maurice,)Inondations : huit morts selon le dernier bilan de la police

Le dernier bilan des Casernes centrales des inondations fait état de huit morts, tous par noyade et un d’une crise cardiaque. La police et les pompiers craignent d’autres victimes. Des opérations de nettoyage et d’évacuation d’eau ont commencé.

———————-

Port-Louis ville sinistrée

En attentant un bilan des dommages causés par les inondations, un constat de visu laisse découvrir une capitale en état de choc. Outre des habitants désemparés, les commerces, les bureaux administratifs et de nombreux véhicules ont été pris au piège.

—————————-

 » Maurice observera le 1er avril un deuil national et ce jour sera férié. L’annonce a été faite par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, lors d’une conférence de presse autour des tragiques inondations qui ont choqué la population.

«Nous avons décidé de décréter ce jour férié pour observer un jour de deuil national», a annoncé le Navin Ramgoolam, ce dimanche après-midi 30 avril, à Clarisse House, et au lendemain des inondations qui ont fait neuf morts et causés d’importants dégâts aux infrastructures.

« Dès demain (NdlR : lundi) les responsables se rencontreront pour assurer la réhabilitation et l’encadrement social des sinistrés dans des circonstances aussi dramatiques. Il faut savoir que le gouvernement a injecté plus de Rs 500 millions dans les travaux de drain dans la capitale », a affirmé Navin Ramgoolam.

Le Premier ministre a soutenu que les services météorologiques de Vacoas ne pouvaient pas prévoir de tels dégâts. »

———————–

http://www.lexpress.mu/article/inondations-deuil-national-et-cong%C3%A9-public-le-lundi-1er-avril

**************************************************************************

Choquée !

Je ne sais pas quoi dire, alors je ne dis rien…

Les mères, que la société a tendance à vouloir formater comme des…"saintes" ? D’abord, des individus/femmes !

Un amour de bébé![…En double exemplaire! ;)]

——————

Individu : Personne considérée indépendamment de la société ! (Dico)

Les mères ne sont pas des « SAINTES »: juste des individus…FEMMES(!) qui font pour le mieux, avec CE qu’elles SONT:

En fait chacun(e)a tendance à réagir EXACTEMENT comme le dicte le formatage social: une mère, par définition est une…. « sainte » ! Exit la femme qu’elle EST en réalité, …Comme par magie!

Si on savait, exactement,le nombre de mères qui ont été submergées, à un moment ou à un autre, par une haine fulgurante et qui ont eu l’envie de tuer leurs petits… On serait incrédule !

J’ai connu plusieurs cas, « de visu » : la mère d’un mongolien dont le mari a fini par prendre la fuite la laissant se débattre toute seule, alors que le gène venait de lui (hérédité); celle qui a accouché de jumelles
« spéciales »: l’une est débile et l’autre a les pieds bots, et celle qui a accouché d’un spécial hurleur, dont les cris incessants résistent à tout, etc…

…Mais toutes ne passent pas à l’acte: la « conscience »…ou juste la « raison » prend le relais de la haine !

Concernant la haine seule: toutes ces mères qui n’aiment pas forcément CE bébé dont elles ont accouché et qui est à l’opposé de la perception qu’elles ont eu de ce que SERAIT… LEUR enfant, à elles.

Une mère, malgré l’image d’épinal formatée par la société et à laquelle chaque mère se sent obligée de se conformer, n’est pas et ne sera jamais une « sainte » : elle reste la femme qu’elle… EST !

Ah ! j’allais oublier toutes ces femmes qui se sont retrouvées enceintes, piégées par des viols conjugaux et qui ont dû par la suite porter 9 mois, accoucher et s’occuper de vies qu’elles n’ont jamais désirées. Certaines s’en sont accommodées, et d’autres pas:

Un jour que je rendais visite à une vieille dame de mon île qui fabriquait des « tapis mendiant » (Je les trouve superbes), elle m’a raconté une terrible histoire. Nous étions assises sur une marche donnant accès à son adorable case créole. Elle semblait douce avec son teint rosé, son chignon lâche, ses beaux yeux clairs au regard doux derrière des lunettes cerclées de fer, une aiguille dans les doigts et un début de tapis sur les genoux. (Je pense que c’était ainsi, pour que son regard ne croise pas le mien)…

… »Tu sais, me dit-elle brusquement,je me suis mariée jeune et très amoureuse. J’ai accouché d’un fils l’année de mon mariage, puis d’une fille l’année suivante et j’ai dit à mon mari que je ne voulais plus d’enfant, plus du tout!
Il a fait le sourd, et j’ai dû me soumettre au devoir conjugal. Deux ans plus tard rebelote: j’attendais mon troisième enfant. Arrivé le moment d’accoucher, j’ai refusé de me rendre à la maternité, j’ai exigé qu’il soit présent. J’ai accouché de ma dernière fille debout dans la cuisine, dans une mare de sang et d’autres trucs. Je lui ai mis le bébé dans les bras -c’était une petite fille, -en lui disant que je ne voulais plus jamais la revoir, ni lui dans mon lit. Je suis allée me coucher. Il a tout nettoyé: je n’y aurais pas touché. L’enfant a été élevée par sa grand-mère qu’elle appelle maman, et chez qui elle habite toujours aujourd’hui…

Elle était présente ce jour là, ainsi que les deux autres enfants qui sont respectivementdevenus médecin et institutrice; elle connaît son histoire. Elle est un peu disons… »différente »(!), dans sa personnalité.

Les choses sont restées comme figées depuis sa naissance: ses parents font chambre à part, sa grand-mère s’est occupée et s’occupe toujours d’elle, et sa mère a fait grandir SES enfants…

Quand Iris est arrivée à la fin de son récit, j’ai pris conscience de la sensation de barre à mon estomac. On s’est regardées les yeux humides, avant de se prendre un long moment dans les bras l’une de l’autre: je partageais pleinement… l’horreur du viol conjugal, d’un premier mariage.

Une femme si douce et qui fabrique de si beaux tapis…Juste une femme qui ne VOULAIT plus d’enfant…

Le métier de la « petite » ? Elle travaille, aujourd’hui, dans une pouponnière…

PS: j’ai été mère…7 fois (!), mais ceci est une autre histoire, avec sa propre « histoire »: la mienne 😉

Ah, la famille !

Par Nicolas Guégan:

« Pour ne pas avoir réussi à se connecter à Internet depuis l’ordinateur de son fils,… Une mère de famille a assassiné son fils de 12 ans parce qu’il avait changé les codes d’accès à son ordinateur. Sans la prévenir.

L’enfant, âgé de douze ans, avait simplement changé les codes d’accès de son PC afin d’empêcher quiconque d’accéder à ses données. Folle de rage, la mère s’est emparée d’un rouleau à pâtisserie avant de rouer de coups son enfant. En constatant que le coeur de son fils ne battait plus, elle s’est saisie d’un couteau de cuisine pour découper le corps en plusieurs morceaux. Après quoi, elle a caché les restes « dans une cave non loin de la maison », indique le rapport de la police russe »…

http://www.lepoint.fr/monde/russie-son-fils-change-les-codes-d-acces-a-internet-elle-le-tue-29-03-2013-1647693_24.php

***************************************************************************

La famille, lieu de tant de haine larvée

Ou non …

Choisir SA famille ?

Jamais gros, mais… forts "chez les hommes un surpoids est perçu comme une force"

Ben voyons! Gros c’est obèse. Mais pas de panique les gars: l’amour rend aveugle, dit-on ! 😉

——————

… » On sait que les femmes ont tendance à se voir plus grosses qu’elles ne le sont vraiment. Par contre, on n’avait pas forcément en tête que l’inverse était vrai pour la gent masculine. Après avoir demandé à plus de 300 000 lecteurs s’ils se trouvaient « trop maigre », « de corpulence normale », « en surpoids », « obèse » ou en « obésité morbide », le quotidien britannique The Guardian a découvert qu’environ 65% des répondants ont estimé correctement leur corpulence. Néanmoins, les estimations divergaient selon les sexes. Ainsi, près d’un homme sur quatre (23%) avaiant une mauvaise vision de son poids et se rangeaiant dans la catégorie « corpulence normale » alors qu’ils étaient en surpoids. D’après le sociologue Thibaut de Saint-Pol, interrogé par Le Figaro, chez les hommes « un surpoids est perçu comme une force. La taille compte davantage que la minceur ».
A l’inverse, « les femmes ont tendance à se voir plus grosses qu’elles ne le sont parce que la minceur est associée à la beauté féminine, elle constitue une sorte de diplôme informel sur le marché du travail ».

Par Aurélie Blaize, journaliste santé

http://sante.planet.fr/actualites-les-hommes-se-voient-plus-minces-qu-ils-ne-le-sont.324501.24042.html?xtor=EPR-26-309670%5BMedisite-A-la-Une%5D-20130330

***************************************************************************

Je t’embrouille: pas gros…mais forts

Et voilà le travail

Trop forts les mecs ! 😉

Ils auraient tort de se gêner: l’amour rend aveugle…les nanas en particulier

Saint Domingue: "Il est généralement possible d’obtenir son autorisation de résidence permanente dans un délai de 45 jours" !

« – Il est généralement possible d’obtenir son autorisation de résidence permanente dans un délai de 45 jours. »
Source httpwww.evaway.frcircuit-touristique

On y va ? 😉

—————

S’installer en République dominicaine ?

… » Vous ne seriez pas les premières personnes à décider de rester.

En fait, il est très difficile de visiter la République dominicaine sans rêver de vivre ici. Peut-être est-ce en raison de notre climat, de la gentillesse des dominicains, de l’environnement, du développement technologique ou des incitations fiscales, mais il est certain que de nombreux voyageurs ont décidé de prolonger indéfiniment leurs vacances en République dominicaine.

Christophe Colomb, notre premier visiteur, s’est exclamé en voyant Hispaniola « c’est la plus belle chose que les yeux de l’homme aient jamais contemplée ». Aussi, il n’est pas étonnant que tant de touristes choisissent de rester. Beaucoup sont fascinés par la magnificence du milieu naturel, les plages bordées de cocotiers, l’histoire et la culture de notre pays. Des milliers de résidents furent un jour des touristes rêvant de vivre dans un beau pays des Caraïbes.

Rien d’étonnant à cela car la règlementation dominicaine est très incitative…

– Il est généralement possible d’obtenir son autorisation de résidence permanente dans un délai de 45 jours… »

LISEZ tout l’article http://www.godominicanrepublic.com/rd/index.php?option=com_content&view=article&id=8&Itemid=17&lang=fr

***************************************************************************

Allez, On y va !