"Personne ne m’a jamais obligée de porter un enfant issu d’un viol et de l’accoucher." Même pas… l’Eglise ?

Violences des  religions( Monotype à la gouache, non contractuelle).

—————

Com de Peter Bu- URL: http://www.aneries-sur-les-femmes.fr

« Vous écrivez: « féministe est ENCORE un « GROS » mot! Certains et plus surprenant…certaines(!) voient…rouge, et s’en prennent à ma …personne(!!!) et non pas à mes articles  »

Puis-je répondre à ces « certains » en citant une dame de mon pays d’origine, la Slovaquie (une « dame », donc une personne élégante et probablement suffisamment privilégiée pour ne pas avoir subi les violences faites aux femmes que vous citez à la longueur d’années):

« Jeune vierge, je n’ai jamais été sacrifiée aux dieux. Je n’ai jamais été torturée, jugée et brûlée comme sorcière. Je n’ai jamais été ensevelie vivante avec mon mari. Nouveau-née, je n’ai jamais été noyée dans la rivière Yang-c´-tiang. A neuf ans, je n’ai jamais été circoncise par des vieilles femmes. Je n’ai jamais été arrosée avec de l’acide, ni avec de l’essence et personne ne l’a allumée. Personne ne m’a jamais obligée de porter un enfant issu d’un viol et de l’accoucher. Je n’ai jamais saignée à mort suite à l’intervention d’une faiseuse d’anges. On ne m’a jamais lapidée parce que j’ai fait l’amour avant le mariage. On ne m’a jamais obligée de vendre mon corps. On ne m’a jamais coupé les doigts à cause d’ongles laqués. On ne m’a jamais forcée à marcher couverte de la tête aux pieds. Aucun homme ne m’a jamais battu au point d’être obligée de me nourrir avec une paille. On ne m’a jamais interdit de travailler, de m’instruire, de parler en public, de participer aux élections et d’être élue.
Par chance aucune de ces horribles menaces ne s’est jamais réalisée.
Ne s’est jamais réalisée mais aurait pu.
Pour la seule et unique raison :
Je suis une femme. »

Olga Pietruchová, lauréate 2014 du Prix international Femme de courage décerné par le Département d’État américain, dirige au Ministère du travail, des affaires sociales et de la famille de la République slovaque le Département de l’égalité des genres et des chances. »

********************************************************************************

Je sais, tous les jours, je dénonce les saloperies faites aux femme, mais quand même, quand je lis Olga, j’éprouve un sentiment de désolation infinie…

Des mecs ont réussi à rendre cette planète inhumaine pour les femmes…

« Personne ne m’a jamais obligée de porter un enfant issu d’un viol et de l’accoucher. »

Mais l’Eglise, elle, a osé prôner cette ignominie, au nom de la vie sacrée

Sacrée, seulement quand ça l’arrange: cf tous les bébés jetés dans une fosse septique près d’un ancien couvent, l’ esclavage dont elle tirait profit, la vie des torturés de l’Inquisition, la vie des petits garçons violés par des prêtres pendant quelle regardait obstinément ailleurs, se contentant de les…déplacer(!!!)

Autrement dit de renouveler(!) leur… vivier de chair fraîche !

Les religions ne sont pas Dieu

Elles n’ont aucun droit sur le ventre et le sexe des femmes

A part celui… qu’elles SE donnent (!)

Et que leur donnent les croyants de tous bords ! :##

"Lorsque je me déplace seule en France, où que ce soit, je suis en zone périlleuse "…

com sur: « On espère jusqu’au bout qu’il sera capable de se lever pour s’interposer »…

« Ce qui me conforte dans l’idée que lorsque je me déplace seule en France, où que ce soit, je suis en zone périlleuse et que dans ces circonstances, une femme n’est jamais trop prudente et que je dois toujours rester fin prête pour une démonstration pratique impromptue de mes talents en arts martiaux défensifs comme l’aïkido. et qu’il est heureux que j’y aie été initiée très tôt. »

https://www.youtube.com/watch?v=AfdpXiTLe-4&feature=youtu.be  »

(luce-sait-y-faire).

*******************************************************************************

« lorsque je me déplace seule en France, où que ce soit, je suis en zone périlleuse et que dans ces circonstances, une femme n’est jamais trop prudente »

Ce n’est hélas pas…qu’en France ! :##

Il faudrait décréter l’enseignement de la self-défense…OBLIGATOIRE(!) pour les petites filles

Dés le premier biberon !

C’est un atout majeur dans la vie d’une femme, de pouvoir compter sur… ELLE-MÊME, pour se défendre !

Celles qui préfèrent se réfugier derrière un « costaud », ne le tient généralement pas en… laisse(!), pour l’avoir sous la main au mauvais moment ! :##

Un macho repenti …

Non signifie NON ! (Non contractuel).

————————-

Par Lucile Bellan

.. »Il y a quelques années, j’étais avec ma copine de l’époque à une soirée chez des amis. La soirée a été arrosée et mon amie est allée se reposer dans l’unique chambre du lieu qui servait à entreposer des manteaux (typiquement le genre de détail typique des soirées étudiantes). Le lendemain, elle m’a appris qu’un ami à moi s’était allongé sur elle et avait eu les mains baladeuses, que ça l’avait réveillée mais qu’elle était restée muette de stupeur et incapable de réagir.

J’ai pris l’affaire à la rigolade et l’ai classée sans suite.

Aujourd’hui, alors que je commence à me poser des questions sur le féminisme et l’oppression masculine, que je me définis même comme pro-féministe, je me rappelle cette anecdote et je me demande: est-ce que je suis passé à coté d’une agression? Est-ce qu’en défendant mon ami, je suis devenu son complice? Est-ce que j’aurais du avoir une attitude différente?

Macho repenti » (Extrait)

http://www.slate.fr/story/93983/agression

********************************************************************************

« je me rappelle cette anecdote et je me demande: est-ce que je suis passé à coté d’une agression? Est-ce qu’en défendant mon ami, je suis devenu son complice? Est-ce que j’aurais du avoir une attitude différente? »

– Ce n’est pas une « anecdote » mais une… agression sexuelle !

– Oui !!

-Et encore, oui !!!

Une femme n’est pas un objet sexuel à tripoter* comme bon « LUI » semble

Mais un être… humain(!): il FAUT avoir SON… consentement(!), pour agir* ainsi, avec « ELLE » !

Certains la prennent même pour des… « latrines à sperme », qu’ils utilisent donc juste pour se « vider », sans aucun respect…humain, pour « ELLE »!

"On" est passé du harcèlement au viol, au milieu de citoyens, qui "regardent ailleurs" ?

« Le harcèlement de rue est plus fréquent qu’on le croit. Le mouvement mondial Hollaback, dont la mission est d’abolir ces agressions, a décidé d’en faire la démonstration grâce à une caméra cachée.

Pendant une dizaine d’heures, une jeune femme s’est promenée en silence dans différents quartiers de Manhattan, à New York, filmée par une caméra qui se tenait devant elle.

Quarante kilomètres plus tard, le constat est brutal: l’actrice aura reçu près d’une centaine de remarques au cours de son trajet. Certains hommes n’auront pas même hésité à la suivre pendant plusieurs minutes, comme encouragés par son mutisme.

Depuis 2012, date à laquelle une étudiante belge avait réalisé un film similaire dans un quartier populaire de Bruxelles , la situation ne semble pas avoir beaucoup évolué. »

http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/28/harcelement-de-rue-femmes-new-york-camera-cachee_n_6063734.html?utm_hp_ref=mostpopular

********************************************************************************

« Depuis 2012, date à laquelle une étudiante belge avait réalisé un film similaire dans un quartier populaire de Bruxelles, la situation ne semble pas avoir beaucoup évolué. »

…Empiré ?

« On » est passé du harcèlement au viol, au milieu de citoyens, qui… « regardent ailleurs » ? :##

PS- un com : »L’instinct de perpétuation de l’espèce ça fait faire des trucs par moment, j’vous jure ! 🙂 »

Y a encore du boulot !

[ "Minute" condamné pour sa Une associant Taubira à un singe]

Par Geoffroy Clavel

… »C’est ce qu’on appelle de la mauvaise publicité. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce jeudi 30 octobre le directeur de la rédaction de Minute à 10.000 euros d’amende. Le magazine d’extrême droite, au bord de « l’asphyxie financière », était poursuivi pour « incitation à la haine raciale » après la publication d’une Une associant Christiane Taubira à un singe.

L’affaire avait fait grand bruit en novembre 2013, entraînant une condamnation unanime de la classe politique et le dépôt d’une plainte par les services mêmes du premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Un tollé accueilli alors comme « une jolie publicité » par le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire d’extrême droite, Jean-Marie Molitor »…(Extrait).

http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/30/minute-condamne-une-christiane-taubira-singe_n_6074712.html?utm_hp_ref=france

********************************************************************************

« Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce jeudi 30 octobre le directeur de la rédaction de Minute à 10.000 euros d’amende. »

Et c’est combien pour la création d’un blog porno en usurpant l’identité et la photo d’une blogueuse ?

« Création » provoquant… »Un tollé » et « une condamnation unanime », sur blog.fr ?

Noooon: indifférence ou collaboration(!), active, de…. nanas(!!!), surtout

"En terme d’égalité salariale la France stagne à la …126e(!) position."

… »La notation de la France reste toutefois encore très faible sur la question spécifique de l’égalité salariale, pour laquelle elle ne ressort que 126e.

Un résultat particulièrement inquiétant si l’on compte que dans l’enseignement supérieur, ce sont plutôt les hommes qui sont minoritaires »…

Planet.fr

*****************************************************************************

« En terme d’égalité salariale la France stagne à la …126e(!!!) position. »

Un manque à gagner qui s’ajoute aux heures de travail domestique…non rémunérées ? ? ? ! (Nettoyage, cuisine, lavage/repassage, courses, soins aux enfants…)

Sans compter, pour certaines, le sexe obligé et…gratuit ?

Nous le valons…bien ? :##

"On espère jusqu’au bout qu’il sera capable de se lever pour s’interposer"…

Par Désirée de Lamarzelle

« Comment agir ? Comment se retrouve t-on à fermer les yeux ? Face à une situation aussi terrible que l’agression d’une personne, si nous n’agissons pas nous devenons un citoyen passif, voir un coupable pour ne pas avoir aidé… Autant de questions que soulèvent ce court-métrage en 140 secondes…

…L’effroi, la peur et la honte nous étreignent comme lui, que l’on espère jusqu’au bout capable de se lever pour s’interposer…

Pour soutenir le film, retrouvez-le sur le site du Nikon Film Festival »…(Extrait).

Vidéo: http://www.koreus.com/video/je-suis-a-heure.html

http://www.marieclaire.fr/,court-metrage-viol-video,723635.asp?xtor=EPR-169?xtor=EPR-169

*****************************************************************************

« On espère jusqu’au bout qu’il sera capable de se lever pour s’interposer »…

Un témoignage sur le site du Nikon Film Festival:

« Ayant été victime également dans un TER, je peux vous dire qu’en tant que victime c’est très difficile de se débattre. On se sent toute petite, fragile et on voudrait que tout s’arrête. J’ai pris le train seule, à 17 ans, à 5 heures du matin, j’étais seule dans le wagon. Puis, un homme est arrivé. Oui j’aurai du partir, mais tous les wagons étaient vides… Il s’est assis en face de moi, à commencer à me parler. J’avais une cage à chat à côté de moi, je l’ai serré contre moi. Il a continuer à me parler. A me dire, que les femmes lui courraient après, que c’était un dieu au lit, je lui ai dit que je ne voulais pas parler avec lui, que j’avais 17 ans (à l’époque, je pensais que ça rebuter les violeurs, le fait de s’en prendre à une mineure). Puis il a ôté la cage à côté de moi, il était donc coller à moi. Il discutait avec des propos de plus en plus oser, de sexe, de fellation, de sodomie. Je ne savais pas où me mettre, j’étais mal, j’aurai voulu m’évanouir. Qu’est-ce que j’aurai plus faire, frapper un homme qui était plus costaud que moi alors que j’étais seul dans le tram.. Puis plusieurs fois, il a voulu m’embrasser, il se penchait sur moi pour sentir mes cheveux, mon cou, puis il a mis les mains sur mon visage visage, en descendant de plus en plus plus bas… Quelle honte, quelle humiliation de se faire toucher d’une manière aussi répugnante. J’en en ai la nausée en y repensant. Puis, un contrôleur est venu. Il nous a regardé et il a très vite compris que quelque chose n’allait pas. Il nous a séparé d’une manière douce. Il m’a amené dans les tram de première classe et a amené l’autre gars dans un autre wagon. Qui sait ce qui me serait arrivée si le contrôleur n’était pas intervenu… Oui, j’ai eu la chance d’être aidée. Mais le soir où j’ai repris le tram, et qu’un autre homme me fixait, je me suis dit que dans le tram, ces agressions, ces viols se sont des pratiques courantes. Il manque cruellement de dispositif de sécurité, les agresseurs savent que personne n’est là pour les contredire… Il faut continuer à sensibiliser, encore et encore, car ensemble on est plus forts ! »

Saloperie de société ! :##