Visiteur courrouce et irrite !

Tingy . Je suis a la Havane/Cuba, si je n arrive pas a publier un autre article, on se retrouve plus tard. Pas d Internet sauf en payant dans les tres grands hotels .Orthographe de l ordi hahaha !

courroux [Visiteur]

 » En tout cas, tous les groupes humains érigent pour fonctionner une hiérarchie de règles, celle au sommet constitue un interdit social décisif. Et vient donc en prévention première puis sanctionne mais aussi fait office d’éducation citoyenne -certaines sociétés enseignent par les rites leurs interdits, d’autres comme la notre par le Droit (tout citoyen est censé connaître la loi)-

Pour cette raison majeure, l’éducation ne se peut faire, lorsqu’un article de code pénal n’est pas défini clairement, et il est préjudiciable aux plaignantes (affaires classées), et, de plus, inconstitutionnel (l’actualité l’a récemment enseigné) contraire aux textes fondateurs.

Voici un billet irrité sur cet incident très malheureux de la plus grande bizarrerie à la veille du vote du suffrage universel : susaufeminicides.blogspot.fr/2012/05/feminicide-du-harcelement-sexuel-en-qpc.html

C’est ainsi que je réclame la précision la plus rigoureuse sur toutes les atteintes que subissent par majorité écrasante les filles/femmes des féminicides conjugaux, domestiques, privés, publics… voici une page explicative  »

susaufeminicides.blogspot.fr/p/feminicide-lexique.html