Sophia Aram, "rencontrée" dans l’avion…

Arbre de vie…Un arbre de vie ! ( Monotype)

Par Michèle Fitoussi:

… » Attention, cette fille est sans tabou.. en direct sur France Inter, où deux fois par semaine, à 8h55, elle balance un billet vachardo-rigolo…

…La comédie, c’est définitivement son truc. Moment phare : un hommage au clitoris. « Je remercie Dieu de nous l’avoir donné. je me suis rendu compte après coup, qu’on avait écrit un spectacle féministe. Ce que les religions véhiculent avant tout, c’est la misogynie. Dieu est le chef de l’homme qui est le chef de la femme. »

…Elle roule  » Pour la liberté. Aimer qui je veux, croire en qui je veux, exercer la profession que je veux »…

Source ELLE d’avril où lire tout l’article.( Pour ma part, je l’ai dévoré dans l’avion).

***************************************************************************************************************

Mais cela à un prix:  » Le plus nauséeux ce sont les injures raciste, les allusions sexuelles salaces et même les menaces de mort qui courent sur le web, les résaux sociaux et les sites fachos »…

Vérifié : une nana qui « l’ouvre » sans tabou a de quoi se faire éreinter !

Mais ce n’est pas une raison pour la « fermer »

Au contraire !

Sophia Aram? Une nana qui en « A » [ Je parle du Minou, évidemment] 😉

21 éjaculations par mois…( Canal + en différé, ce jour).

Le spécialiste (homme), explique doctement, qu’avec 21 éjaculations par mois, les mecs baissent de 1/3 le risque de cancer de la prostate.
Il illustre ses propos d’une petite séquence où on voit un monsieur, allongé passivement, être « agressé » par une nana, visiblement en plein œstrus, qui lui déboutonne furieusement la braguette.
Le message subliminal – chacunE l’aura compris- étant: « Au boulot les filles, si vous voulez garder votre Jules préféré en vie, plus longtemps. N’oubliez pas, qu’en plus, il est « prévu » qu’il « parte » bien avant vous . »
Bon ! Voyons : 21 éjaculations ça fait un Krakboumhuuue tous les…un jour et demi ? C’est bien ça ?
Comment ? Aaaah ! Mais bien sûr : un autre message subliminal de la séquence suggérait aussi, que les mecs eux-mêmes SE prendraient en charge en mettant la main à la pâte, (sans jeu de mots) pour contribuer,- c’est le moins qu’ils puissent faire- à leur propre longévité. Ouf ! ( 21 fois, 12 mois par an, ça frise…l’overdose, non ? Je veux dire… pour la compagne ?)
Et moi qui les avais pris pour des manchots. Sorry !
…Tout baigne, alors ! 😉

« Sept vies » et le pardon ?

« Mais, j’y pense, toi qui n’es pas croyante, tu peux faire tout ce que tu veux sans jamais commettre de péché dit-il sans transition, un peu envieux.
Je n’en croyais pas mes oreilles, il confondait morale et religion.
– Tu te trompes répliquais-je, c’est toi qui peux commettre les pires forfaits. Il te suffit ensuite d’aller te confesser, pour te sentir blanc comme neige. Quand j’ai fait une nuisance à autrui, je dois en supporter les conséquences toute ma vie, car j’ai des comptes à me rendre. Je n’attends de pardon de personne, même pas de moi. C’est pour cela que j’essaie, j’ai bien dit j’essaie, de nuire le moins possible. Je trouve que le pardon n’est ni rédempteur, ni moral, mais profondément injuste. Pour moi ce qui est fait est fait, de façon indélébile. Tout ce qui reste à faire c’est de ne pas recommencer. Jamais rien, ni personne, ne peut effacer les préjudices que l’on cause à autrui ou à soi-même d’ailleurs, par nos mauvaises actions. Les lois peuvent proposer une compensation financière ou carcérale. Cela n’efface pas « l’ardoise » bien sûr. J’ai toujours trouvé insupportable qu’un assassin demande à sa victime de lui pardonner. Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Il faudrait qu’en plus de l’horreur subie, la société, la victime et les survivants, soulagent la conscience du criminel ?
On peut regretter ses actes et décider de ne plus les commettre, mais c’est une affaire entre soi et soi ! On n’a pas à demander pardon, on ferme sa gueule et on crève si on peut. Je sais, « on » ne peut plus, car la peine de mort a été abolie. Tant mieux pour “on” et tant pis pour nous. Je trouve aussi que les circonstances atténuantes constituent l’injustice totale, car la victime, elle, n’en a bénéficié d’aucune, de la part du coupable.
Dans la vie de tous les jours le pardon est négatif car il partage la société en deux clans : les profiteurs et les baisés.
Pourquoi les « méchants » changeraient –ils, puisqu’en face ils trouvent les « bons » qui leur pardonnent tout. Ils seraient bien bêtes de ne pas en profiter ! En fait, je ne pense pas que la victime pardonne par grandeur d’âme mais plutôt par lâcheté.
Je n’ai jamais pensé non plus, qu’il fallait nourrir et entretenir sa vengeance. Chacun sait que cela requiert une énergie dingue. C’est vrai, on a mieux à faire. Il est préférable de garder cette énergie pour soi, pour se faire une vie plus belle.
Je pense qu’il faut « ranger » soigneusement le mal reçu « au grenier », mais surtout ne pas essayer en vain de « l’effacer », afin de ne pas recommencer les mêmes expériences désastreuses par la suite »..
(Extrait du « Père Ver).

Indélébile…

« Qu’est-ce que cela veut dire pardonner ? Que faut-il entendre par là ? Effacer ? Oublier ? Continuer comme si rien ne s’était passé ?
En réalité, rien ni personne ne peut faire en sorte que nos actes n’aient jamais existé. On peut seulement faire semblant. Ce qui est fait est fait, avec toutes ses conséquences. On ne peut plus rien modifier ; seulement en escamoter le souvenir de notre quotidien de façon à rendre notre vie plus acceptable »…
(Extrait du «Père Ver )
« Au lieu de progresser, l’homme demande pardon à Dieu, à tout bout de champ. Au lieu de se prendre en charge, il implore des Grâces. Il devrait méditer au lieu de prier, c’est-à-dire soumettre chacun de ses actes à une profonde réflexion. Et non pas répéter en boucle des litanies décervelantes, qui en réalité, font résonance à un vide spirituel affligeant.
Le seul dogme de l’humanité, devrait être la pratique du TOTAL respect envers autrui et bien sûr envers soi-même. »…
Extrait de « Tingy Tanàna ».

Tourner autour d’une pierre sacrée, se laver dans le Gange, se confesser…

.. « Beaucoup d’âmes adhèrent aux religions, parce qu’elles se sentent submergées d’impuissance, de craintes et d’incertitudes. Et aussi, parce que la mort les terrifie. Dieu résoudra tous leurs problèmes, et les accueillera à la fin !
De plus, il leur pardonnera toutes leurs saloperies, petites ou grandes. Alors ils se lâchent !
Pourquoi s’en priveraient-ils ? Ils croient dur comme fer, que « l’ardoise » sera effacée par la confession, un pèlerinage à la Mecque, une immersion dans le Gange ou je ne sais quoi encore !
Bonjour l’enfer, ici bas »…
(Extrait du Village des Vagins).

*******************************************************************************************

J’ai revu sur Canal, le film « Sept vies », qui parle entre autres, de la culpabilité et de la quête du pardon.
J’adhère entièrement à la vision qui y est développée : CHACUN doit REPARER, LUI-MÊME, avec « SA chair et SON sang », la faute qu’il a commise, pour TENTER de …SE pardonner.
Il faut REPARER ce que l’on a fait, auprès de la…VICTIME, et non pas se donner une nouvelle virginité par un SIMULACRE auprès d’un « homme d’Eglise », ou en soi-disant « PAYER sa DETTE » auprès d’un « homme de Loi ». Le pardon de… Dieu( !), est un ingénieux fond de commerce des religions – Payer sa dette à la société : un moyen d’enrayer une vendetta sans fin).
La confession, le pèlerinage à la Mecque, l’immersion dans le Gange, etc…N’ont de REALITE de REPARATION que pour ceux qui VEULENT y croire.

Aucune RELIGION, n’a le pouvoir d’effacer « l’ardoise » de nos mauvaises actions, qui n’ont rien à voir avec le « péché » et « l’enfer »( !!!), mais avec le TOTAL RESPECT de soi et de l’autre ET avec la JUSTICE : ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas pour toi ou pour les tiens.

A chacun son "TRUC" …

Vidéo : « Sa douce main, oeuvre, pour « leur » bien, derrière une cloison ! »

Le moins « pire » pour les nanas qui le pratiqueraient

…Et pour des mecs qui y auraient recours ? (tentative de RESPECT de SOI et de l’AUTRE)…

Une main ça ne contracte pas le sida, ça ne fabrique pas de petits, ça ne donne pas la vie, ça n’a pas d’yeux, ni de nez, ni d’oreilles, ça se lave nickel…

Ça n’est pas l’INTIMITE d’un SEXE féminin : l’INTIMITE d’un être…HUMAIN !

Bon, maintenant, il faut quand même pouvoir « gérer », la «matière»….

A la lecture d’innombrables com de forums, il apparaît que ce n’est pas du tout évident, pour beaucoup d’entre …EUX ! 😉

Source : FILM « Irina Palm »

A méditer…

Rêve de libertéS( Pastel gras).
– Si j’entends, j’oublie – Si je vois, je retiens – Si je fais,je comprends (Confucius)

-Si le chameau ne s’était pas mis à genoux, on n’aurait pas pu le charger. Proverbe grec.

– La masturbation, c’est faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime »( Woody Allen).

– Ce qui compte ce n’est pas le bonheur de tout le monde, c’est le bonheur de chacun.(Boris Vian)

– Si on ne s’aimait pas tant soi-même on serait toujours seuls. (Woody Allen).

– Il faut que le hasard renverse la fourmi pour qu’elle voit le ciel – Proverbe arabe.

– Bien des gens sont comme les horloges qui indiquent une heure et en sonnent une autre – Proverbe danois.

– Deux dames l’une à côté de l’autre font une froide température – Shakespeare (1613).

-L’anthropologue Debora Diniz affirme avec justesse: « La violence n’est pas constitutive de la nature des hommes, mais un dispositif culturel d’une société patriarcale qui réduit le corps des femmes des objets de consommation masculine et le plaisir. ».

– « La prostitution est à la société ce que l’inceste est à la famille ». Jorge Barudy, psychiatre, psychothérapeute et thérapeute familial. Conférence du Cri, Dijon.

« On dit que l’esclavage a disparu de la civilisation européenne. C’est une erreur. Il existe toujours, mais il ne pèse plus que sur la femme et il s’appelle prostitution. »Victor HUGO, Les Misérables, 1862.

Le viol, l’inceste : C’est le corps que l’on blesse, mais c’est l’âme que l’on tue …