Douce nuit et merci pour la visite :-))

(Pointez souis pour légende).
Crépuscule sur Hong Kong, ce soir

990 pages vues hier: merci pour votre présence 😉

strong>Jeudi 31 octobre :

– @ 21:18 : Madagascar, MG
– @ 21:00 : Belgium, BE
– @ 20:40 : Switzerland, CH
– @ 20:16 : Full, Suise
– @ 20:03 : Berlin, Allemagne
– @ 11:07 : Kwun Tong, Hong Kong
– @ 11:06 : Mountain View, California, US
– @ 10:47 : United States, US
– @ 09:21 : Casablanca, Maroc
– @ 09:17 : Québec, Canada

Entre autres …

Douce nuit et merci pour la visite…

« 343 ringards se battent pour une cause machiste perdue: le droit de disposer du corps des autres"

« Les 343 salopes réclamaient en leur temps de pouvoir disposer librement de leur corps.
Les 343 salauds réclament le droit de disposer du corps des autres. Je crois que cela n’appelle aucun autre commentaire » a déclaré ce mercredi la ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

Laurence Cohen, du Parti communiste, dénonce elle « 343 réacs, sexistes et machistes ». «Pour ces messieurs, dont certaines célébrités, le libre-accès à la prostitution fait partie de leur liberté, interdiction d’y toucher ! » s’est-elle emportée.

Les associations furieuses
Pour l’association, Zéro Macho, ces « 343 ringards se battent pour une cause machiste perdue », ce manifeste traduisant « leur mépris pour les femmes dans la prostitution ». SOS Racisme a lui aussi regretté ce « détournement désolant » de leur slogan « Touche pas à mon pote », « qui n’a pour seul objectif de faire du buzz à moindre effort ».

Certains « salauds » reculent
Une initiative qui a du mal à passer donc, et qui semble même déranger certains de ses signataires. Nicolas Bedos, qui étaient pourtant l’un des premiers à mettre son nom en bas de la feuille, a indiqué « regretter » cette initiative. Il avoue sur la comparaison avec les 343 salopes était « indécente » et « un peu inconséquente ». Il se dit aussi « embarrassé par le voisinage » de certaines autres personnalités qui « ne sont pas tous mes camarades de lutte ».

Par Stéphanie Thibault

planet.fr

**************************************************************************

« Pour l’association, Zéro Macho, ces « 343 ringards se battent pour une cause machiste perdue », ce manifeste traduisant « leur mépris pour les femmes dans la prostitution ».

Sale temps pour les machos :yes: !

PS: des « ringard(e)s qui se battent pour une cause machiste perdue:la prostitution », fleurissent, pardon, flétrissent même… sur blog.fr :##

Douce nuit et bienvenue à Salé (Maroc), à San Antonio, Texas (US), Almaty City (Kazakstan )…

(Pointez souris pour légende)
Spectacle de rue ce soir dans  Nathan Road (Hong Kong)

Mercredi 30 octobre :

-@ 22:11 : Mountain View, California, US
-@ 21:49 : Longueuil, Canada
-@ 21:39 : Ougrée, Belgique
-@ 21:29 : Kwun Tong, Hong Kong
-@ 21:22 : Casablanca, Maroc
-@ 21:19 : San Antonio, Texas, US
-@ 20:28 : Salé, Maroc
-@ 2O:27 : Kigali, Rwanda
-@ 2O:26 : Holy See (Vatican City State) (VA)
-@ 2O:25 : Almaty City, Kazakstan

Entre autres …

Douce nuit et merci pour la visite 😉

Un BEP fellation pour sa fille ou petite-fille, avec TP au programme ?

73% des jeunes de 18-25 ans souhaitent la pénalisation du client prostitueur…

Un com: « j’ai beaucoup choqué en demandant à un des intervenants, suppléant d’une candidate de gauche… s’il serait enchanté que sa petite fille choisisse un BEP fellation… »

—————–

« La prostitution, un métier ?

1000 jeunes pour l’abolition de la prostitution !

Huit organisations de jeunesse s’associent pour mener campagne pour l’abolition de la prostitution.

Dans un appel intitulé « Génération Abolition de la Prostitution » signé par plus de 1000 jeunes et à l’aide de plusieurs supports d’information et d’argumentation, l’Union Nationale des Etudiants de France (UNEF), le Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS), l’Union Nationale Lycéenne (UNL), Osez Le Féminisme ! (OLF), Les EfFRONTté-e-s, le Mouvement des Jeunes Communistes Français (MJCF), l’Union des Etudiants Communistes (UEC) et La Mutuelle Des Etudiants (LMDE) s’expriment collectivement et publiquement pour la première fois en faveur de l’abolition du système prostitueur.

73% des jeunes de 18-25 ans souhaitent la pénalisation du client prostitueur. Nous avons notre mot à dire sur la société dans laquelle nous voulons évoluer. Nous voulons une société plus juste, plus égalitaire. Nous voulons donc créer les conditions de la libération des sexualités, de l’égalité femmes-hommes et de la solidarité entre les peuples. L’abolition du système prostitueur est une étape nécessaire à la construction de cette société.

Alors qu’une proposition de loi des députées Maud Olivier et Catherine Coutelle a été déposée le 10 octobre à l’Assemblée Nationale, nos organisations appellent les parlementaires à améliorer encore cette loi et à l’adopter, afin de traduire enfin dans le droit la position abolitionniste de la France. »

Source Osez le féminisme

Lien

« Le court-métrage du collectif « les jeunes pour l’abolition de la prostitution », réalisé par Frédérique Pollet-Rouyer, d’après un scénario de Frédérique Pollet-Rouyer et Siham Bel, octobre 2013.

Pour nous rejoindre, signez l’appel des 1000 pour l’abolition du système prostituteur, ou assistez à l’une des 14 conférences du Tour de France de l’abolition !  »

**************************************************************************

Dire qu’on peut lire ici et là qu’il y a encore des…vieux(!) pour se réjouir ouvertement de cette saloperie indigne de l’humanité :no:

73% des jeunes de 18-25 ans souhaitent la pénalisation du client prostitueur.

Avec ces jeunes, l’espoir est permis :yes:

Bravo les p’tits gars

Douce nuit et bienvenue à Osage, Wyoming (US), Flawinne (Belgique), Thailande (TH )…

Hier, 723 pages vues par 303 visiteurs. Merci pour votre présence 😉

—————-

Mardi 29 octobre:

– @ 23:33 : Repentigny, Canada
– @ 23:02 : Thailand, TH
– @ 22:56 : Alger, DZ
– @ 14:05 : Menlo Park, California, US
– @ 14:05 : Palo Alto, California, US
– @ 13:48 : Sétif, Algérie
– @ 13:29 : Osage, Wyoming, US
– @ 13:13 : Antananarivo, MG
– @ 12:00 : Kwun Tong, Hong Kong
– @ 10:30 : Montréal, Canada
– @ 09:28 : Gatineau, Canada
– @ 09:16 : Flawinne, Belgique
– @ 08:51 : Québec, Canada
– @ 08:47 : Mountain View, California, US
– @ 08:31 : Simi Valley, California, US

Entre autres…

Douce nuit et merci pour la visite !

Viols et agressions sexuelles commis sur des enfants :"Plus de 67 000 cas de viols et d’agressions sexuelles ont été signalés en 2000 en Afrique du Sud"

 » L’Afrique du Sud a un des plus grands nombres de viols d’enfants et de bébés du monde. Une enquête menée par le CIET a découvert que 60 % des garçons et des filles pensent qu’il n’y a pas de mal à forcer quelqu’un que l’on connaît à avoir des rapports sexuels »..

Un certain nombre de viols graves sur des bébés depuis 2001 (qui incluent une reconstruction intensive du système urinaire, génital, abdominal et trachéal) ont fait pressante la nécessité de résoudre le problème socialement et juridiquement. En 2001, un bébé de neuf mois a été violé par six hommes, âgés de 24 à 66 ans, après avoir été laissé sans surveillance par sa mère adolescente. Une petite fille de 4 ans est morte après avoir été violée par son père. Un bébé de 14 mois a été violé par deux de ses oncles. En février 2002, un nourrisson de huit mois a été signalé comme ayant été violé par quatre hommes. Seul un a été inculpé. L’enfant a eu besoin d’une longue chirurgie reconstructive. Sur l’enfant de huit mois, les blessures était si grandes qu’une attention particulière a été accordée aux poursuites.

Plus de 67 000 cas de viols et d’agressions sexuelles contre des enfants ont été signalés en 2000 en Afrique du Sud, contre 37 500 en 1998. Les groupes de protection de l’enfance estiment que le nombre d’incidents non-signalés pourraient être dix fois plus élevés. La plus forte augmentation des agressions a eu lieu envers les enfants de moins de sept ans. Comme augmente la pauvreté, les crimes violents et le chômage sont réputés avoir contribué à l’escalade des abus sexuels sur enfants, le facteur le plus significatif et inquiétant étant le mythe largement répandu dans le pays qu’avoir des rapports sexuels avec une vierge guérit du VIH

Selon Suzanne Leclerc-Madlala, professeur d’anthropologie et chercheuse à l’université de Durban-Westville, ce mythe ne se limite pas à l’Afrique du Sud. « Mes correspondants chercheurs sur le SIDA au Zambie, au Zimbabwe et au Nigeria m’ont dit que ce mythe existe aussi dans ces pays, qui sont aussi blâmés pour leur taux élevé d’abus sexuels sur des jeunes enfants. »

L’Afrique du Sud a le plus grand nombre de citoyens séropositifs du monde. Selon les chiffres officiels, un Sud-Africain sur huit est infecté par le virus. Edith Kriel, un travailleur social qui aide les enfants victimes dans le Cap-Oriental a déclaré : « Les abuseurs d’enfants sont souvent de la famille de leurs victimes – des fois même leurs pères ou leurs tuteurs »…

…environ 11 % des garçons et 4 % des filles admettent avoir déjà forcé quelqu’un à avoir des rapports sexuels avec eux. Dans un sondage conduit auprès de 1 500 enfants d’âge scolaire du township de Soweto, à Johannesburg, un quart des garçons interrogés ont déclaré qu’une tournante était amusante. Plus de la moitié des personnes interrogées affirment que si une fille dit non pour avoir des rapports sexuels, elle veut en réalité dire oui. » (Extrait)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Violence_sexuelle_en_Afrique_du_sud

***************************************************************************

« Plus de 67 000 cas de viols et d’agressions sexuelles contre des enfants ont été signalés en 2000 en Afrique du Sud »

Et combien passés sous silence, pour mille raisons ?

Couper le pénis aux mâles, à la naissance comme remède efficace?

:## strong>

[ «s’asseoir au pied de l’arbre»: discriminations envers les femmes pygmées au Congo ]

11181_437254766380312_737252321_n[1]

Jeanne a également commenté cette photo. Jeanne écrit :

« Au Congo, les femmes pygmées accouchent en pleine forêt La maternité de Dolisie est située en plein cœur de la troisième ville du Congo, à quelques 400 kilomètres au sud-ouest de Brazzaville, la capitale du pays. Ce centre de santé accueille quotidiennement de nombreuses femmes enceintes, qui agrandissent la faible population de la région (15.000 habitants). Parmi ces femmes, quelques Pygmées, signe d’une intégration progressive de cette population, longtemps marginalisée, dans la communauté. Pourtant, observe l’agence d’informations Inter Press Service (IPS), les femmes pygmées qui suivent des examens prénataux dans ce pays d’Afrique centrale sont encore rares. Une étude réalisée entre avril et mai 2011 par une ONG locale, l’Association congolaise pour la santé de la Cuvette Ouest, fait savoir que sur 520 femmes en âge de procréer, seulement huit ont accouché dans un centre de santé: «C’est à cause des discriminations qu’elles n’y vont pas. Le personnel soignant les traite comme des objets», fustige Jean Nganga, président de l’Association de défense et de promotion des peuples autochtones du Congo. Marguerite Kassa, une Pygmée d’une trentaine d’années venue pour une consultation gynécologique, explique: «Les sages-femmes se moquent de nous, nous laissent traîner, même si nous arrivons en avance au centre de santé. Cela nous décourage». A cause des moqueries et des préjugés qui pèsent sur cette communauté, la plupart de ces femmes préfèrent accoucher de manière traditionnelle: «Le mauvais accueil des femmes autochtones dans les centres de santé fait qu’elles accouchent encore dans les forêts», affirme Roger Bouka Owoko, le directeur exécutif de l’Observatoire congolais des droits de l’Homme, une ONG brazzavilloise. En plus de la discrimination dont elles souffrent, ces femmes qu’une loi promulguée début 2011 au Congo interdit désormais d’appeler «Pygmées» invoquent aussi le manque d’argent pour payer les frais de consultation ou la layette du bébé. Mais d’autres préfèrent tout simplement continuer à accoucher en forêt par attachement à leur culture, comme l’explique une femme sexagénaire autochtone de la région: «Nous avons encore confiance en nos traditions. Quand une femme est à terme, elle ne se promène plus seule en forêt. Dès que les douleurs d’accouchement arrivent, elle sait ce qu’il faut faire: s’asseoir au pied de l’arbre.» Des spécialistes considèrent que l’un des avantages de cette méthode est qu’en forêt, il existe de nombreuses plantes qui aident les femmes pygmées à accoucher aisément. La nature est est parfois bien faite. »

https://www.facebook.com/jeanne.caminata

**************************************************************************

« «Les sages-femmes* se moquent de nous, nous laissent traîner, même si nous arrivons en avance au centre de santé. Cela nous décourage». A cause des moqueries et des préjugés qui pèsent sur cette communauté, la plupart de ces femmes préfèrent accoucher de manière traditionnelle: «Le mauvais accueil des femmes autochtones dans les centres de santé fait qu’elles accouchent encore dans les forêts»

Il n’y a pas besoin de mecs pour pourrir la vie des femmes

Des femmes* y excellent ! :##