La cervelle des femmes ?

Mortes de Rire( Photo: si, si, elles en ont une!)

« Le QI des femmes augmenterait plus vite que celui des hommes. C’est le résultat d’une étude néo-zélandaise, menée par le professeur James Flynn, spécialisé dans l’analyse du cerveau humain….

L’explication est simple, le cerveau des femmes est multitâche quand celui des hommes a tendance à se concentrer plus longtemps sur un seul et même objectif. Les femmes font plus d’efforts pour concilier vie professionnelle et vie privée, ce qui donne à leur cerveau une plus grande capacité d’adaptation »… (Extrait)

Par Amandine Briand

Pour lire l’article en entier http://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/le-qi-des-femmes-augmente-plus-vite-que-celui-des-hommes-03331#xtor=EPR-42

***********************************************************************************************

Pendant longtemps des mecs ont voulu faire croire…

Que le QI des nanas est inversement proportionnel à la taille de leur soutif 😉

La vérité* finit toujours par éclater ?

Sauf qu’à mon goût elle* devrait prendre le TGV plutôt qu’avancer

Pieds nus sur le tapis épineux des contre- vérités !

La voleuse d’enfant

Lolo(Photo non contractuelle)

——————————–

« Je suis brisée en un million de morceaux », a dit la vraie mère, Joy White »

—————————

 » YORK (Etats-Unis) (AFP) – Etats-Unis : 12 ans de prison pour avoir volé un bébé et l’avoir élevé pendant 23 ans.

Une femme qui avait volé un bébé âgé de trois semaines dans un hôpital de New York en 1987 et l’avait élevé comme sa propre fille jusqu’à l’an dernier a été condamnée à 12 ans de prison lundi à New York.

Ann Pettway avait des problèmes mentaux et avait fait trois fausses-couches quand elle s’est déguisée en infirmière et a enlevé Carlina White à l’hôpital de Harlem (nord de New York), le 4 août 1987.

Le juge Kevin Castel, en prononçant la peine, a souligné que les parents de la fillette avaient vécu « un vrai cauchemar ».

Plus tôt, lors d’une audience émouvante, Pettway, 50 ans, avait dit aux vrais parents qu’elle était « profondément désolée ».

Mais les parents biologiques, aujourd’hui séparés, ont raconté les moments horribles qu’ils avaient traversé quand leur petite fille a disparu et les 23 années de chagrin qui ont suivi. Leur angoisse continue d’ailleurs de troubler leurs relations avec leur fille qu’ils ont retrouvée l’an dernier.

« Je suis brisée en un million de morceaux », a dit la vraie mère, Joy White, tout en décrivant les problèmes d’identité de sa fille qui a été élevée par une autre mère.

Le père, Carl Tyson, a regardé durement l’accusée lors de son témoignage : « Pendant 23 ans, Ann, vous m’avez fait souffrir. Vous avez mis une pierre dans mon coeur », a-t-il dit.

M. Tyson a d’ailleurs regretté la sentence prononcée contre Ann Pettway : « J’aurais voulu une peine de 23 ans », a-t-il affirmé à la presse devant le palais de justice.

La petite Carlina avait disparu en août 1987, alors qu’elle n’avait que 19 jours, de l’hôpital où ses parents l’avaient amenée en urgence en raison d’une forte fièvre.

L’enfant n’avait jamais été retrouvée. Carlina assure aujourd’hui que sa fausse mère se droguait et la maltraitait, mais qu’elle ne lui a avoué la vérité qu’il y a quelques années.

Enceinte à l’âge de 16 ans, Carlina n’avait pas pu obtenir de sa prétendue « mère » un extrait de naissance et avait commencé à avoir des soupçons. Le problème s’était représenté lorsque la jeune fille avait essayé de passer son permis de conduire et de trouver du travail.

Carlina White avait alors décidé d’appeler le Centre américain chargé des enfants disparus, disant qu’elle avait l’impression de « ne pas savoir » qui elle était.

En quelques jours, grâce à son ADN, les enquêteurs ont pu identifier Carlina et lui faire retrouver ses vrais parents. »

http://reunion.orange.fr/news/monde/etats-unis-12-ans-de-prison-pour-avoir-vole-un-bebe-et-l-avoir-eleve-pendant-23-ans,628331.html

**************************************************************

« elle est « profondément désolée ». »

Les regrets sont stériles

RIEN ni PERSONNE – même pas les religions qui ont inventé la carotte et le bâton du confessionnal, de la Mecque, etc…-

N’a le pouvoir d’effacer l’ardoise de nos mauvaises actions

Elles restent à jamais inscrites dans l’éternité

On peut juste apprendre à vivre avec et à ne plus les commettre!

Elle aurait mérité la perpétuité: elle a détruit 3 vies (La sienne on s’en fiche!)

Machine à laver les péchés ?

Le remords (tableau : « Le remords » )

 » Une idée reçue tenace:

Parmi les avantages que les croyants, même peu pratiquants, prêtent à la religion et mettent souvent en avant, c’est celui du garde fou qu’elle constituerait en matière de morale. « Sans la religion, chacun ferait ce qu’il veut ! »
En faisant intervenir une transcendance, une divinité qui voit tout et qui fait le bilan de chaque être humain dans l’au-delà, lors d’un « jugement dernier », la religion manie la carotte et le bâton. Elle s’adresse aux sentiments les plus primitifs que sont la peur et l’espérance d’un bénéfice futur. Elle ne s’adresse ni à l’intelligence humaine qui est apte à comprendre l’intérêt de tel ou tel comportement, ni au sens des responsabilités de chacun envers les autres.
Des parents agnostiques ou athées ainsi que le système d’instruction laïque, si on lui en donne les moyens, sont à même de fournir aux enfants les bases morales nécessaires à la vie en société.

Une morale universelle ?
Le problème pour les athées est de trouver une morale « universelle », en l’absence de morale « divine », révélée à tel ou tel lointain prophète. Une forme de conscience morale existe chez la plupart des êtres humains indépendamment de la notion de Dieu ou de transcendance, mais c’est avec l’autorité de la raison et de la sagesse pratique que l’homme essaie de répondre aux questions sur la finalité des actions humaines. Cependant une telle recherche débouchera forcément sur une création humaine, donc arbitraire, donc relative, donc imparfaite, donc perfectible, donc pas vraiment universelle (sauf à restreindre le sens au mot universel à l’ensemble de l’humanité).

Morale, christianisme et perfection
Le christianisme a pris les enseignements de Jésus Christ, Dieu lui-même et fils de Dieu, comme référence pour sa morale.
C’est sans doute là l’un des aspects les plus critiquables et les plus pervers de cette religion, d’avoir pris comme modèle un personnage divin. La perfection étant un attribut indéfinissable et inaccessible du concept de Dieu, le croyant s’épuise à l’atteindre (quand il ne veut pas imposer cette morale aux autres), se culpabilise de ne pas y parvenir et passe à côté de la vie.
La morale doit être moins ambitieuse, à la portée de l’homme.

Y a-t-il une morale athée ?

En matière de morale, être athée signifie simplement que l’on ne fait appel à aucune référence divine pour déterminer ses règles de conduite. C’est tout. A mon avis, on ne peut donc sur ce plan-là, tirer aucune conséquence de sa non-croyance en Dieu. Il en est de même en matière d’éthique. Etre athée n’implique pas une attitude prédéterminée, par exemple : pour ou contre l’IVG, l’euthanasie, le mariage homosexuel. Il s’agit de choix personnels, avec une influence plus ou moins forte du milieu culturel.
En conséquence, il n’est pas logique de critiquer une religion sur ses positions morales au nom de l’athéisme. Ce qui peut-être critiqué ou combattu, c’est la référence à un message « divin révélé » ou la prétention de la religion à imposer sa morale à l’ensemble de la société. Pour critiquer la morale portée par une religion, il faut faire appel à d’autres valeurs (toutes compatibles, bien évidemment, avec l’athéisme) : bon sens, logique, humanisme, progressisme, laïcité, solidarité, générosité »…

Source http://atheisme.free.fr

***************************************************************************

« En faisant intervenir une transcendance, une divinité qui voit tout et qui fait le bilan de chaque être humain dans l’au-delà, lors d’un « jugement dernier »,la religion manie la carotte et le bâton. Elle s’adresse aux sentiments les plus primitifs que sont la peur et l’espérance d’un bénéfice futur. Elle ne s’adresse ni à l’intelligence humaine qui est apte à comprendre l’intérêt de tel ou tel comportement, ni au sens des responsabilités de chacun envers les autres« .

Hélas !

La machine à laver les péchés n’a de réalité que dans les contes religieux: confessionnal, pèlerinage à la Mecque, etc…

Nos mauvaises actions sont inscrites dans l’éternité et aucune religion ne peut les effacer, comme par magie

On peut juste apprendre à vivre avec et à ne plus les commettre !

Un émission faite par des nanas ?

Qui ont une forte personnalité et une langue bien affûtée ? OUIIII !

—————————————

… »En plus de leurs toutes nouvelles attributions, Audrey Pulvar et Roselyne Bachelot seront en effet chroniqueuses sur le plateau de Laurence Ferrari, comme on l’avait pressenti. Le Journal du Dimanche annonce les deux femmes comme les « stars » de ce talk-show flambant neuf. Rendez-vous à la rentrée devant le petit écran pour voir si ça vaut la peine d’être regardé »…

***************************************************************************
Cela vaudra la peine d’être regardé 😉

Kom tu ve tu choiz: signe ou pas !

uhGwiYmRawBBlpX-180x118-cropped[1](Image du magazine vue sur change.org)

 » Alerte sexisme ! Dans le dernier numéro du « RoissyMail.com », à la page 59, un dessin prétendument humoristique fait passer pour anecdotique ce qui, aux yeux de la loi, est caractérisé comme un viol aggravé (image ci-contre). Il banalise ainsi les violences sexuelles faites aux femmes.

Il existe une différence notable entre l’humour, élément indispensable pour faire reculer le sexisme et la banalisation des violences.

75000 femmes sont violées chaque année en France, certaines d’entre elles ont vécu la situation illustrée dans le magazine. Le viol est un crime, pourtant, à peine 3% des violeurs sont condamnés.

Au moment où le Parlement adopte la loi contre le harcèlement sexuel, il est inadmissible que des magazines véhiculent des stéréotypes comme ceux-ci, transformant les femmes en objets sexuels.

Cette pétition est adressée à l’ensemble des collectivités publiques (mairies, conseils généraux) qui financent le magazine RoissyMail.com, afin qu’elles exigent avec nous des excuses du directeur de la publication, Éric Veillon, et qu’elles mettent fin à leurs financements.

Si nous sommes des milliers à signer cette pétition, nous forcerons les collectivités et la rédaction du magazine à répondre. Signez et faites passer le message!

Version en ligne du magazine, le dessin est en page 59 du numéro 33: http://www.scribd.com/doc/94761229/RoissyMail-Magazine-n%C2%B033#page=30

Le site où signer : http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/roissymail-com-sexisme-et-violences-faites-aux-femmes-le-directeur-de-publication-doit-s-excuser?utm_source=action_alert&utm_medium=email&utm_campaign=8328&alert_id=hmXsOmKEZW_EjImRoFhpl

***************************************************************************

Faire de l’humour en se servant des violences faites aux femmes sur leur lieu de travail par chantage sexuel

Très drôle: nous pissons toutes de rire !

Petit conseil entre amis ?

Par Carmen Soggiu – Prof’ de lettres

… » Si si, n’allez pas me dire : « Mais ça dépend enfin ! C’est pas toutes ! bla-bla. » Je vous dis que c’est plus que commun et que c’est une majorité et c’est comme ça !…

Forte de ce constat, je me suis dit :
« Il faut agir dans l’intérêt de tous ! » Et j’ai revêtu ma cape de justicière parce que ça ne peut plus durer ! Pourquoi les femmes se plaignent-elles tant des piètres performances des hommes ? (Extrait)

Attention pour adultes seulement : http://www.rue89.com/rue69/2012/07/28/cunnilingus-les-hommes-ne-savent-pas-lecher-en-general-234068

***************************************************************************

Peut-être parce que des deux côtés

On « croit » connaître

COMMENT ça marche…

Pour l’autre ? 😉

 » Pourquoi les femmes se plaignent-elles tant des piètres performances des hommes ? »

Malheureusement, elles le font en général dans leur dos, les privant ainsi de l’espoir de s’améliorer… avec l’aide des plaignantes! :yes:

PS- J’aime bien le style et le ton, qui enlève (à MON avis*), toute vulgarité à l’article

* Mais je ne suis pas une spécialiste de la question, hahaha !

JE baise, TU trinques ? Non !

Maternité
… »C’est le comble du cynisme », rétorque Santiago Barambio, président de l’association des cliniques spécialisées dans l’IVG, Acai, et l’un des pères de la loi de 2010 sur l’avortement.

Au contraire, « les Nations unies dans toutes les conférences internationales, toutes les agences sanitaires de l’ONU, l’Organisation mondiale de la Santé, le Conseil de l’Europe, disent de ne pas restreindre l’avortement », affirme-t-il à l’AFP.

« Ce que Gallardon veut, c’est interdire, de fait, l’avortement, dans la droite ligne de l’Irlande, la Pologne ou Malte ». « Ce n’est pas une surprise quand on sait que c’est Gallardon père qui avait contesté la précédente loi de 1985 » autorisant l’avortement en cas de viol, malformation du foetus ou danger pour la santé de la mère, ajoute-t-il.

Selon M. Barambio, le ministre « occupe le terrain de l’extrême droite ultra-catholique qui est peut-être minoritaire mais très puissante économiquement, comme par exemple l’Opus Dei », organisation catholique implantée dans les hautes sphères politico-économiques de l’Espagne.

« La réforme renvoie la législation à une époque proche de la dictature franquiste et éloigne l’Espagne de la plus grande partie de l’Europe en matière de droits des femmes », écrit le collectif d’associations qui appelle à manifester dimanche »…(Extrait)

http://reunion.orange.fr/news/monde/la-polemique-redouble-sur-l-avortement-en-espagne,628214.html

***************************************************************************

Personne,PERSONNE, aucun gouvernement, aucune association, aucun groupement de …femmes,

Ne songe à PROPOSER aux MECS/lapins et autres, un programme d’EDUCATION non pas sexuelle, non pas d’abstinence, mais de RESPONSABILITE … CONJOINTE, en cas de PROCREATION avérée !

Si une loi sanctionnait le géniteur « démissionnaire » AUTOMATIQEMENT, -sans procès mais avec l’ADN, -en l’obligeant à prendre en charge le fruit de ses spermatozoïdes, et ceci pour moitié, des frais engendrés, jusqu’à la majorité et même au-delà en cas d’études prolongées

On verrait alors les mecs devenir, bizarrement plus…responsables :##:

J’entends déjà le « choeur des vierges des abus possibles »:

Les préservatifs ne sont pas faits pour les chiens, nom d’une pipe !

Et pourquoi les « abus » seraient-ils normaux à l’encontre des nanas (y compris des petits « bâtards » engendrés), et non pas « renvoyés » à l’expéditeur: les mecs ?

OUI, la nature a prévu que les mecs baisent à tour de pénis, pour la survie de l’espèce: ça c’est la normalité

Et OUI CHACUN est RESPONSABLE de SES ACTES et de leurs CONSEQUENCES: ça AUSSI c’est la NORMALTE…HUMAINE* ! (Normalement !)

Que l’on *régit par des lois dans TOUS les AUTRES domaines de la vie en société, excepté dans celui de la SEXUALITE des MECS !!!