« La droite a pris 1 responsabilité historique en maintenant à son poste un candidat plombé par les affaires. »

no
(Non contractuel)

… »Macron tire profit du marasme créé par les ennuis judiciaires de François Fillon. La droite a pris une responsabilité historique en maintenant à son poste un candidat plombé par les affaires. Elle en paie le prix. Le Figaro l’a bien compris, qui sonne le tocsin ce matin en titrant «Etat d’alerte à droite». Macron bénéficie encore des difficultés de Benoît Hamon, qui a jusqu’à présent négocié au lieu de faire campagne. Le candidat du PS est mal soutenu par le PS, où les frondeurs ont toujours été minoritaires. Une partie des électeurs, surtout, ne comprennent pas qu’il faille à ce point renier le bilan de Hollande. »…(Extrait).

Source « La lettre de campagne »  de Laurent Joffrin  du 27 fév. 2017

*****************

C’est peu de le dire ?

Les médias et la justice, …’passeront’ TOUJOURS, mais « l’Affaire Fillon » le poursuivra toute sa vie ?

« 2 candidats majeurs à la présidentielle sous la menace d’1 mise en examen »: dignité/respect de la fonction, enterrés ?

La tombe

(Illustration non contractuelle).

——-

… » Qui imagine de Gaulle et son principal rival à la présidentielle mis en examen à la veille du premier tour ? A droite, la célèbre boutade ne fait plus beaucoup rire. Pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, deux des candidats à la magistrature suprême sont susceptibles d’être auréolés de cet encombrant statut. La menace n’a même jamais été aussi proche pour François Fillon et Marine Le Pen, tous les deux visés par des enquêtes potentiellement ravageuses. En ouvrant vendredi une information judiciaire dans l’affaire Fillon, la patronne du Parquet national financier (PNF), Eliane Houlette (lire son profil ici), a levé les soupçons d’instrumentalisation politique nourris par une partie de la droite. « …(Extrait).

http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/02/26/affaires-fillon-et-le-pen-la-justice-sur-le-perron-de-l-elysee_1551220?xtor=EPR-450206&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=quot

*****************

« 2 candidats majeurs à la présidentielle sous la menace d’1 mise en examen »:

Dignité/respect de la fonction, enterrés ?

La France le VAUT bien ?

Fillon: « D manifest. d’extrême gauche viennent perturber mes déplacements. » Fatiguant, le bruit des casseroles… » ?

casserole_ink_li

fillon-tweets-d7d5ed-01x

(Illustrations non contractuelles)

——-

… »Et Fillon d’évoquer son cas personnel : « Tous les jours, une poignée de manifestants d’extrême gauche viennent perturber mes déplacements. » Fatiguant, le bruit des casseroles… »  (Extrait).

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170227.OBS5809/hamon-et-melenchon-se-marquent-a-la-culotte-cohn-bendot-choisit-l-ovni-macron.html#xtor=EPR-3-%5BObsDerMin%5D-20170227

***********

Un manque de RESPECT(!) de l’ AUTRE et de SOI, qui DECOULERAIT du COMPORTEMENT(!!!) de CERTAINS…POLITIQUES  ?

Et la ficelle de ‘diversion’ est grosse comme un paquebot ?

PS- C’est curieux, on l’a bien vu sourire lors des basses ‘attaques’ contre son rival de « primaires »: Jupppé, non ?

Et le candidat de Gauche: Vals a été bien ‘attaqué’, même physiquement, sans qu’on entende de protestations fillonesques, non ? 

« Fillon et Le Pen pourront bientôt faire du covoiturage pour aller voir le juge d’instruction» ?

interrogation

(Non contractuel).

——-

« Le débat de 2017 ne doit pas consister à savoir si l’on doit se soumettre aux juges ou pas », a-t-il lancé, samedi, lors d’une autre réunion publique, à Saint-Priest-Taurion (Haute-Vienne), près de Limoges, en référence aux démêlés judiciaires des candidats Front national et Les Républicains.

« Fillon et Le Pen pourront bientôt faire du covoiturage pour aller voir le juge d’instruction », s’est même permis Richard Ferrand, député (Parti socialiste) du Finistère et secrétaire général d’En marche ! « …(Extrait).

 

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/02/26/emmanuelle-macron-relance-sa-campagne-a-la-campagne_5085687_4854003.html

************

Une bonne action en ce qui concerne l’écologie, à défaut d’en commettre envers…l’économie ?

« Partez d’ici, sales nègres »crache 1 vieux d 60 ans à Plérin, « La guenon, mange ta banane » crie 1 fillette d 11 ans à Angers, « Bamboula »…

 

 

racisme-gangrene-societale-_ink_ink_li

(Non contractuel)

——-

http://www.elle.fr/Societe/News/Partez-d-ici-sales-negres-mes-fils-sont-metis-je-suis-en-colere-obstinement-3424616

http://iphilo.fr/2014/10/25/lettre-a-la-petite-fille-qui-a-traite-christiane-taubira-de-guenon/

*************

No comment: je dirai des horreurs à cette petite fille  -ce petit perroquet ?-  à ce vieil homme  – raciste indécrottable ?-,  à CES policiers … que je ne regretterais même pas ! 

PS- Ah, j’oubliais:  » Je te suggère, maintenant que tu es adulte, d’écrire à Madame Taubira et de t’excuser auprès d’elle. Ce sera le meilleur moyen pour te décharger du poids et de la pression que tu portes sur toi depuis cet incident. À moins que d’ici là tu sois devenue une pauvre héroïne de partis politiques qui exploitent la haine et la peur. Mais j’ai confiance en toi, tu es à un âge où tout n’est pas joué et tu as un cœur et une raison. Écoute les. »

… »Confiance » , en pure perte ?

Il est difficile de donner tort à son environnement* familial, concernant ses* opinions racistes, homophobes, misogynes ou… religieuses ?

J’en sais quelque chose !

Et les exemples cités ci-dessus le confirment ?

Mélenchon: »Pas «d’amnistie»(?!), «si les socialistes de gouvernement sont des criminels, à quoi bon discuter ?»

michelangelo-caravaggio_ink_li

(« Narcisse de Michelangelo »- Non contractuel).

——-

Source : « La lettre de campagne » de Laurent Joffrin du 24 février :

… »Mélenchon a dit qu’il n’était pas question d’accorder «l’amnistie» à ceux qui ont participé aux gouvernements Hollande. Les mots ont un sens : si les socialistes de gouvernement sont des criminels, à quoi bon discuter ?

C’est tout le problème de Hamon. Il cherche des voix sur sa gauche alors qu’elles sont sur sa droite. Au plus bas de la popularité de Hollande, il y avait encore quelque 10% des Français pour le soutenir. C’est très peu. Mais si ces électeurs votent, c’est beaucoup : 10 points de suffrage, c’est ce qui manque à Hamon pour passer le premier tour. Que va-t-il dire à ces électeurs plus réformistes, plus réalistes ou plus modérés, sans lesquels il n’y a pas de majorité possible ? Pour l’instant, tout occupé à discuter avec Jadot et Mélenchon, il ne leur dit rien. Le risque grandit de les voir rejoindre en masse, faute de mieux, la candidature Macron, à laquelle le ralliement de Bayrou apporte un crédit supplémentaire. C’est le paradoxe des frondeurs : ils combattent le social-libéralisme avec tant de maladresse qu’ils vont finir par le mettre au pouvoir… »(Extrait).

*******

Mépriser ceux qui ne partagent pas ses propres  idées -sectarisme narcissique ?-  ne LES fera pas avancer, au contraire ?

On ne change pas un perdant passé …ni  un futur perdant ?

Ce que je privilégie chez E. Macron et qui manque -manquera toujours, cruellement ?-  chez Mélenchon, c’est une capacité d’ECOUTE de l’AUTRE, car il est persuadé qu’il détient LA vérité absolue , et non pas quelques  ‘vérités’, et… l’AUTRE aussi  ?

Pouvoir « …mesurer le degré de sectarisme du leader du Front de Gauche. » ?

michelangelo-caravaggio_ink_li

(Narcisse de Michelangelo Caravaggio – Non contractuel)

——-

… »Au soir de l’accord, Yannick Jadot a lancé un appel solennel à Jean-Luc Mélenchon pour qu’il rejoigne l’attelage. C’est un fait qu’une arithmétique sommaire additionnant les voix socialistes et celles du tribun rouge laisse entrevoir la possibilité pour les gauches de gagner le premier tour et de mettre en œuvre le programme le plus audacieux – ses adversaires diront le plus utopique – qu’on ait vu depuis 1981. Cette perspective permettra de mesurer le degré de sectarisme du leader du Front de Gauche. « …(Extrait)

Source : « La lettre de campagne »de Laurent Joffrin du 24 février

*****************

Plus « MOI, MOI, MOI », tu meurs ?  (Portait dressé, un jour, au « Petit Journal », grâce à des citations faites par  Mélenchon, lui-même ).