Hamon: « Lutte contre la maltraitance animale »ET la maltraitance maritale des… compagnes ?

Violent

(Non contractuel)

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-2017-primaire-gauche/20170122.OBS4162/benoit-hamon-favori-de-la-primaire-ce-que-contient-son-programme-tres-a-gauche.html#xtor=EPR-3-%5BObsDerMin%5D-20170122

———–

ET la maltraitance faite aux femmes par leur conjoint ?

http://www.ellesimaginent.fr/les-violences-conjugales/chiffres/   :

Les chiffres sur les violences conjugales faites aux femmes sont éloquents

• 3 % des femmes déclarent avoir subi des actes de violence au sein du couple (Observatoire National de la Délinquance 2009)

• 1 femme sur 10 est touchée par la violence conjugale. (Enquête nationale sur la violence faite aux femmes ENVEFF 2000)

• Au cours de sa vie, plus d’une femme sur cinq a subi de la violence physique et/ou sexuelle dans le cadre d’une relation de couple. Deux femmes sur cinq ont subi de la violence psychologique au cours de leur vie. Plus d’une femme sur deux connaît dans son entourage au moins une femme qui a été frappée au cours de sa vie par son mari ou ami. (Suisse)

• 40% des homicides de femmes sont le fait de leur conjoint

• 1 femme meurt tous les 2,5 jours sous les coups de son mari.

• 60 % des appels Police Secours de Paris concernent les violences conjugales. (Enquête des Droits des Femmes 1988 – Secrétariat aux Droits des Femmes)

• 70 % des agressions conjugales se sont produites alors qu’aucun des deux partenaires n’avait bu. (Enquête commandée par Nicole PERY, secrétaire d’État aux droits des femmes, publiée en juin 2002)

• Les violences intra conjugales sont très mal rapportées : un cinquième des victimes de violences physiques et le tiers des victimes de violences sexuelles n’ont pas porté plainte, ni enregistré de main courante, ni parlé à qui que ce soit (ami, médecin ou association). Quand les femmes confient l’agression qu’elles ont subie, c’est plus souvent à un proche ou un ami (47 % pour une agression hors ménage, 42 % dans le ménage) ou à un professionnel (19 % dans les deux cas) qu’à la police. Tout se passe comme si elles cherchaient davantage à être comprises et soignées que vengées, ou comme si elles n’avaient pas confiance dans les chances de voir leur agresseur puni. (INSEE 2007)

• La violence physique dans les relations intimes s’accompagne souvent de harcèlements psychologiques et, dans un tiers à la moitié des cas, d’agressions sexuelles. (Dossier d’information de l’OMS – Octobre 2002)

• Dans plus de la moitié des cas, les enfants sont témoins des scènes de violences (Enquête nationale sur la violence faite aux femmes ENVEFF 2000)

• Dans 40 % des cas, les violences conjugales commencent pendant la grossesse ou sont plus graves pendant la grossesse pour les 2/3 des femmes. Après la naissance le nouveau-né se retrouve doublement en danger, par la violence du père qui peut s’abattre sur lui (dans 3 cas sur 4 de violences conjugales), et par les violences que la mère subit (dans 90 % des cas les violences conjugales continuent après l’accouchement). »

*********************

Si PERSONNE n’en parle, parmi les candidats c’est que ce n’est pas si grave finalement, ni sociétalement important…

Même pour les… nanas ! En fait, c’est tellement passé dans les mœurs, que TOUT semble…OK !

‘Elles’ le valent bien ?

« Un vieux pays de machos » avec TOUT ce qui va AVEC,  et alors  ? (Dixit ce candidat à la ..Présidentielle, pas à un concours de pétanque!)

« TOUT va TRES bien Mme la Marqui-se

TOUT va TRES bien

TOUT – va – très-  BIEN ! »

CHAQUE année, on compte les… MORTES(!)

Et pis c’est tout ?

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...