Ecrire: ‘Tuée, après un enfer marital’, au lieu de « drame de séparation douloureuse » ?

Cri de dsespoir

Assez !  ASSEZ  !! A-SSEZ !!! de ces féminicides maritaux  édulcorés par des journaleux, s’apitoyant sur « la douleur de la séparation » ressentie par le mari(!!!) 

 En réalité, en guise de « douleur »: seulement un sentiment de domination masculine bafouée, une haine abyssale et une vengeance sanglante décomplexée,… Après avoir infligé un enfer marital à leur compagne/épouse !

Apitoiement donc, mais aucune mention explicite,  sur ces  droits de vie et de mort marital(!), en… France !

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s