« une légitime défense différée » pour les femmes battues ?

Violences misogynes

(Fusain perso, non contractuel).

Par  Anaïs Condomines

… » Une proposition de loi pour une « légitime défense différée »

Interrogée par le Figaro sur sa démarche, l’élue des XIe et XIIe arrondissements de Marseille va plus loin. Elle compte en effet déposer prochainement une proposition de loi afin de créer « une légitime défense différée » pour les femmes battues.

Elle compte notamment s’appuyer sur la notion de « syndrome de la femme battue », reconnue par le Canada, qui reconnaît qu’une femme battue « développe avec le temps une soumission et ou une apathie qui mine son estime de soi et amoindrit sa capacité de jugement ». Parmi les signataires de la pétition, on retrouve également Lionel Luca, député LR des Alpes-Maritimes, Meyer Habid, député UDI des Français de l’étranger, ou Véronique Besse, députée MPF de Vendée… »(Extrait).

http://www.metronews.fr/info/affaire-jacqueline-sauvage-des-parlementaires-demandent-la-grace-presidentielle/molr!zeqssQ1ULSS4U/

—-

Son père la viole, elle fugue…

… »Tu aurais pu envoyer ton père aux assises »

Deux mois plus tard, les gendarmes finissent par la retrouver, dans un restaurant de la région où elle avait trouvé le gite, le couvert et un petit boulot. « Ils m’ont emmenée au poste, j’ai passé la nuit sur place, menottée », assure Fabienne. Sur place, les brigadiers la questionnent et la jeune femme décide de vider son sac. Elle raconte tout : les violences répétées, la façon que son père a de la surnommer « la pisse », parce que petite, elle avait eu le malheur de s’oublier quelques fois. Elle raconte le viol, aussi. « Mais à l’extérieur du commissariat, j’ai entendu un grand bruit » se souvient Fabienne. C’est son père, qui hurle : « Ne leur dis rien, c’est des ordures ! Avec ta mère, on est là pour t’aider ! » Alors, l’adolescente prend peur. « Pendant que les gendarmes tentaient de maîtriser mon père, j’ai récupéré la déposition, je me suis enfermée dans les toilettes, et j’ai brûlé mes déclarations. »

Dans un brusque retour au présent, l’avocate de la partie civile cherche à en savoir plus. Comme à sa soeur Sylvie la veille, elle demande une justification à ce silence obstiné. Mais alors que son aînée avait baissé les yeux face aux questions, Fabienne, elle, explose. Et dans cette salle d’audience habituée depuis des heures à la voix feutrée de Jacqueline Sauvage, c’est la colère et la détresse qui se font entendre. « Je n’en peux plus de toutes ces questions », hurle-t-elle, les yeux exorbités. « Vous ne vous rendez pas compte! J’aimerais que vous ayez tous ce monstre en face de vous ! » Une fois calmée, elle ajoute, la voix basse, mais toujours droite et digne : « J’ai dit à ma mère que j’avais menti. ‘Tu te rends compte’, elle m’a dit, ‘tu aurais pu envoyer ton père aux assises’ »…(Extrait).

http://www.metronews.fr/info/blois-inceste-dans-l-affaire-sauvage-selon-une-fille-les-gendarmes-etaient-presque-au-courant/molb!7123EO8PFV5DA/

******************************************

Je me souviens de la question de ce commissaire de la police judiciaire de l’époque, concernant mon ex (Prof de gym) : « Et vous n’avez jamais pensé à le tuer » ? 

Ce dernier avait tenté de m’étrangler, puis de me tuer avec une 22 long Rifle; il avait aussi fait un gros tas de toutes mes affaires, et les avaient brûlées…dans le séjour. Il a même payé les services d’un détective privé pour me retrouver 8 ans plus tard…                                                                                                                       Entre temps, Il n’a pas manqué de  torturer son fils aîné et de violer la cadette: je n’ai pas pu me sauver avec eux, car il avait promis au commissaire de  les tuer si je les emmenais avec moi… Et il m’avait promis de réussir enfin à me tuer, si je n’étais pas partie à la fin de la semaine)

La ‘sécurité’ familiale féminine serait de ne pas vivre en couple et de faire un bébé toute seule ?  😦

Quant à  « Une légitime défense différée » pour les femmes battues ? Elle devrait exister depuis des siècles ! 

 

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Une réflexion sur « « une légitime défense différée » pour les femmes battues ? »

  1. Lisez le discours du procureur général du procès de Jacqueline Sauvage, il est très intéressant:
    http://www.metronews.fr/info/proces-de-jacqueline-sauvage-a-blois-vous-qui-saviez-vous-auriez-du-faire-quelque-chose-nom-de-dieu/molc!7ytmfhMtWBKpI/

    S’il avait été libre de juger selon sa conscience, ce procureur aurait peut-être trainé sur le banc des accusés les voisins qui, tout en connaissant les violences subies par Jacqueline Sauvage, n’ont rien fait, pendant des décennies, pour la protéger.

    Curieusement, il n’a pas retenu les circonstances atténuantes qui auraient dû permettre au tribunal de la condamner à la durée qu’elle avait déjà passé en prison. Il ne reste que la grâce présidentielle.

    Quant à l’idée d’une loi autorisant la « légitime défense différée », elle ouvrirait un boulevard à la défense d’assassinats avec préméditation.

    Pour aider les femmes dans la situation de Jacqueline Sauvage et de sa fille, il faudrait d’urgence éduquer les policiers…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s