“ Je lui avais dit que cela allait mal finir”…

[ Un drame presque annoncé tant le mari était connu par les riverains pour ses violences à l’encontre de sa femme.
L’homme a aspergé sa femme d’essence à quelques mètres de l’entrée de leur immeuble, situé dans le quartier sensible de Beauval, à Meaux. La femme, « brûlée à 70 % » précise une source policière, a d’abord été admise en urgence à l’hôpital de Meaux avant d’être transférée à l’hôpital militaire Percy à Clamart, dans les Hauts-de-Seine, au service des grands brûlés. « Son diagnostic vital est engagé » selon le procureur de la République de Meaux.

Comme on peut le lire dans les pages régionales du Parisien, « les voisins de Kadivha et Antoine Bala avaient appelé la police à de multiples reprises pour des disputes continuelles ». Et puis vendredi soir, l’époux violent, âgé de 43 ans, a brûlé vive sa compagne.

Âgée de 29 ans, elle était toujours entre la vie et la mort dimanche soir après avoir été brûlée vive vendredi soir par son mari. Ce dernier a été mis en examen et écroué dimanche.

Dimanche, l’homme a été mis en examen et écroué pour « tentative d’assassinat ». « Pour le moment il nie les faits » qui lui sont reprochés, a précisé le procureur adjoint de la République de Meaux André Ribes. Le mari était, au moment des faits, « bien alcoolisé », a précise une source policière. Il a ensuite pris la fuite à pied, avant d’être interpellé par une patrouille de la police grâce à son signalement vestimentaire.
Le couple, en situation difficile, vivait séparé depuis quelques mois. Une voisine a témoigné de ce qu’elle savait du quotidien de la victime au Parisien : « Il la frappait, dit-elle, je lui disais de faire attention, que ça allait mal finir ».
L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Meaux. ]
(Source AFP/Europe 1)

************************************

No comment