«ce serait mieux si vous n’aviez rien en dessous» ??? Dixit un ministre!

Un pnis de... glace !

(Celui-ci est inoffensif ! – Capture perso, non contractuelle).

————–

 » Davos : que s’est-il vraiment passé entre Michel Sapin et la journaliste politique ?

…Le collectif « Bas les pattes », interrogé par metronews, donne sa version des faits.

… »Malgré tout, plusieurs questions restent en suspens. Que signifie exactement la phrase : « ne peut retenir sa main » ? Doit-on lire qu’il y a effectivement eu un contact ? Ou s’agit-il plutôt d’un geste à distance pour appuyer des propos ? Pour comprendre précisément ce qui s’est déroulé lors de cette entrevue à Davos, metronews s’est rapproché du collectif « Bas les pattes ». Une journaliste de Médiapart, au nom du collectif, nous explique ainsi qu’il « ne s’agit ni d’une culotte qu’on fait claquer ni d’une main aux fesses », et ajoute que le ministre aurait en réalité « touché le bas du dos » de la reporter en question. » (Extrait).

http://www.metronews.fr/info/davos-que-s-est-il-vraiment-passe-entre-michel-sapin-et-la-journaliste-politique/mpdz!AKdvQdSJ1CF2/

***********************

Tribune dans Libé: « Nous femmes journalistes et victimes de sexisme. »
… »Dans une usine visitée au pas de course, c’est un ministre qui s’amuse de nous voir porter des chasubles bleues réglementaires et glisse que «ce serait mieux si vous n’aviez rien en dessous». Ou un conseiller ministériel qui demande, au retour des vacances, si nous sommes «bronzée vraiment partout»….

Aux «Quatre-Colonnes», la petite salle où circulent députés et bons mots au cœur de l’Assemblée nationale, c’est un député qui nous accueille par un sonore : «Ah mais vous faites le tapin, vous attendez le client.» …(Extrait).

http://www.liberation.fr/france/2015/05/04/nous-femmes-journalistes-en-politique_1289357

**********************

Ce genre de propos  témoigne du mépris de trop de mâles politiques, envers les femmes en général. Dans le cas des journalistes femmes,  ils désirent les contenir constamment  dans un rôle de…FEMELLE, et non pas de PERSONNES qui ont bossé dur pour être qualifiées dans le métier de journalisme et non pas dans la fonction proposée par un bordel !

La route est encore  longue 

Pour  un  changement…plus humainement respectueux, espéré, mais… pas certain du tout ! 😦

PS- Notons quand même, qu’il n’y a pas si longtemps -et, hélas, encore de nos jours!- on entendait des femmes glousser de plaisir en entendant des propos sexistes graveleux, décomplexés, déguisés en…blagues et humour !!!

A l’énoncé desquels il… FAUT rire, sous peine de passer pour des coincées du cul

Et du reste …

Saloperies de sociétés sexistes/machistes/ misogynes/patriarcales, façonnées par des religions misogynes !

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Une réflexion sur « «ce serait mieux si vous n’aviez rien en dessous» ??? Dixit un ministre! »

  1. Sexisme ou sexualité?

    « Ah mais vous faites le tapin, vous attendez le client »  » témoigne du mépris de trop de mâles politiques, envers les femmes en général.  »

    Je ne dirais pas la même chose du « conseiller ministériel qui demande, au retour des vacances, si nous sommes ‘bronzées vraiment partout’ « .

    Dans son cas, il ne s’agit probablement pas du mépris mais du désir. Certes, du désir d’animal – nous le sommes tous, hommes comme femmes – exprimé dans un contexte inapproprié et sans élégance. Pour une belle femme entendre à la longueur de journée ce genre de propos de la part des hommes qui ne l’attirent pas doit être agaçant. Cela peut aussi être ressenti comme humiliant quand on s’attend à être reconnue pour d’autres qualités que celles de « femelle ». Mais pour un mâle désirer une femelle n’a rien de méprisant. Bien au contraire, il s’imagine qu’elle partage ce désir et l’admet comme normal.

    Le conseiller en question ne serait sans doute pas vexé si on lui disait qu’il se comportait comme un mâle. En général les hommes assument cette part d’eux mêmes (un peu) mieux que les femmes. Question d’éducation contre nature de ces dernières (infligée par le système patriarcal, ce la va sans dire mais encore mieux en le disant).

    Pardon de pérorer mais je trouve que ce genre de témoignages traite les hommes avec mépris…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s