“Des femmes” irréductibles, contre la dictature du phallus »

Un pnis de... glace !

(Capture d’écran perso, non contractuelle).

———

« C’est important que des femmes écrivent, car les femmes ne se voient pas comme les hommes les voient», dit Michèle Idels, qui a vu naître la maison d’édition…

…les femmes sont peu présentes dans les programmes scolaires. Michèle Idels estime quant à elle que «la haute culture académique est complètement misogyne».

C’est ce qu’Antoinette Fouque nomme «l’impérialisme du phallus», un concept qu’elle a employé pour expliquer la misogynie d’un monde dicté par un «Universalisme monosexué à tous les niveaux, économique, sexuel, politique et symbolique» («Si c’est une femme», 1999). C’est d’ailleurs le thème du prochain livre qui sort en avril de la maison, tout simplement intitulé «l’Impérialisme du phallus». Roger Dadoun, Jean-Joseph Goux et Laurence Zordan reviennent sur ce concept matriciel de l’anti-patriarcat. Pour Michèle Idels, c’est «le plus long et le plus universel des impérialismes, et le moins attaqué sans doute»…(Extrait).

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20160324.OBS7089/des-femmes-ces-irreductibles-qui-luttent-contre-la-dictature-du-phallus.html#xtor=EPR-1-%5BObsActu8h%5D-20160327

************************************

A maintes reprises, il m’est arrivé d’entendre des femmes employer le mot ‘race’ en parlant du sexe mâle

Je dois avouer que j’ai aussi pensé que c’était un peu comme une autre race*, avec des caractéristiques bien spécifiques  -*yeux bridés des Chinois, peau ‘noire’ des Africains, blondeur nordique, etc-  dont la plus saillante, si on peut dire, est cette ‘identité’ qui se ramène toujours au …pénis, omniprésent, avec ou en dehors de leur plein gré !

« C’est important que des femmes écrivent, car les femmes ne se voient pas comme les hommes les voient»

C’est sûr !!! On pourrait même dire que beaucoup trop d’entre eux n’y ‘voient’ que des… latrines à sperme, mises à leur disposition par le  Créateur/Grand Architecte/Nature ?

Une autre ‘race’ …dominatrice et dominante -esclavagiste?-  ?  « La physiologie des hommes définit la plupart des sports, leurs besoins définissent la couverture de l’assurance auto et de l’assurance santé, leurs biographies socialement construites définissent les attentes du monde du travail et les profils de carrières prospères, leurs points de vue et leurs préoccupations définissent la qualité dans le système de bourses d’étude, leurs expériences et obsessions définissent le mérite, leur objectivation de la vie définit l’art, leur service militaire définit la citoyenneté, leur présence définit la famille, leur incapacité à s’entendre les uns avec les autres -leurs guerres et leurs règnes – définit l’histoire, leur image définit Dieu, et leurs organes génitaux définissent la sexualité. »  (Catharine MacKinnon, Difference and Dominance: On Sex Discrimination,1984   http://femcitations.wordpress.com/ )

Sans oublier leur ‘confort’ domestique qui définit, les travaux ménagers réservés aux femmes, et leur besoin de descendance qui définit la reproduction féminine…

Et « Tant qu’elles ne le feront pas, tant qu’elles ne chercheront pas à se comprendre aussi passionnément et aussi profondément qu’il se peut dans leur différence d’avec les hommes et tout d’abord exclusivement dans cette différence -, en utilisant à cette fin, scrupuleusement, les moindres indices de leur corps comme de leur âme, elles ne sauront jamais avec quelle ampleur et quelle force elles peuvent s’épanouir, en vertu de la structure propre à leur essence, et combien, en fait, les frontières de leur monde sont vastes. » (Kiki Smith )

…TELLEMENT vastes…

Et quel serait, actuellement,  le destin terrestre des femmes, accompli SANS la moindre incidence  néfaste relative à la dictature du Phallus ?

Déjà, on n’aurait pas eu à subir le joug fémininement ‘esclavagiste’ et les dégâts collatéraux infinis des religions misogynes, toutes, inventés par des mecs…

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s