Harcèlement sexuel dans « un monde en phase de cynisme terminal » !

Sexisme ph.ralise  par Allaire Bartel

(  Campagne contre le harcèlement sexuel au travail. Ph. non contractuelle)

——-

« Repéré par Peter Bu:

« Cologne et l’Eléphant dans la vallée

Le 12 janvier dernier, peu après les évènements de la Saint-Sylvestre à Cologne, « The Guardian » publiait un article troublant, faisant référence à une étude américaine selon laquelle 60% des femmes travaillant à la Silicon Valley auraient subi du harcèlement sexuel, dans le cadre de leur travail. L’information m’a paru tellement étonnante que j’en ai cherché la confirmation.

J’ai d’abord retrouvé trace de l’étude elle-même intitulée L’Eléphant dans la vallée (http://elephantinthevalley.com ). « Newsweek » y fait aussi référence en décrivant un monde où la violence, les blagues sexistes, la misogynie ordinaire et le harcèlement sexuel sont le quotidien des femmes cadres. En France, « L’Expansion » la mentionne en écrivant: « Le harcèlement sexuel ne connait pas de frontières. Et tous les milieux, même les plus connectés, sont concernés.« 

A la réflexion, ces révélations n’auraient pas dû m’étonner. En 2013, j’avais en effet collaboré à la mise en scène par Blandine Savetier de la pièce Love and Money, écrite par Dennis Kelly. Elle décrit « un monde en phase de cynisme terminal » où les Hommes sont soumis à la marchandisation jusqu’à leur propre destruction. Certains spectateurs avaient été choqués par la violence crue d’une scène de harcèlement dans le cadre d’une entreprise de télécommunication. L’Eléphant dans la vallée nous montre aujourd’hui qu’elle décrit une réalité ordinaire.

Le plus étonnant n’est donc pas que le harcèlement sexuel ne connaisse pas de frontières et que tous les milieux, même les plus connectés, soient concernés. Le plus étonnant est que L’éléphant dans la vallée soit passé complètement inaperçu dans le débat qui a suivi les évènements de Cologne. Pourquoi l’indignation spontanée, juste, contre les harcèlements sexuels de femmes à Cologne et le silence sur ceux qui se déroulent dans le huis-clos feutré d’entreprises Hi-tech ? Comment en arrive-t-on à un tel niveau de refoulement collectif de ce que Newsweek décrit comme un « harcèlement sexuel systémique » à la Silicon Valley, alors que nous nous engageons dans une réflexion sans tabou sur les causes des agressions et harcèlements de femmes à Cologne la nuit de la Saint-Sylvestre?

Au moment où j’écris ces lignes, cette différence de traitement médiatique et publique continue à me plonger dans la perplexité. (…)

(…)  le harcèlement sexuel généralisé en cours à la Silicon Valley, nous obligerait à une remise en cause difficile de notre « modernité ». Si les pires pulsions de possession et domination masculines se donnent libre cours dans les entreprises de la Silicon Valley (et probablement ailleurs), c’est donc que la culture de liberté, sexuelle et autre, prévalant en Californie (et en « Occident ») ne serait pas du tout un rempart contre la violence sexuelle masculine à l’égard des femmes. »

***************************************

« Si les pires pulsions de possession et domination masculines se donnent libre cours dans les entreprises de la Silicon Valley (et probablement ailleurs), c’est donc que la culture de liberté, sexuelle et autre, prévalant en Californie (et en « Occident ») ne serait pas du tout un rempart contre la violence sexuelle masculine à l’égard des femmes. »
A part… un fusil à pompe/kalach/fusil mitrailleur, etc, existe-t-il quelque chose d’autre, pouvant constituer un « rempart »…réellement(!) efficace contre les violences sexuelles masculines à l’encontre des femmes ?
Lors de certains de vos com, j’avais compris qu’un mec, même paré des meilleures intentions concernant le mauvais sort fait aux femmes dans le monde, ne pouvait pas appréhender l’abyssale misogynie/violences diverses dans laquelle baigne la vie …journalière(!) des nanas
TOUT en est imprégné et elle est ‘normalisée'(!!!) par des… FEMMES aussi !
« Un harcèlement sexuel systémique »  dans « un monde en phase de cynisme terminal » ?
Wahouu !  Et  dire que  certains(es) pensent  encore  que  l’ enfer  c’est  ‘là-haut’  !

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s