L’Eglise : « Plus zélée à punir ses théologiens contestataires, qu’à traquer ses prêtres pervers » ?

… »Parce qu’on est certain désormais que ce scandale ne se résume pas à la faute d’individus clivés et immatures, introduits par effraction dans une structure comme celle de l’Église, mais qu’il est le fruit d’une défaillance collective, d’une culture cléricale, d’un système d’autorité qui croit pouvoir échapper à la justice des hommes, aux règles élémentaires de transparence et de démocratie. Ce scandale n’est pas seulement la conséquence de pratiques laxistes ou dilatoires, mais d’une vaste culture du secret, de dénégation, de repli sur des réflexes d’autodéfense institutionnel, d’une antique volonté de régenter les consciences.

Parce que si l’inceste ne condamne pas plus la famille en général que des pratiques pédophiles ne condamnent toute l’Église, l’institution doit être d’autant plus dénoncée qu’elle défend un niveau élevé d’idéal moral et un discours culpabilisant sur la sexualité. Comment croire au discours sur la solidarité avec les pauvres, les vulnérables de la société, tous les exclus de la terre, et au discours sur une sexualité responsable et épanouissante, quand cette parole est bafouée par des prêtres dont la première mission est de la relayer?

… Mais cela ne devrait pas empêcher l’institution catholique de réfléchir à son enseignement sur la sexualité reçu comme une série d’interdits et n’est plus guère écouté, à son exaltation excessive du célibat sacerdotal et à la très grande solitude affective de beaucoup de ses prêtres…(Extrait)

http://www.slate.fr/story/114639/abus-sexuels-pretres-acharnement

************************

« On ne sort pas indemne d’un film comme Spotlight sur les écrans depuis la fin janvier. »

Mais l’Eglise…s’ imagine encore(!), sortie « indemne », de sa complicité  active et passive ?

Merci Ô Dieu, de ne pas m’avoir contaminée avec une religion !

 

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

2 réflexions sur « L’Eglise : « Plus zélée à punir ses théologiens contestataires, qu’à traquer ses prêtres pervers » ? »

  1. « Parce que si l’inceste ne condamne pas plus la famille en général que des pratiques pédophiles ne condamnent toute l’Église » est une erreur de raisonnement.
    La famille peut être coupable avoir laissé commettre et perpétuer, sans intervenir, un acte de pédophilie en son sein mais elle n’a pas contribué à former sa cause.
    L’église catholique, elle, prive ses prêtres de relations sexuelles qui sont un besoin naturel. Tout ce qui s’en approche est sali comme un péché grave. De surcroit, l’église véhicule une image méprisante et méprisable de la femme. Cela ne peut pas rester sans conséquences sur l’équilibre mental d’un bon nombre de prêtres.
    Il y en a qui dévient leur désir sexuel vers l’enfant – « pur » et « innocent ». Comme si l’enfant pouvait non seulement les « soulager », mais aussi les « purifier ».
    Cela ne condamne peut-être pas « toute l’église » mais elle est en partie la source de cette déviance.
    Ses dignitaires ont été bien trop longtemps indifférents par rapport à ces actes qui, d’apres de nombreux témoignages publiés ces derniers temps, laissent des ravages dans l’esprit de la majorité des victimes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s