Politique: "Eviter d’affronter des invités trop dangereux", la France et ses marionnettes?

Propos recueillis par Vincent Michelon – Service Politique.

… »Marine Le Pen a-t-elle fui le débat en cherchant à sélectionner ses contradicteurs, comme l’affirme Xavier Bertrand ?

Elle préfère se faire interviewer plutôt que débattre. Face à des concurrents consistants, le train Marine Le Pen peut dérailler en direct. Elle récite ses fiches par cœur, elle est en pilote automatique. Quand elle est en roue libre, c’est une récidiviste de la bourde. Par exemple, lorsqu’elle avait fait l’apologie de la torture chez Jean-Jacques Bourdin en décembre 2014. En septembre, elle a également comparé le sort des réfugiés aux invasions barbares. Le danger permanent, en débat, c’est d’être emmené sur un terrain où elle peut dire des énormités. Elle préfère donc choisir des contradicteurs dont elle pense qu’elle pourra attaquer les points faibles »(Thomas Guénolé, politologue)…(Extrait).

http://www.metronews.fr/info/polemique-fn-france-2-marine-le-pen-prefere-se-faire-interviewer-que-debattre/mojw!huSCp42saxsI/

*****************************************************************************

Toute ce « vacarme » pour … »ça » ?

Pauvre France et ses… « marionnettes »?

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s