"Dossier tabou et questions incontournables que tout le monde devrait se poser." !

Viol(Pastel gras perso non contractuel).

… »Plus de 250 000 viols sont commis chaque année en France essentiellement par des proches et dans tous les milieux sociaux.

…Pour le Dr. Muriel Salmona : «Il est capital de dénoncer les idées fausses, le déni et la loi du silence et de demander que les droits des personnes victimes de violences sexuelles soient respectés, pour qu’elles soient protégées, reconnues et soignées». Donner des outils pour être solidaire des victimes et mieux comprendre ce qu’elles traversent, c’est l’objectif de ce livre qui fournit des réponses claires :

– aux questions que personne ne devrait plus se poser ;
– mais aussi aux questions que tout le monde devrait se poser.

Un livre qui éclaire d’un jour nouveau un dossier encore trop souvent tabou Muriel Salmona est psychiatre, psycho-traumatologue, chercheuse et formatrice en psychotraumatologie et en victimologie. Présidente et fondatrice de l’association Mémoire traumatique et Victimologie (www.memoiretraumatique.org), elle a dirigé une grande enquête nationale en 2015 sur l’Impact des violences sexuelles de l’enfance à l’âge adulte soutenue par l’UNICEF France. Elle a publié de nombreux articles et en 2013 Le livre noir des violences sexuelles (Dunod) »(Extrait du Communiqué de presse).

(« Les violences sexuelles Les 40 questions-réponses incontournables » Dr. Muriel Salmona. Prix: 16 € En librairie : le 7 octobre 2015)

https://dl.dropboxusercontent.com/u/3521673/CPlesviolencessexuellesen50questions-Salmona.pdf

*****************************************************************************

« L’anthropologue Debora Diniz affirme avec justesse: « La violence n’est pas constitutive de la nature des hommes, mais un dispositif culturel d’une société patriarcale qui réduit le corps des femmes des objets de consommation masculine et de plaisir. »

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

8 réflexions sur « "Dossier tabou et questions incontournables que tout le monde devrait se poser." ! »

  1. … »Plus de 250 000 viols sont commis chaque année en France essentiellement par des proches et dans tous les milieux sociaux. »
    Vous n’imaginez pas ce que je ressens quand je lis cela. Je ne sais pas si j’éprouve plus d’horreur que de colère. C’est aussi un immense désespoir concernant le sort des femmes, passé, présent et futur.

    J'aime

    1. « Vous n’imaginez pas ce que je ressens quand je lis cela. »

      Chaque jour l’actualité relate… « cela », hélas !

      Une Américaine de cent deux ans, qui fut à la tête de l’une des premières ONG de l’histoire, a dit en 2000 : « je vois que rien n’a changé pour les femmes depuis mon époque. On les bat, toujours, on les viole, et personne n’arrive à empêcher cela ».

      Et leurs assassinats, par des mâles proches sont de plus en plus décomplexés

      Partout sur la planète !

      J'aime

    1. « Des fois je me dis que je suis contente de ne pas être un homme pour ne pas avoir ce truc capable de violer.  »

      Et encore plus, de bénéficier d’un « truc » tellement… performant(!), capable de nous faire grimper aux rideaux, à volonté, sans faire de mal à quiconque

      …Sauf à la fierté mal placée de mâles prétentieux et arrogants, persuadés qu’on leur envie Popaul -pour QUOI faire?! Ils en sont tellement esclaves!!! – et que leur joujou fait réellement « crac, boum, huuuu » à tous les coups, parce que des nanas passent leur vie à le leur faire croire,au lieu d’exiger(!)
      – un désir partagé(!!)
      – et un plaisir partagé(!!!) :##

      J'aime

    2. Une victime qui n’a pas voulu se murer dans le silence et la culpabilité, en décidant de rencontrer(!) son violeur:

      « Elle rencontre son agresseur sexuel : « Heureusement, il a été choqué de voir que j’allais si mal »

      …Alors cet article, Léonie l’a d’abord écrit pour que ses amis comprennent sa souffrance. Et au fond d’elle, la jeune femme espérait ouvrir un débat : celui de la perception des agressions sexuelles et de la culpabilisation si facile des victimes. La journaliste n’a pas été déçue. « J’ai reçu d’innombrables messages de soutiens et de témoignages de personnes qui avaient vécu la même chose. » Aujourd’hui, Leonie se sent mieux. Elle dit « être en paix avec ce qui s’est passé ». Et heureuse d’avoir permis à d’autres femmes dans son cas, d’enfin oser prendre la parole »…(Extrait).

      http://www.metronews.fr/info/elle-rencontre-son-agresseur-sexuel-heureusement-il-a-ete-choque-de-voir-que-j-allais-si-mal/moiv!HyGJRESmuEDIs/

      …Pour combien d’entre elles que la société parvient à persuader que ce sont elles, les vraies coupables, et vont « si mal » ?

      J'aime

  2. Tingy, votre citation tronquée du début de l’article mérite d’être rectifiée:

     » Qui sait qu’une femme sur 5 et un homme sur 14 ont subi des agressions sexuelles dans leur vie ? Que plus de 250000 viols sont commis chaque année en France essentiellement par des proches et dans tous les milieux sociaux. » « Un homme sur 14 », cela représente environ 60000 viols d’hommes sur ces 250000!

    A part cela, ce serait trop beau si l’anthropologue Debora Diniz avait raison et la violence n’était « pas constitutive de la nature des hommes ». Il n’y aurait pas d’exploitation d’hommes par des hommes, pas de princes et autres chatelains, pas de mafias, pas de papes et autres imams, pas de dictateurs, pas de tortionnaires, pas d’assassins, pas de guerres…

    Et si la violence masculine n’était qu’un « dispositif culturel d’une société patriarcale qui réduit le corps des femmes des objets de consommation masculine » , il n’y aurait pas les 60000 viols d’hommes! Si, il y en aurait tout de même quelques-uns car 3% de ces viols sont commis par les mères sur leur fils.

    Dès que je tombe sur des phrases faussement savantes comme « dispositif culturel d’une société patriarcale », j’ai tendance à me méfier…

    J'aime

    1. « Un homme sur 14″, cela représente environ 60000 viols d’hommes sur ces 250000!  »

      Cela fait beaucoup…TROP!

      Un viol mâle ou femelle est…un viol,

      Et vous avez raison de le relever !

      PS: en fait il n’est pas « tronqué » mais je choisis à chaque fois un -trop!- court extrait qui sert mon propos, en espérant que les lecteurs aient le « courage » de lire l’article en entier, car je prends toujours soin de mentionner le lien de la source

      « A part cela, ce serait trop beau si l’anthropologue Debora Diniz avait raison et la violence n’était « pas constitutive de la nature des *hommes ».

      Pour moi, elle parle ici, uniquement des…*mâles ! Pour moi, elle veut dire que ce sont les sociétés patriarcales/religieuses, qui ont ainsi…façonné les mecs à être ce qu’ils sont devenus

      « Dès que je tombe sur des phrases faussement savantes comme « dispositif culturel d’une société patriarcale », j’ai tendance à me méfier… »

      Je ne suis pas d’accord, car il résume bien…une longue explication de texte 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s