Quand le cardinal conservateur voit rouge !

Par Hugo PASCUAL

«Le féminisme radical» donne naissance à des pédophiles ou à des hommes «dérangés» sexuellement qui entrent dans les ordres et abusent sexuellement des enfants. Voici l’avis tranché du cardinal américain Raymond Burke, rapporte The Independent.

Figure de la frange la plus conservatrice de l’Eglise, celui qui, l’année dernière, a été démis de ses fonctions à la tête de la plus haute cour du Vatican par le pape François, estime dans une interview pour le site The New Emangelization que «le féminisme radical, qui agresse l’Eglise et la société depuis les années 1960, a laissé les hommes très marginalisés».

Connu pour sa véhémente opposition à une plus grande tolérance de l’église envers les couples homosexuels et les personnes divorcées, il s’en prend cette fois au féminisme qui pousse l’Eglise à «constamment se pencher sur les problèmes des femmes au lieu d’aborder les questions importantes et critiques des hommes» comme «les dons particuliers que Dieu donne aux hommes pour le bien de la société».

Il explique que les droits des femmes conduisent les hommes à grandir sans véritable identité, causant de véritables ravages plus tard dans leur vie. Des hommes qui de ce fait sont «pauvrement formés» et tombent dans «la pornographie, la promiscuité sexuelle, l’alcool, la drogue et toute une gamme de dépendances».

Toujours selon Burke, la perte d’identité sexuelle qu’entraîne chez les hommes le féminisme radical, conduit aussi les pédophiles à devenir prêtres. «Il y a eu une période où les hommes, féminisés et confus au sujet de leur propre identité sexuelle, sont entrés dans les ordres. Malheureusement certains de ces hommes souffrant de troubles, ont abusé sexuellement de mineurs» explique-t-il, «une tragédie terrible que l’église pleure.»

http://www.liberation.fr/societe/2015/01/14/le-feminisme-radical-a-cree-les-pretres-pedophiles_1179886

***************************************************************************

«le féminisme radical, qui agresse l’Eglise et la société depuis les années 1960, a laissé les hommes très marginalisés».

Une certitude: l’Eglise catholique agresse les femmes depuis… plus de 2 000 an(!) Et elle est en partie responsable du mauvais sort réservé aux femmes, sur la planète

«le féminisme a laissé les hommes très marginalisés».

A l’image de ce vieux cardinal ?

Si j’étais une mauvaise langue je dirais, au vu de sa photo, qu’il ressemble à une vieille « folle » moins sympa que Michel Serrrault à l’époque, mais je ne le dirai pas bien sûr:

Chacun a le droit de se déguiser en ce qu’il lui semble devoir lui octroyer un max de respect -indu !-… d’office!

Auteur : Tingy

Romancière féministe : je viens de publier " Le temps de cuire une sauterelle " :-)) Et de rééditer : "Le Père-Ver" et "Le Village des Vagins" (Le tout sur Amazon) ... et peintre de nombreux tableaux "psycho-symboliques"... Ah! J'oubliais : un amoureux incroyable, depuis 46 ans et maman de 7 "petits" géniaux...

6 réflexions sur « Quand le cardinal conservateur voit rouge ! »

  1. « Emangelisation » n’est pas une faute de frappe…Il s’agit de re »masculiniser » (« man » = « homme » en anglais) l’église et favoriser ainsi l’évangelisation.

    Ce pauvre homme se plaint que les jeunes filles occupent maintenant les places de servantes pendant les offices religieux. « Les femmes sont formidables, bien sûr. Elles répondent naturellement à l’invitation de l’Eglise. » (Bravo, les filles!) Mais d’après Mr Burke elles décourageraient la participation des garçons.

    Ainsi les hommes troublés par les féministes, l’enseignement des théories du genre et l’omniprésence de la pornographie perdent-ils le soutien indispensable de l’église ce qui mine encore leur confiance en eux-mêmes.

    Par conséquent, toujours d’après Burke, ils n’arrivent plus à tenir le rôle de pères et leurs enfants ont du mal à se déterminer sexuellement. (Parole d’expert, d’un homme qui n’est pas censé de pratiquer la sexualité et n’a pas de descendants). En même temps, il déplore tout cela parce que l’envahissement de l’église par les femmes lui semble diminuer les vocations des hommes qui ne veulent plus devenir prêtres. C’est assez contradictoire avec sa défense de la paternité mais on comprend sa douleur. Si, de surcroit, ceux qui se résolvent à devenir religieux sont pédophiles…!

    Merci pour ce moment d’hilarité.

    Pour lire l’interview de Mr Burke: http://southernorderspage.blogspot.fr/2015/01/the-new-emangelization-great-interview.html

    J'aime

    1. « et que seul le courage soit ton guide »

      Et il en faut une « sacrée »(!)dose pour résister à la misogynie religieuse, de tous bords !;)

      Bisous p’tit frère

      J'aime

      1. Désolée pour les com de …com(!) en retard ou carrément zappés!

        Internet ce n’est pas partout ici, -à Mada- ni tout le temps, à cause du « couvre-feu » concernant…l’électricité(!), imposé par la Jirama !

        J'aime

  2. Personnellement je ne vois aucun lien de cause à effet entre les sujets abordés par ce cardinal… Il doit être dérangé du bocal. En fait de point cardinal… Il doit être à l’ouest…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s