Et si José Saramago avait été… une femme ?

Libre aimée et heureuse
( Photo: une énervée chronique concernant « l’Etat du Monde des Femmes »)

Il se serait fait hara-kiri de rage impuissante, devant l’état du « MONDE des FEMMES » !!!

[ José Saramago : « Ce que je cherche à exprimer, c’est l’indignation sur l’état du monde, c’est la misère, la détresse où vivent des millions de personnes. Une partie énorme de l’humanité vit dans une apocalypse permanente de la naissance à la mort. C’est ça le progrès ? C’est ça la civilisation ? »

Blogueur impénitent, pourfendeur des injustices sociales et politiques, José Saramago était un énervé chronique, une voix contestataire de la littérature contemporaine qui avait trouvé en Internet le support idéal de sa liberté d’expression chérie.
Petit-fils de fermiers illettrés, contraint d’abandonner ses études pour apprendre le métier de serrurier, il se lance sur le tard dans l’écriture. Une vingtaine de romans, quelques essais et pièces de théâtre plus tard, il est le seul lauréat lusophone du prix Nobel de littérature. Le Portugal pleure un géant des lettres et son meilleur ambassadeur dans le monde.]
Source evene.

*********************************************************************************************

Tingy, une énervée chronique, une voix contestataire le parodiant:

« Ce que je cherche à exprimer, c’est l’indignation sur l’état du Monde des Femmes, c’est la misère, la détresse où vivent des millions de femmes. Une partie énorme de l’humanité vit dans une apocalypse permanente de la naissance à la mort. C’est ça le progrès ? C’est ça la civilisation ?

Bons baisers de Diego Suarez (Madagascar).

( ADSL bas débit chez des amis où je suis de passage à Diego…)

[ Madagascar était déjà séparée du continent africain il y a 65 millions d’années, lors de la grande extinction de la fin du secondaire, et la vie y reprit donc de façon locale. L’isolement biogéographique de Madagascar et la variété des climats et reliefs y ont favorisé le développement d’une faune et d’une flore uniques au monde, en partie endémique (dont par exemple l’hapalémur gris du Lac Alaotra (Hapalemur alaotrensis), unique primate au monde à vivre dans des roseaux).

Cette biodiversité est très fragilisée par le développement de l’agriculture et par la déforestation en partie illégale. Les Malgaches pratiquent beaucoup la culture sur brûlis. La faune marine est également très riche, bien qu’encore mal connue.

L’avifaune de Madagascar comprend 294 espèces dont 107 endémiques : voir la liste des espèces d’oiseaux de Madagascar.

Les amphibiens de Madagascar comprend 247 espèces dont 245 endémiques : voir la liste des Amphibiens de Madagascar.

Très étirée entre l’équateur et le tropique du Capricorne, Madagascar présente une palette de paysages d’une diversité prodigieuse. Récifs de corail, plages de sable fin, arbres du voyageur, allées de baobabs, jungle aquatique, savanes. La côte nord-ouest est protégée par une barrière corallienne comme un atoll. Le littoral oriental est une chaîne de falaises couronnées d’arbres géants. A l’intérieur, au nord, des cuvettes fertiles; au sud, une brousse d’épineux; au centre, des montagnes.

L’île n’abrite plus qu’une partie de sa forêt primaire, mais elle reste un des endroits les plus riches en termes de biodiversité sur la planète, avec de nombreuses espèces de faune et de flore endémiques.

Selon la légende populaire, les premiers occupants étaient les Vazimba[5] : furtifs, agiles et trapus. Les Vazimba furent ensuite combattus par des vagues plus récentes d’Indonésiens et de Malayo-polynésiens (venues de Bornéo, des Philippines et d’Indonésie, et à la fin de l’île du Tonga[6].

Des études récentes affirment même actuellement que le peuple malgache est originaire de l’Indonésie et d’Afrique[7]. Ce sont eux qui sont à l’origine de la langue malgache actuelle ainsi que du fond culturel malgache[8]. La langue malgache fait partie du rameau « barito » de la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes. Elle montre une influence importantes des langues malaise et javanaise. Les populations de Bornéo ne sont pas traditionnellement des marins, alors que les Javanais et les Malais le sont. Certains chercheurs avancent donc l’hypothèse que les Malgaches auraient été amenés dans l’île par des Malais[9].

Rafandrana, un des ancêtres de la dynastie royale merina, par exemple, est connu pour avoir été un Vazimba (Callet, 1908). Les deux reines fondatrices de la royauté Merina, Rafohy et Rangita, étaient Vazimba. Ces princes Vazimba chez les Merina des Hautes Terres avaient pour coutume de placer les corps de leurs défunts dans des pirogues en argent et de les enfouir dans des lacs artificiels. Les Vazimba mêlés à différents degrés avec des Bantous selon les régions furent les seuls habitants de l’île avant l’ère chrétienne. Les habitants de l’île faisaient dès lors du commerce avec les Arabes, qui, pendant le moyen-âge, commençaient également à s’implanter petit à petit sur l’île[10]. Des Persans atteignirent Madagascar avant les années 1200 comme en atteste le cimetière iranien de Vohémar (C. Montaud, ouvrage en cours de publication). Puis, à partir de 1200, Madagascar connaît d’autres vagues d’immigrations, autant néo-austronésiennes (malaises, javanaises, célèbienne) qu’indiennes, arabes ou européennes. ]
Extraits de Wikipédia.

*******************************************************************************************

ADSL…Ça ira peut-être mieux à Nosy Be …Demain ! 😉

Les mamies de l’extrême…

Les hommes ont quitté l’île pour échapper à ce travail dangereux, mais pas les femmes!

[ Près de Cheju-do, principale île de Corée du Sud, à une centaine de kilomètres au sud du continent, vivent les haenyo, les « femmes de la mer ». Grâce à un entraînement rigoureux et une incroyable adaptation physique, elles peuvent plonger à 20 mètres de profondeur et y rester jusqu’à quatre minutes sans respirer pour pêcher ormeaux, oursins et autres délicieux fruits de mer. Tout cela dans une eau d’à peine 10 °C.

Plongeuses par obligation

Jusqu’au XVIIe siècle, les hommes de l’île plongeaient eux aussi. Mais lorsque le roi leur a ordonné de pratiquer leur pêche toute l’année, les hommes ont quitté l’île pour échapper à ce travail aussi glacial que dangereux. Les femmes ont alors dû s’aventurer en mer. A l’âge de 7 ans, elles ont commencé à plonger parce qu’elles n’avaient pas d’autre moyen de gagner leur vie.

Du coup, elles ont amélioré leurs revenus et acquis des libertés inconnues des femmes du continent, tel le droit au divorce et au remariage.
Elles ont ainsi offert un meilleur destin à leurs filles. qui, pour la plupart ne savent même pas nager… ]
Source Sélection Reader’s Digest

******************************************************************************************

 » Du coup, elles ont amélioré leurs revenus et acquis des libertés inconnues des femmes du continent, tel le droit au divorce et au remariage « .

Heeuu…ENFIN acquis leur IN-DE-PEN-DANCE, tout simplement?

Et…Les super machos peuvent aller se rhabiller ? ? ?

Eva Gina Runner, championne de France d’Air guitar…

Insolite
Cette discipline déjantée associe musique, mime et théâtralité à une très forte dose d’autodérision et de loufoquerie. Il faut bien sûr s’inventer un personnage, qu’il s’agit d’incarner jusqu’au bout, sans oublier de soigner le costume et le look qui vont avec. Tout l’art consiste à mimer, sans guitare, le jeu de guitare d’un musicien, si possible dans un morceau très rock’n roll, en donnant l’illusion de la réalité. Contrairement au play-back, ici, personne n’est dupe. « C’est là qu’on reconnaît les plus talentueux », assurent les fans, comme Arnaud Gravade, l’un des membres de la fédération nationale.

« Merci à ma mère d’avoir pris du LSD pendant sa grossesse »:
Eva Gina Runner l’a remporté devant 15 autres candidats venus de tout le pays, sur un morceau des Smashing Pumpkins mimé avectalent. Elle représentera la France aux Championnats du monde d’Air Guitar, en août prochain, en Finlande. « Merci à ma maman d’avoir pris du LSD pendant sa grossesse », a déclaré la championne, embrassée sur la bouche par ses admirateurs, après le verdict du jury. Dans la vraie vie, Eva Gina, qui assure avoir 34 ans mais en aurait plutôt 24, se dit « hair stylist » à Paris. Allez savoir…

Yelle : « Un truc vraiment débile mais nécessaire »
Membre du jury, la chanteuse Yelle, qui tourne dans le monde entier depuis son premier CD en 2007, a avoué à l’AFP pratiquer le Air Guitar avec son groupe en fin de concert: « C’est toujours très apprécié. On peut faire participer le public. C’est un truc vraiment débile et en même temps nécessaire. C’est cool de faire autant avec rien! ».

Le Air Guitar a été « inventé » par des étudiants finlandais en 1996. Le premier championnat de France s’est déroulé en 2002. ]

********************************************************************************************

A chacune son…Truc !

Et…Un homme comme les autres ?

PS- Les femmes de plus en plus victimes du cancer du poumon (31 mai 2010 )

Les femmes…Progressent ?

" Les femmes, SEULES PROPRIETAIRES de leur corps"…

homme-femme( Pastel gras )

Manifeste des hommes
(1642 signataires)

Nous, soussignés, des hommes,vivant en ce début de XXIème siècle, déclarons ce qui suit :

Nous considérons comme obsolètes les valeurs traditionnelles de domination des femmes par les hommes qui sévissent dans toutes les civilisations et toutes les classes sociales. Nous déclarons que l’égalité entre les hommes et les femmes est un but juste et légitime, et qu’il est nécessaire de tout mettre en place pour y parvenir immédiatement.

Nous condamnons toute violence familiale dont les femmes et les enfants représentent l’immense majorité des victimes. Nous condamnons toute théorie qui justifierait ces violences ou en ferait porter la responsabilité même partielle par les victimes.
Nous condamnons fermement toute théorie justifiant des actes sexuels entre adultes et enfants ou minimisant les conséquences du viol. Nous condamnons tout type de harcèlement moral et sexuel dont les femmes font souvent les frais.

Nous déclarons injustes les livres et jouets pour enfants représentant les femmes comme des ménagères ou des objets sexuels. Nous affirmons que ces représentations ne peuvent qu’encourager à la reproduction d’un système d’inégalités.
Nous affirmons qu’il est injuste que les tâches ménagères soient encore, dans leur grande majorité, effectuées par les femmes.

Nous considérons comme dégradante la publicité présentant les femmes à travers diverses connotations comme des objets sexuels à vendre ou à louer.

Nous déclarons honteux qu’il y ait encore chaque jour et en grand nombre des femmes et des enfants victimes de viols, de la part d’hommes dans presque tous les cas et très souvent bien connus de leur victime. Nous nous sentons insultés par toute idéologie qui présenterait les hommes en général comme des prédateurs sexuels naturels.

Nous déclarons que la prostitution est, dans tous les cas, une violence contre la personne qui se prostitue. Qu’elle semble être consentante, ou non. Nous considérons qu’il est injuste qu’une loi punisse les personnes prostituées.

Nous considérons que les préférences sexuelles doivent rester un choix privé et qu’aucun droit ne saurait être nié à une personne en raison de son homosexualité ou transsexualité.

Nous considérons qu’il est de première importance que les femmes, seules propriétaires de leur corps, puissent décider librement d’avoir ou non des enfants et qu’elles aient accès gratuitement à des aides en termes d’information et de planification des naissances et notamment qu’elles puissent avoir recours à l’IVG quel que soit l’endroit où elles vivent.

Nous considérons qu’il est injuste de voir les femmes quasi absentes des conseils d’administration et lieux de décision de grandes entreprises publiques et privées.
Nous pensons qu’il est symptomatique de voir les femmes totalement absentes des lieux de pouvoir dans le secteur de la finance et de la religion.

Nous trouvons injustifiable le fait que les femmes soient souvent moins payées que des hommes, à travail égal ; qu’elles soient exclues de certains métiers, qu’elles soient souvent orientées vers des filières de formation moins prestigieuses ; qu’elles subissent plus que les hommes le travail à temps partiel non désiré, le chômage et la pauvreté.

Nous trouvons regrettable toute prise de parole misogyne, sexiste ou généralement insultante envers les femmes (de même que raciste ou homophobe) et considérons qu’elle n’a pas sa place dans l’audiovisuel public ou dans une presse qui se veut respectueuse de la personne humaine.

Nous, soussignés, des hommes vivant en ce début de XXIème siècle, déclarons croire en une totale égalité avec toutes les femmes de par le monde, quels que soient leur âge, leurs croyances et leur origine.

Ce manifeste est réservé aux messieurs seulement on peut le comprendre mais nous vous invitons également à signer le manifeste mixte « Encore féministes » comme plus de 3.500 personnes de par le monde. ]

SIGNEZ ce manifeste des hommes sur le site « la Domination Masculine »:
ladominationmasculine.net/pet

Les Françaises plus bandantes que les Anglaises ?

LingerieO (photo : bandante à damner tous les saints du Paradis !)-photo: I.D.Sarrieri / I.D.Sarrieri – Simone Pérèle .

[ Pourquoi les françaises sont-elles plus sexy que les anglaises?- Vendredi 4 Juin 2010

Si les Français le disent, ils peuvent être taxés d’anti-British. Quand les Anglais le disent, on peut les soupçonner de manque d’élégance. Mais quand c’est une Anglaise qui se le demande… Le débat? Pourquoi les Françaises sont-elles plus sexy que les Anglaises? C’est Kate Carter, du Guardian qui se lance dans l’explication.

Si l’article ne donne pas vraiment de réponse à la question, il nous raconte sans scrupules ce qui se dit outre-Manche. D’après la journaliste, rien n’illustre mieux le décalage France-Angleterre que le monde de la lingerie. Et pour preuve le mot lingerie. Un mot français, sans équivalent en anglais.

Notre gêne est telle qu’on a même pas été capable d’inventer notre propre mot.

Et quand les designers anglais s’aventurent à dessiner de la lingerie sexy, à quels noms pensent-ils? Agent provocateur, Coco de mer. La langue française, garantie de la classe?

Il faut dire que les Françaises mettent les moyens nécessaires pour conserver leur titre. On apprend que nous dépensons 20% de leur budget mode en lingerie –«à peu près l’équivalent de ce que les Anglaises dépensent en sel et vinaigre», s’amuse l’auteure.

L’article rappelle aussi l’existence d’une quantité de livres qui conseillent aux rosbifs –c’est Kate Carter qui emploie ce mot– des pistes pour imiter les Françaises, et nous donne bien envie de mettre les pieds dans une libraire pour y trouver Comment les Françaises font-elles pour manger aussi gras et rester minces.

Les Anglaises moins sexy, mais aussi moins préoccupées par leur vie sexuelle? Une étude de 2007 du Journal Européen de Gynécologie montre que 33% des femmes anglaises de 40 à 50 ans pensent qu’une vie sexuelle active n’est pas importante, alors que les Françaises du même âge ne sont que 10% à penser la même chose.

Face à tous élements, le constat du Guardian est sans appel:

Mais que peuvent faire les Britanniques quand à un appel de l’Association des Maires de France en 1999 pour une nouvelle égérie de Marianne, la France propose Laetitia Casta, pour succèder à Brigitte Bardot et Catherine Deneuve… alors que nous n’avons qu’un bouledogue baveux [Churchill, NDLE]? ]

[Lire l’article sur The Guardian]

Source infos @ slate.fr

*********************************************************************************************

Si c’est une anglaise qui le dit !!!

Mais, ça ne change pas grand chose pour les nanas…

Lingerie ou pas !

Un mec est PROGRAMME pour désirer…Celles qu’il n’a pas encore consommées…

Et…C’est NORMAL !!!

PS- Merci à la puce pour le lien 😉