L’homme aurait voulu impressionner ses compagnes d’un soir

Il se tue en jouant à la roulette russe
CLICANOO.COM | Publié le 17 août 2009
Frédéric Capron, 29 ans, dit « Chinois », est décédé dimanche soir au GHSR. Il laisse derrière lui sa compagne, Lesly et leur fils de deux ans, Raphaël.
Frédéric Capron est mort, ce matin, à. l’hôpital de Saint-Pierre où il était maintenu sous respiration artificielle. Le terrible tribut à ce qui semble être un coup de folie, ou un jeu malheureusement stupide. Ce Portois, s’est tiré une balle dans la tête, samedi soir, devant témoins, à l’aide de son propre calibre 22 trafiqué. L’homme aurait voulu impressionner ses compagnes d’un soir en mimant une partie de roulette russe, sur fond d’alcool .

*********************************************************************************************

No comment !!!!

"Conjuguer les passés au présent intérieur"

renardcoi
mercredi, 19. aoû, 2009 @ 07:52:19

Merci, belle et toujours consciente

à un moment donné, homme ou femme, on voit, on entend, on sent. Alors on sait qu’il faut dire, écouter, échanger et changer peut-être. Ça, au moins, ça ne change pas…

Quand un mot et un concept sont utilisés comme objets,alors qu’en fait il s’agit plutôt d’un sujet, on voit bien qu’il y a là un indice de tentative de cachette.Est-ce un indice valable? Telle est la question…

Dans le continuum de la vie, la Femme est la durée, la force, la nature, l’éternité.
l’Homme est la question, l’énergie, l’autre, le changement et surtout l’imaginaire,
dernier vivier oû il peut donner la vie à qui il voudra, tout seul ou avec d’autres.
L’homme et son envie du pénis , par défaut , lui font désirer créer.
Des oeuvres qui vivront comme ses enfants.Virtuels.

La rencontre de ces deux créatures veut conjuguer les passés au présent intérieur
et les futurs subjectifs au plus-que-parfait de l’infini, putatif bien sûr …

*********************************************************************************************

Tingy :

J’aime bien l’idée d’ « éternité », pour la Femme, et de… »Changement » , pour l’Homme !

 » Lui font désirer créer. Des oeuvres qui vivront comme ses enfants. VIRTUELS (!) « …Et si c’était ça, le destin originel de l’Homme, que la Religion et l’Etat ont dénaturé, en inventant le concept de « père » ? ( Et le mariage et ses avatars, qui causent tant de dégâts collatéraux…aux deux genres ! )

" Femmes en péril : Il a tué trois femmes, en a blessé neuf autres puis s’est suicidé."

minou
Au sujet du récent assassinat de femmes, tuées parce qu’elles sont des femmes, voici un excellent article de Bob Herbert, paru dans The New York Times du 7 août 2009,
et sa traduction.
Femmes en péril

«Dans les faits, je suis un beau gars. Je m’habille bien, je me rase, me lave, me mets de l’eau de Cologne. Pourtant, 30 millions de femmes m’ont rejeté», a écrit George Sodini dans un blog qu’il rédigeait tout en préparant la tuerie [du 4 août] dans un gymnase de Pennsylvanie où il a tué trois femmes, en a blessé neuf autres puis s’est suicidé. Nous avons assisté si souvent à ce rituel tragique qu’il nous donne l’impression d’un cliché. Un type bout de colère contre des femmes, et il dispose d’armes à feu. Résultat: un massacre.
À l’automne 2006, un salopard a investi une école primaire de la collectivité Amish, dans la campagne de Pennsylvanie. Il a séparé les filles des garçons, a tiré sur dix filles, et en a tué cinq.
À l’époque, j’ai écrit que, si quelqu’un avait séparé ses futures victimes selon leur appartenance raciale ou religieuse pour ensuite n’abattre que les personnes noires, ou blanches, ou juives, on aurait entendu s’élever un tollé assourdissant. Mais quand seules des filles ou des femmes sont tuées,le tollé est beaucoup plus discret.
Selon des comptes rendus de police, Sodini est entré dans un cours de danse aérobic donné à une trentaine de femmes par une professeure enceinte. Il a éteint les lumières et ouvert le feu. La formatrice figure parmi les blessées.
Nous sommes tellement habitué-es à vivre dans une société saturée de misogynie que nous estimons plus ou moins prévisible que des femmes et des filles soient traitées de façon barbare.
Face à l’un ou l’autre de ces crimes sortant de l’ordinaire, nous proclamons certes notre stupeur, mais l’effet de choc se dissipe rapidement dans une société où le viol, le meurtre et l’humiliation des femmes constituent non seulement une constante de l’actualité mais l’ un des fondements du divertissement national.
La culture dominante fait preuve de la misogynie la plus outrancière, et la pornographie, industrie brassant des milliards de dollars, est contrôlée en majorité par de grandes entreprises américaines à la réputation irréprochable.
Quand on examine des meurtres de masse commis aux États-Unis, on constate chaque fois que les tueurs sont taraudés par la honte et l’humiliation sexuelle, et qu’ils reportent systématiquement ces sentiments sur les femmes et les filles. Pour résoudre le problème de leur sentiment d’impuissance,ils se procurent une ou des armes à feu et se mettent à tuer le maximum de gens, des femmes pour la plupart.
Ce qui est inhabituel dans le cas de Sodini, c’est qu’il a exprimé clairement dans son blog son sentiment de honte et sa haine des femmes.
«Pourquoi faire cela?», demande-t-il. «Pourquoi à des jeunes femmes ? Lisez la suite.» Dans son monologue macabre qui s’étale sur des mois, il en vient à écrire, entre autres : «Il semble que beaucoup de ces adolescentes baisent souvent. Il y en a une de 16 ans qui le fait habituellement trois fois par jour avec son copain. Alors, en moins d’un mois, cette petite salope a eu droit à plus de sexe que MOI dans TOUTE MA VIE, et j’ai 48 ans. Une raison
de plus.»

Cela me rappelle Seung-Hui Cho, l’homme qui a tué 32 personnes à l’université Virginia Tech en 2007. Même s’il a abattu des hommes et des femmes, on sait que Cho avait auparavant harcelé des camarades de classe,allant jusqu’à se glisser sous les tables pour les photographier par en-dessous. Un de ses ex-camarades de chambre a témoigné que Cho avait
prétendu lire  » la dépravation  » dans les yeux d’une femme croisée sur le campus.
Peu après les assassinats de Virginia Tech, j’ai interviewé le Dr James Gilligan, qui a consacré plusieurs années à étudier la violence, en sa fonction de psychiatre d’un pénitencier du Massachusetts ; il est aussi professeur à Harvard et à l’Université de New York. Ce qu’il conclut après des décennies de travail auprès de meurtriers, violeurs et criminels violents de tous genres, c’est qu’«un facteur fondamental, qui se retrouve
presque toujours à un degré ou un autre chez ces hommes, est le sentiment de devoir prouver sa virilité et que la façon d’y arriver, de retrouver le respect perdu, est de commettre un acte de violence».

La vie aux États-Unis est d’une violence effrayante. Mais nous devons prendre particulièrement conscience des violences spécifiques infligées quotidiennement aux femmes et aux filles de notre pays, en raison de leur sexe. Elles sont attaquées en tant que femmes.
Toutes les deux minutes, quelque part aux États-Unis, une fille ou une femme est agressée sexuellement. Le nombre des épouses et des partenaires gravement agressées est si élevé que pas un organisme n’arrive à en établir le compte.
Des agressions sexuelles de femmes ont été commises en si grand nombre dans l’armée que le ministère américain de la Défense a dû réviser tout son protocole de traitement du problème.
Nous deviendrions une société beaucoup plus saine et équilibrée si nous faisions l’effort de reconnaître que la misogynie est un problème grave et très répandu, et que l’addition de la perception pervertie des femmes qu’ont autant d’hommes et de l’absurde facilité à se procurer des armes à feu est tragiquement dangereuse.

Merci à Martin Dufresne pour le signalement et la traduction.
Nous dédions ce texte à la mémoire d’Elizabeth Gannon, Heidi Overmier et Jody Billingsley, les trois femmes assassinées.
http://www.nytimes.com/2009/08/08/opinion/08herbert.html?scp=2&sq=herbert&st=cse

********************************************************

De même, les féministes de notre réseau gardent vivante la mémoire des
femmes assassinées par un antiféministe le 6 décembre 1989, à la
Polytechnique de Montréal.
Voir http://encorefeministes.free.fr/poly.php3

Adelphiquement*,
Florence Montreynaud

*********************************************************************************************

Tingy:

J’ai tellement de colère…Impuissante , devant l’indifférence des femmes, pour leurs semblables : chacune pour soi, et le diable pour toutes !

Des types bouillent de colère contre une femme et ils crachent leur haine même contre le partenaire

Pour un ami(!)/blog, qui (soi-disant) n’est pas au courant des agissements indignes de l’un de ses propres amis-blogs »…

 » par Nenesse @ 2009-04-08 – 11:58:03

Chaque jour, je vois une demi-folle qui s’auto-excite par des propos outranciers sur le sexe opposé, à coté desquels dans un autre domaine, les discours politiques d’Arlette Laguiller étaient bien innocents.
Sorte d’Amazone des temps modernes, je l’imagine fort bien portant la culotte et j’imagine son partenaire comme un sex-toy, sans aucun droit d’expression ni aucun droit d’ailleurs dans leur sphère d’intimité…Si je le plains ? Pas du tout ! S’il est ainsi que je l’imagine, je le méprise, car il ne mérite point le nom d’homme. Tout juste une lavette, sur laquelle on s’essuie les pieds…
Je pousse l’imagination plus loin… S’il est des hommes qui, méprisés dans leur travail, se vengent à tort bien sûr, sur leur compagne, histoire de défouler leur complexe d’infériorité, qu’en serait-il du compagnon de la folle ? J’imagine, qu’opprimé chez lui, il doit mener une vie d’enfer à ses collègues de travail… Oui, mais, s’il n’est que la dernière roue du carrosse à son boulot, ce n’est possible… Donc pour moi, ce type, doit être soit un petit chef, soit même un grand chef, ou pire un patron…
Qu’est-ce qu’il doit leur faire baver des ronds de chapeaux pour se venger de sa morue ! » …etc…etc…Cela dure un bon moment !

***************************************************************************

Tingy:

QUELLE QUE soit cette « FOLLE », je lui adresse toute ma sympathie. Car elle a droit au… respect, comme TOUT membre de blog.fr…Si elle a témoigné du RESPECT, envers les autres membres !

Il n’a pas le courage (j’allais dire les couilles, oups !), de nommer la « Folle »; mais on est sûr que c’est une femme « qui écrit CHAQUE JOUR des propos outranciers sur le sexe opposé »: à l’époque où il écrit ces horreurs, blog.fr n’a qu’un profil correspondant à cette « folle journalière »…

Il a un problème de violence, c’est sûr aussi, pour s’être vanté dans un de ses articles d’ avoir « cogné » une de ses ex-compagnes…Et pour s’en prendre à… l’époux de la « folle », qu’il ne connaît pas !

CHAQUE JOUR, je lis des articles qui me hérissent, sur blog.fr, mais JAMAIS, ils ne déclenchent chez moi, de tels débordements haineux: je passe mon chemin…

Parce que ces articles ne me renvoient pas à des aspects peu glorieux de ma PROPRE personnalité !!!

*********************************************************************************************

Auteur: jo-texhttp://http://www.blog.fr/user/jo-tex

Commentaire:
 » grosse conne si tu veux ya aujourd hui des mecs pret a en decoudre et pas seulement des rappeurs le feminisme de merde ne fait plus peur vos vieux cliches uses on les connait quand aux couilles essaie de savoir a quoi ca ressemble petite femelle castree. »

Tingy:
J’ai pu discuter avec Jo-tex, car il a eu le courage de s’adresser, EN FACE, à celle qu’il insultait.

Maintenant nous continuons à « discuter », dans le… »RESPECT » de l’autre !!! ( voir les com de jo-tex, sur mes articles )

********************************************************************************************

… Chaque « société » génère ses « cancers » qui explosent en métastases: blog.fr, aussi ! …

MAIS…J’AI AUSSI, rencontré des mecs SUPER sur blog.fr, qui sont même devenus des amis…TRES CHERS !!! Tout baigne!

Je les embrasse affectueusement.

" La farce et l’ignominie ont assez duré, il me semble.La terre elle-même le sait."

Auteur: renardcoi
http://www.blog.fr/user/renardcoi
Commentaire:

 » Tu as bien raison belle et lucide , quand, en exergue de ton blog, tu parles de la nécessaire « Déclaration des Droits des Femmes » .

D’ailleurs la fameuse et non-moins mal nommée »Déclaration des Droits de l’Homme »aurait dû, depuis toujours, s’appeler »Déclaration des Droits de l’Être Hummain »pour atteindre, un tant soit peu, à l’importance qu’on lui veut lui accorder.

D’ailleurs, – à l’évidence ! la version féminine dudit être humain est biologiquement supérieure à son pendant masculin,elle seule pouvant perpétuer la vie,l’autre ne se bornant qu’à donner son avis en échange du don de vie que consent sa partenaire à son éventuelle progéniture.

N’en déplaise à Simon LaJoie (alias « Sigmund Freud »),la véritable envie du pénis elle est toute là,dans ce sentiment d’incomplétude et d’inaptitude que tout être vivant ne disposant que d’un pénis pour offrir à son ADN une portion d’éternité,comme le veut la vie elle-même,
puisque l’abime séparant son ADN magique
ne peut être franchi sans le concours absolument essentiel de « l’autre », la femme,cet enfant chérie de la vie.

Or, depuis des temps immémoriaux,ce syndrôme de manque et d’infériorité a toujours sous-tendu une tentative cruelle d’imposer son contraire,via l’absurde réduction de la femme
à une sorte de sous-homme.
Tout comme on a souvent réduit les « autres »,croisés ici et là, « ailleurs », à de semblables « sous-hommes ».Histoire d’excuser les exactions les plus abominables.
La conquète, l’esclavage, le génocide ou l’appartheid par exemple.

Or les Grrrrrandes religions actuelles,ces créations éminemment humaines,ont TOUTES été inspirées et créées par l’homme lui-même,l’être humain mâle,
celui qui souffre précisément de « l’envie du pénis » cette petite créature qui se sait
biologiquement bien inférieur à sa contrepartie féminine.

La plupart d’entre ces religions prétendent que Dieu a créé l’HOMME et tous les êtres humains,(en plus du monde entier, tant qu’à y être!).
Or il est surtout évident « qu’il le lui a bien rendu ! »comme disait Voltaire.

Les dieux, leur rôle et pouvoirs et ce qu’on leur fait dire ou vouloir sont toujours parfaitement à l’image des sociétés où elles naissent.Sinon, à mesure que le temps passe,
surtout à celles des sociétés où elles s’épanouissent.Soit paternalistes et machistes en général…

Les femmes (et les enfants !), ces êtres humains qui ne sont pas des « hommes », (comme les pères et grands muftis de tous poils qui furent les créateurs et les gestionnaires auto-proclamés de ces religions),ont donc le plus grand besoin de la protection de la société toute entière,d ans ce qu’elle a de plus rigoureux sur les plans de la justice, de l’humanité
et du simple gros bon sens.
La farce et l’ignominie ont assez duré, il me semble.

La terre elle-même le sait. »

*********************************************************************************************

Tingy :

Merci…Pour « ELLES » ! ( Ton com m’a beaucoup touchée… )

Amitiés.

Des histoires, drôôôles, de…MECS !!! SI !!!

Ah les mecs !

Un type dans un rayon cosmétique interroge une vendeuse:
– Je recherche un déodorant pour homme.
– Un déodorant à boule ? Demande la vendeuse
– Non, c’est pour les dessous de bras !

Un mec sous la douche, demande à sa nana:
– Passe-moi un autre shampooing, s’il te plaît !
– T’en as un à côté de toi…
– Je sais , mais celui là c’est pour cheveux secs et j’ai les cheveux mouillés !

C’est deux mecs qui font une balade à bicyclette.
L’un descend de sa bicyclette et se met à dégonfler ses deux pneus.
– Mais qu’est-ce que tu fabriques ? demande son copain.
– Mon siège est trop haut, lui répond l’autre.
Aussitôt, celui-ci descend de sa bicyclette, met son siège à la place de son guidon et son guidon à la place de son siège.
Son ami lui demande à son tour
– Et toi ? Que fais-tu ?
– Je retourne chez moi, t’es trop con…

Un type sur l’autoroute est entrain de pousser avec peine une superbe Porsche 911.
Un motard de la police l’aperçoit et lui propose son aide :
– Bonjour, vous êtes en panne ?
– Non, non, tout va bien, elle est toute neuve !
– Alors, pourquoi vous poussez votre voiture comme ça ?
– C’est le concessionnaire, IL m’a dit : 50 en ville maximum et toutes les semaines, vous la poussez un peu sur l’autoroute…

Un macho consulte un médecin :
– Docteur, j’ai une diarrhée mentale.
– Et ça se traduit comment ?
– A chaque fois que j’ai une idée, c’est de la merde !

… ET LA MEILLEURE DE TOUTES !!!
Deux copains en voiture, un oiseau chie sur le pare-brise..
L’un dit :
– Va falloir l’essuyer.
L’autre rétorque :
– Il est déjà trop loin…

Femmes et religion: cause toujours tu m’intéresses…

Femmes et religion.

 » La Résolution 1464 de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (4-10-2005) encourage ses États membres « à protéger pleinement toutes les femmes vivant sur leur territoire contre toute violation de leurs droits fondée sur ou attribuée à la religion », « à prendre position contre les violations des droits des femmes justifiées par le relativisme religieux ou culturel dans le monde », « à garantir la séparation nécessaire entre l’Église et l’État pour que les femmes ne soient pas soumises à des politiques et à des lois inspirées de la religion ».