Etonnant , non ?… que certains soient incapables de le lire !

 »

Bonjour, si vous faites
attention vous pourrez lire ce texte.

Mais sachez qu’il y a 45%
des gens qui en sont incapable.

Bonne chance!



 

Si vuos pvueoz lrie ccei,
vuos aevz asusi nu dôrle de cvreeau. Puveoz-vuos lrie ceci? Seleuemnt 55
porsnenes sur cnet en snot cpalabes.

Je n’en cyoaris pas mes
yuex que je sios cabaple de cdrpormendre ce que je liasis. Le povuoir phoémanénl
du crveeau huamin.

Soeln une rcheerche fiat
à l’Unievristé de Cmabridge, il n’y a pas d’iromtpance sur l’odrre dnas
luqeel les lerttes snot, la suele cohse imotprante est que la priremère
et la derènire letrte du mot siot à la bnone place.

La raoisn est que le ceverau
hmauin ne lit pas les mtos par letrte mias ptuôlt cmome un tuot. Étonannt
n’est-ce pas?

Et moi qui ai tujoours
psneé que svaoir élpeer éatit ipomratnt!

Si vuss poevuz le lrie,
fitaes le svirue !!!

 »

C’est fait !

Le règne du petit " führer ".

Le phallus malade de la peste
Monotype .

Source: http://aufeminin.com

 » Le pénis, symbole de virilité

Bien plus qu’un simple organe, le pénis est pour l’homme symbole de virilité, de puissance sexuelle et de plaisir. Surnommé « bijoux de famille », il revêt à ses yeux une dimension particulière et devient rapidement l’objet de toutes les attentions. »

On l’a remarqué !

 » Sa taille, objet de tous les fantasmes

Dès l’adolescence, il est évalué, mesuré, comparé… Objet de fierté, le pénis peut vite devenir source de complexes s’il est jugé trop petit par son propriétaire. La taille n’a pourtant aucune influence sur la qualité de l’acte sexuel en lui-même. Le vagin est en effet un organe élastique, qui s’adapte. De plus, seule sa partie avant, située près de l’entrée, est la plus sensible et la plus réceptive aux stimulations. »

Les metteurs en scène sont vraiment mal informés, quand ils réalisent des scènes de sexe, sinon ils ne filmeraient pas l’acteur défonçant sa partenaire avec une telle brutalité !
En fait , qu’importe la réalité, la sexualité, comme le reste, est faite, par et pour les mecs…tant pis si les nanas rêvent d’autres plans, plus sensuels…et plus tendres !( Et
tant pis pour les tricheuses )

 » Leur mission:

Produire pour se reproduire; conçus pour assurer des fonctions reproductives, les organes sexuels masculins produisent des spermatozoïdes, susceptibles de féconder un ovule lors d’un rapport sexuel. »

Un mec RISQUE de fabriquer une vie humaine à CHAQUE fois qu’il commet un rapport sexuel.
Comment fait-il pour IGNORER SCIEMMENT TOUTES les conséquences de ses actes ? C’est parce qu’il ne connaît pas la détresse que suscite une grossesse non désirée ?
Parce qu’il ne vivra jamais l’horreur d’une IVG ? Parce qu’il peut se débiner de sa paternité ? Parce que seule compte , pour lui, la satisfaction entière et totale, de son pénis-roi ?

Les femmes doivent exiger leur propre sexualité , ainsi que le partage de la contraception; elles ne doivent plus accepter le formatage sexuel de leurs mères !…Ce n’est pas ça qui fera qu’ils iront « voir ailleurs » ! Les mecs, comme tous les mâles du règne animal, sont « programmés » , par la nature…pour féconder un maximum de femmes ( survie de l’espèce).
Après, c’est à chacune de se choisir un compagnon respectueux d’elle en tant que personne,…ou d’en changer !
C’est de cette façon que les femmes obtiendront des mecs un changement de comportement…et non en acceptant des pratiques de plus en plus crades ou trash!

Machisme " ordinaire" …

Machisme
Fusain; cliquer pour agrandir.

Copié/collé sur le site de :

Fédération Nationale Solidarité Femmes
Lutter contre les violences conjugales

 » Dans les années 1970, des féministes issues du mouvement des femmes s’unissent pour dénoncer les violences faites aux femmes et en particulier les violences conjugales. Elles créent des lieux d’accueil, d’écoute et d’hébergement gérés par des associations qui en 1987 se fédèrent au sein de la Fédération Nationale Solidarité Femmes. En 2007, la FNSF compte 65 associations membres qui suivent chaque année plus de 30 000 situations de femmes victimes de violences conjugales.

Comme le montrent les chiffres du Ministère de l’Intérieur pour 2006, ce fléau social est responsable, tous les trois jours, du décès d’une femme tuée par son conjoint, sans parler de toutes celles qui subissent quotidiennement des violences de toutes natures au sein de leur propre foyer. Nous vivons dans une société qui s’accommode encore trop souvent de ce qu’un homme puisse exercer des violences contre sa femme, voire en arrive à la tuer, sous prétexte qu’il s’agirait d’une « affaire privée ». Les violences conjugales ont un effet désastreux pour l’humanité toute entière, car elles touchent, non seulement les hommes qui les exercent et les femmes qui les subissent, mais également les enfants qui en sont témoins et qui, par conséquent, en sont aussi les victimes.

Les missions de la FNSF sont de faire reconnaître les violences faites aux femmes comme un phénomène de société, ce type de violences étant une des manifestations de l’inégalité persistante entre les hommes et les femmes ; d’être une force de proposition auprès des pouvoirs publics et des politiques afin de faire évoluer les lois ; d’interpeller l’opinion publique et de faire évoluer les mentalités ; de favoriser des échanges, des réflexions, des partenariats et des recherches afin d’améliorer les réponses apportées…  »

Il FAUT croire, avec l’énergie la plus farouche, à un monde plus juste, plus égalitaire et moins violent, pour les femmes…L’ humanité ne saurait, encore longtemps,  » ignorer « , mépriser, spolier , détruire sa propre moitié, sans finir par se détruire elle-même !
Le fossé d’incompréhension, de méfiance, et d’insatisfactions , réciproques, ne cesse de se creuser, entre hommes et femmes.

Il FAUT qu’un CHANGEMENT radical s’opère, par une refondation…de l’éducation des petites filles et des jeunes garçons!

 » YES VVE CAN  » ! Just do it !…..

Vous êtes HEUREUSE ? HEUREUX ? TANT MIEUX ! Raison de plus pour aider cette association, qui ESSAYE de soustraire des statistiques…de probables, même certains…nouveaux cadavres ! :

http://www.solidaritefemmes.fr

" L’île à grands spectacles"…

Le bain de Venus
Le bain de Vénus ; cliquer pour agrandir.

La Réunion n’a pas volé son surnom : sa « forêt primaire »(qui est demeurée comme au « commencement » du monde ! ) va être classée au patrimoine mondial de l’humanité . Je l’ai traversée, quand j’avais 20 ans, ( je sais, c’est presque la préhistoire ! ).
Ce n’est pas la photo présentée; imaginez plutôt:
…Un sol très épais recouvert de mousses et de différentes espèces de fougères ( frisées, bouclées, aériennes ), des arbres décorés de végétaux en forme de longues barbes touffues et blanches, des fougères…devenues arbres ( la fougère arborescente ), des palmiers dont on mange le coeur (le palmiste) ,et de nombreuses espèces uniques, dont le Tamarin-des-Hauts qui ne croît nulle part ailleurs dans le monde, et avec lequel on fabrique des meubles créoles…uniques . Tout cela baignant dans une atmosphère d’aquarium, verte et humide , que le soleil traverse parcimonieusement, de place en place…
…Et aussi, des volcans souvent en éruption, des aplombs vertigineux, des cascades sublimes, des torrents dévastateurs où on pratique par endroits du canyoning, des rivières calmes bordées de bambous géants et remplies de Camarons ( très grosses crevettes), des côtes de laves noires se dressant devant des vagues agressives, bleues et blanches, des lagons émeraudes, des filles superbes parce que très métissées, des plages publiques où depuis plus de 40 ans on bronze les seins nus, des « rouleaux » sublimes à St Leu, avec, au-dessus des vols groupés d’ULM et de Delta plane, des religions ( musulmane, hindoue, bouddhiste, chrétienne…), qui ne font pas que se côtoyer, car elles n’hésitent pas à se « mélanger », parce que dit-on ici:  » Il vaut mieux avoir plusieurs « Bons Dieux » qu’un seul »(le Dipavali avec sa marche sur les braises, regroupe toutes les confessions!), sans oublier LA danse très sensuelle : on raconte que le Maloya a été inventé par des esclaves, pour contourner le puritanisme des Maîtres, si bons chrétiens, mais aussi affreusement … esclavagistes! Personne n’est parfait, encore moins…les religions!.
N’oublions pas que la température est en moyenne de 24 degrés  » l’hiver » et de 29, l’été . Non! il n’y a pas 42 degrés chez nous , ni de canicule tueuse de « gramounes » * . Et si l’on quitte la côte, pour les hauteurs de l’île,( 15, 20 minutes ? ), on peut se réveiller…avec du givre sur les vitres de la voiture ainsi qu’une gelée blanche recouvrant le sol; cristaux vite « fondus », par l’ardent et généreux soleil tropical, du matin clair!
…Si ce n’est pas le Paradis…ça y ressemble !

A bientôt , peut-être ? !

* Gramoune : personne âgée .

Juliette…sans Roméo et la Rivière Langevin .

Venus
La Rivière Langevin , sur le littoral du Sud sauvage.

Il y a très longtemps, deux amoureux au destin contrarié, décidèrent de se jeter du haut du pont de la Rivière Langevin. La jeune fille se jeta dans le vide…mais son amoureux ne la suivit pas…

 » Les promesses n’engagent que celles qui y croient  » ( J. Chirac).

A bonne entendeuse …salut !

La minute " Blond " !

  Pourquoi l’homme penche-t-il la tête quand il réfléchit ? 
>
Pour que ses deux neurones entrent en contact. 
>
————————————————————————————————— 

> Pourquoi les hommes ont-ils la conscience tranquille? 
>
Parce qu’ils ne l’ont jamais utilisée.
>
————————————————————————————————— 
>
Pourquoi les hommes aiment-ils autant les voitures et les motos ? 
>
Celles-là au moins, ils peuvent les manipuler..
>
————————————————————————————————— 
>
Pourquoi la majorité des femmes conduisent mal ? 
>
Parce que la majorité des moniteurs sont des hommes.
>
————————————————————————————————— 
>
Quelle est la différence entre un homme et une tasse de café 
>
Il n’y en a pas : les deux tapent sur les nerfs. 
>
————————————————————————————————— 
>
Quelle est la différence entre un homme et un chat ? 
>
Aucune, tous deux ont très peur de l’aspirateur.
>
————————————————————————————————— 
>
Comment appelle-t-on un homme intelligent, sensible et beau ? 
>
Un homosexuel. 
>
————————————————————————————————— 
>
Quel est le point commun entre les nuages et les hommes ? 
>
Quand ils s’en vont, on peut espérer une belle journée. 
>
————————————————————————————————— 
>
Quel est le point commun entre les hommes qui fréquentent les bars pour célibataires ?
>
Ils sont tous mariés. 
>
————————————————————————————————— 
>
Quelle est la différence entre un homme, une cravate et une ceinture ?
>
La ceinture serre la taille, la cravate serre le cou, l’homme sert à rien. 
>
————————————————————————————————— 
>
Quelle est la différence entre le cerveau d’un homme et une olive ? 
>
La couleur.
>
————————————————————————————————— 
>
Les mensurations idéales d’un homme ?
>
80 – 20 – 42 (80 ans, 20 millions d’euros sur le compte en banque et 42 degrés de fièvre) 
>
————————————————————————————————— 
>
Que doit faire une femme quand son mari court en zigzag dans le jardin ? Continuer à tirer. 
>
————————————————————————————————— 
>
Les hommes sont la preuve que la réincarnation existe.
>
On ne peut pas devenir aussi con en une seule vie. 
>
————————————————————————————————— 
>
Pourquoi les hommes ont-ils les jambes arquées ?
>
Les choses sans importance sont toujours mises entre parenthèses.
>
————————————————————————————————— 
>
Les hommes, c’est comme de l’essence : 
>
des pieds à la ceinture, c’est du super,
>
de la ceinture aux épaules, c’est de l’ordinaire, 
>
et des épaules à la tête, c’est du sans plomb. 
>
————————————————————————————————— 
>
Envoyez   ceci à toutes les femmes intelligentes qui pourront rire et aussi à tous les hommes qui peuvent supporter la vérité.

       …C’est  fait ! ! !           

Joyeux anniversaire à Marie , née un 3 Novembre.

Domaine Anna

Victor a la géniale idée d’inviter sa compagne Marie, dans un lieu que l’on dit  » magique » : « Le Domaine Anna « .
Un grand panneau 4×3, situé sur la « secondary road », qui finit par se perdre devant un hôtel « 4 étoiles » au bout de Flic en Flac, indique la direction à prendre. Le chemin traverse d’anciens champs de canne à sucre, avant de bifurquer sur la gauche.
Un préposé salue leur arrivée, tout en leur désignant de la main, la direction du parking. Des employés canalisent les voitures, représentées pour l’essentiel, par des 4×4 rutilants.
Victor et Marie se dirigent vers l’entrée des lieux, encadrée de murs en pierres volcaniques taillées et éclairés de flambeaux fixés à la paroi.
Une allée bordée de plantes exotiques, conduit à une petite table d’accueil égayée d’orchidées, où officient de belles créatures métissées. À gauche, trois grands aquariums, creusés dans des rochers artificiels, attirent le regard ; plus spécialement, d’ailleurs, un long poisson… avec une gueule de crocodile !
Pooja souhaite la bienvenue aux deux arrivants et vérifie leur réservation, avant de les conduire à leur table. Ils traversent une grande salle circulaire bondée, à l’allure de caverne, donnant sur une terrasse bordée de plantes tropicales, dont les racines plongent dans un grand étang. Quatre kiosques ( à réserver si besoin est, des mois à l’avance), reliés au restaurant par des passerelles, reflètent leurs douces lumières dans l’eau calme où glissent des canards blancs ainsi que des poissons rose foncé.
Pooja confie ses clients à Anissa qui les aide à s’installer ; cette dernière pose les serviettes sur leurs genoux et s’inquiète de ce qu’ils désirent prendre comme apéritif. Elle tend à chacun un petit éventail qui décline une dizaine de cocktails alcoolisés ou non. L » angel’s kiss » excite la curiosité de Marie. Victor opte pour un Perrier citron
Un gros quartier de lune brille juste au-dessus du chapeau de paille d’un kiosque. La nuit est tiède, et Victor très amoureux. Il a pris la main de Marie : « Tu te rappelles la fois où… »
Marie a les joues qui se colorent, bien que le « baiser de l’ange » ne contienne pas d’alcool !
Des crevettes géantes à la sauce d’huître et une « vieille » entière au gingembre plus tard, Victor invite Marie à danser un séga mauricien endiablé. De nombreux touristes Italiens et Anglais s’en donnent à cœur joie ! Un slow retrouve Victor et Marie étroitement enlacés ; comment est-ce possible, tant de sensualité entre eux… après tant d’années ?
– Que dirais-tu de poursuivre cette danse chez nous ?
– Après le dessert… ce serait… l’apothéose !
Ils regagnent leur table : un magnifique flan à l’orange les attend… mais le compte n’y est pas : il manque 10 bougies !
– C’est toi ?
– Pour le choix du gâteau, oui ; mais je te jure que je ne suis pour rien en ce qui concerne les bougies !
Anissa les allume à l’aide d’un briquet, pendant que retentit dans le restaurant :  » Happy birthday to you  » ! Tous les regards des tables proches convergent vers eux, accompagnés de sourires de sympathie, pendant que Marie souffle sur les petites flammes.
– Joyeux Anniversaire, Princesse ! dit Victor en se penchant par-dessus le gâteau, pour l’embrasser… comme à vingt ans !
En passant devant un grand miroir, la main dans la main de Victor, pour regagner la sortie, Marie n’en croit pas ses yeux : elle paraît VRAIMENT l’âge indiqué par les bougies…
Est-ce dû au bonheur, à l’amour de Victor ou à la magie des lieux ? Sûrement un mélange des trois, qu’elle enfouit au plus profond de son âme… pour d’éventuels « jours sans ».