Violences MARITALES…et non pas CONJUGALES ! ! !

berlingots
Pastel gras; cliquer pour agrandir.

…  » Dans la très catholique Espagne: entre 2002 et 2003, le nombre de femmes battues a augmenté de…34 °/° ! Ce pays européen demeure obstinément autiste, en ce qui concerne les graves maltraitances des Mâles envers leurs propres femmes. Je cite le Canard Enchaîné qu’une amie m’envoie par courrier : « En Espagne, José Luis Zapatero vole au secours des femmes battues, avec un plan d’urgence destiné à « fournir une protection permanente et immédiate aux épouses en situation de danger » ( journal Libération, du 26 juin 2004). Ce geste humanitaire hérisse le poil de la droite qui s’oppose à ce projet de loi supposé « transformer une action positive en faveur de la femme, en discrimination négative contre l’homme « . Fin de citation.
Autrement dit, les femmes qui sont en « danger » peuvent bien continuer à crever sous les coups des Mâles, cela ne présente strictement aucune « urgence ». Par contre une loi qui stigmatiserait la conduite inqualifiable et indigne de ces brutes ordinaires, et peut- être, les sanctionnerait effectivement, est tout bonnement insupportable à l’ego des Mâles. Amen ! L’Eglise de Rome, par la bouche de l’un de ses prélats, affirme que tout cela c’est la faute des femmes elles- mêmes, la conséquence de la  » libération féminine ».
Je pense que l’Eglise a raison: les femmes sont COUPABLES ! Coupables de passivité ! coupables d’absence de cohésion féminine, cette force qui soude un groupe et le rend inattaquable. Au lieu de ressentir et développer un sentiment de cohésion identitaire femelle, beaucoup de femmes assimilent les repères qui fondent l’hégémonie du Mâle dominant. Elles ne savent plus penser pour les femmes, elles pensent comme les hommes…
Un fait-divers envahit ma mémoire.
i- Télévision, 24 juillet 2004: un bus portugais roule dans le Sud de la France. Les passagers entendent des bruits inquiétants et s’aperçoivent que le bus penche d’un côté. Ils demandent à maintes reprises au chauffeur, pressé d’ arriver en Espagne, de s’arrêter. Sans succès! Plusieurs d’entre eux joignent des gendarmes à partir de leur G S M. Une patrouille est dépêchée. A l’arrivée, les gendarmes constatent que les voyageurs ont réussi à faire stopper eux-mêmes le bus. Après expertise, il s’avère que ces gens étaient en danger de mort.
Ces passagers ont refusé, qu’une tierce personne mette leur vie en danger et ont agi, en conséquence ! Ils ont compté sur eux-mêmes et non pas sur des autorités qui, peut-être, seraient arrivées trop tard. Ou qui n’auraient pas bougé, comme ces gendarmes français qui n’ont pas bronché, malgré les appels au secours d’une femme qui avait aussi appelé SOS Femmes battues. Elle a fini par être assassinée. Les pandores avaient jugé (!) qu’il ne s’agissait que d’une « simple » querelle familiale. Contrairement aux Juifs, aux « Arabes », aux Noirs, aux Homosexuels, les Femmes, elles, sont tuées… « par amour » ! Dans une quasi indifférence!
Rien, d’étonnant alors, que des femmes en danger physique, psychologique et familial se taisent, terrassées d’impuissance, de honte aussi , et attendent ! Certaines se suicident.
La messe est dite, Amen ! Circulez ! Il n’y a rien à voir, rien à dire, rien à entendre, RIEN ! La chape de plomb sociale, religieuse, familiale et planétaire, a depuis longtemps enseveli le destin originel et original des femmes, dans un vacarme assourdissant qui n’en finit pas et que personne n’entend ! Pas même les féministes, devenues autistes, elles aussi ; retournées à leurs casseroles ou bien à leur carrière.
Quel Politique mâle ou femelle, a pris en compte tout le « Manifeste des femmes des cités » (paru dans le Nouvel Obs)… J’ai les yeux qui débordent, le cœur en plomb et la gorge nouée…J’ai mal aux femmes « larguées » de la Terre … »

Extrait de l’épilogue du « Village des Vagins  » ,vendu chez Virgin et Autrement ; ( Paru en septembre 2007…et épuisé, lui aussi ! )

Auteur : Tingy

Romancière féministe : je viens de publier " Le temps de cuire une sauterelle " :-)) Et de rééditer : "Le Père-Ver" et "Le Village des Vagins" (Le tout sur Amazon) ... et peintre de nombreux tableaux "psycho-symboliques"... Ah! J'oubliais : un amoureux incroyable, depuis 46 ans et maman de 7 "petits" géniaux...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s