Pour tenter d’échapper à la misère…

Piliers de vies(Pointez souris pour légende)

[ Émigration à Madagascar : Un corps rapatrié du Liban

La dépouille mortelle d’une jeune malgache ayant travaillé au Liban a été rapatriée au pays, mercredi. (par Stephane Solofonandrasan).

Le corps sans vie de Nivo, une jeune malgache âgée de 23 ans et mère d’un enfant âgé de trois ans ayant travaillé au Liban a été rapatrié à Madagascar, la nuit du mercredi après une longue attente. Un anévrisme congénital serait à l’origine de sa mort. Ses proches contestent farouchement cette thèse.

En outre six autres jeunes filles immigrées dans ce pays ont également débarqué à l’aéroport d’Ivato. Elles ont accompagné la dépouille mortelle de la défunte. L’une d’elles serait en état de démence suite aux problèmes de maltraitance. Aucune d’elles ne veut retourner dans ce pays du Proche-Orient. Le côté malgache a fermement condamné les préjudices subis par ses ressortissantes. Elles affirment également que beaucoup d’immigrées malgaches sont écrouées dans les prisons libanaises.

« J’ai du mal à croire que ma fille soit morte de cette maladie. Elle était toujours en pleine forme et ne s’est jamais plainte de maux de tête », déclare la mère de Nivo. Elle n’a pu cacher son indignation devant les caméras des journalistes et les membres de la famille éplorés par la disparition de la jeune fille.

Sang malgache

« Je me suis opposée à son départ mais elle n’a pas voulu écouter mes conseils. J’étais placée devant le fait accompli », regrette la mère de la défunte.

« Que l’immigration au Liban prenne fin », s’insurge Nadine Ramaroson, ministre de la Population et de la protection sociale, présente à Ivato mercredi soir. « Je me demande si les personnes qui insistent sur l’envoi des jeunes malgaches dans ce pays peuvent encore prétendre avoir du sang malgache dans leurs veines », ajoute-t-elle. Nadine Ramaroson se veut se montrer ferme envers les agences qui se chargent de l’envoi des jeunes malgaches au Liban. « Beaucoup d’agences osent demander au chef du gouvernement de reprendre la traite de personnes, pourtant condamnée par les normes internationales. Ce qui est étonnant c’est que certaines agences trouvent le moyen d’envoyer leurs clients au Liban en transitant dans une île de l’Océan indien et ce, en dépit de l’interdiction faite par Madagascar », a-t-elle martelé.

« Il faut impérativement appliquer le protocole de Palerme relatif à la traite des personnes, dont Madagascar est signataire », lance Jeannoda Randimbiarison, présidente du syndicat des professionnels diplômés en travail social.]
Source L’Express de Madagascar- 29 juin 2010.

*************************************************************************************

Salaire de base à Mada : 30 euros, soit UN euro par jour pour faire vivre une famille.

Pour certains même pas, car DES employeurs …Malgaches, rognent encore dessus !

Les employés acceptent car une foule attend au « portillon »…

Ces profiteurs de misère, j’en connais: de « bons » chrétiens

Si, si…