Wouuhhhahhhouuuhhh ! "Si tu baises comme t’écris, y a pas d’quoi la ram’ner…Les oreilles et la queue, aux défenseures…Les couilles à l’offensée *… Les filles finissons-en…Ils étaient forts, tant que nous n’osions pas dire NON !!!

Mix-Cité »
Dessin du site « Mix-cité ».

 » Site: http://chiennes de garde.com : réponse de la rappeuse au rappeur :

MOI, J’SUIS CAP’ !

Regard’-moi dans les yeux, Orelsan, et fil’ doux !
Tu te crois tout permis, les insult’ et les coups.
T’es pas à la hauteur, arrête tes délires !
Ma patience est à bout, prépare-toi au pire !
Les p’tits mecs dans ton genre, je n’en fais qu’une bouchée.
Ton « Sale pute ! », dans la gorge je vais te l’faire rentrer.

Parc’que tu chantes à Bourges, tu te la pètes grave,
toi, banal en images, et nul en orthographe !
Cogner, violer, casser, tabasser, massacrer,
les filles dans ta tête, le français sur l’papier,
tu te la joues rebelle, et tu t’crois très méchant.
T’as la haine, que tu dis, ça remplace pas l’talent.

Faut t’y faire, Orelsan, j’embrasse qui je veux,
et la rue est à moi, je n’ai pas froid aux yeux.
T’aurais pas dû m’chercher, j’vais l’crier sur les toits,
te mettr’ la honte à donf jusque devant chez toi,
ça s’ra sur Internet, ça f’ra l’tour des radios,
que t’es qu’un bandemou, un ringard de macho.

T’as dit ‘’t’es différente des meufs que j’ai connues’’.
C’était quand tu m’draguais, mais t’as encore rien vu.
Rien à fout’ de ta haine, elle va direct poubelle.
J’vais pas m’laisser salir par un p’tit vermicelle.
Si tu baises comme t’écris, y a pas d’quoi la ram’ner :
les paroles de ton rap, c’est du sous-Dieudonné !

À force de dire ‘’t’es bonne’’, de te prendr’ pour le pape,
t’as oublié que j’suis meilleure que toi en rap.
J’appelle les copines : « Féministes, wesh ! yo ! »
J’en ai soupé, d’ta haine, je sors mon grand couteau,
l’ail et les p’tits oignons, j’émince et j’fais chauffer.
T’as assez dégueulé, maintenant tu vas t’calmer.

Les filles, finissons-en avec ces p’tits couillons !
Ils étaient forts tant que nous n’osions pas dire NON.
Orelsan, baisse ton froc, je saliv’ déjà trop.
Chiennes de garde, foncez, et en avant les crocs !
Aux défenseures des femmes les oreilles et la queue,
les couilles à l’offensée, et des excuses je veux.

Signé : Pitbulle, espoir de la chanson française .

« Agressive, moi ? Mais c’est une berceuse ! »

***************************************************************************************

* Moi? J’aurais donné…aux chiens…

[ " Sale pute " , chanson d’Orelsan, d’une rare violence sexiste ].

Sois pute et ferme-la

 » MOI, J’SUIS CAP’ ! Réponse de la rappeuse au rappeur

Vous êtes plusieurs à avoir demandé à La Meute des Chiennes de garde d’intervenir dans la polémique qui fait rage sur Internet et dans les médias à propos de la chanson d’Orelsan, « Sale pute ! », d’une rare violence sexiste.

Voici la réaction des Chiennes de garde, à savourer au deuxième degré !
Voyez vous-même : http://www.chiennesdegarde.com/ActionMars2009-Orelsan.html

Il n’en reste pas moins que les Chiennes de garde demandent un traitement identique des insultes sexistes, homophobes et racistes, ce qui n’est pas le cas aux termes de la loi de 2004 portant création de la HALDE.

Adelphiquement*,
Florence cheffedemeute Montreynaud . « 

Chiennes de garde, Maison des associations, boîte n°11, 5 rue Perrée 75003 Paris).
site : http://chiennesdegarde.com/

Pour vous joindre au réseau « Encore féministes ! », signez le Manifeste « Encore féministes ! » sur le site http://encorefeministes.free.fr

***************************************************************************************

Si les femmes vont réagir, s’unir pour protester ? ça va pas , non ? …Pour se faire traiter de…féministes ? Plutôt crever…sous les coups de leurs machos, fiers de l’être et de…le démontrer !

Les machos ont l’éternité DEVANT eux et des femmes DERRIERE !!!

JAMAIS, on traiterait de même, un arabe, un noir, un juif, un homosexuel…sans entendre le « choeur vibrant de la France outragée »…et sans voir de réponse » musclée » de la part des insultés…

Comment? C’est au nom du respect de la « création culturelle » ?

Et le respect pour l’ autre moitié de l’HUMANITE, c’est pour QUAND ?