Une nana le pourrait-elle ?

Source : KINGSTON (Canada) (AFP)

… »Le tour du monde à pied en onze ans : parti pour oublier une dépression, revenu rayonnant de bonheur d’avoir réalisé son rêve, un Canadien quinquagénaire est sur le point de boucler un périple totalement inédit.

Grand, maigre, barbe grise de trois jours éclairée d’un large sourire, Jean Béliveau aligne de belles foulées derrière une poussette ornée du drapeau canadien et transportant son sac de couchage et quelques vêtements.

Il traverse Kingston, au bord du lac Ontario, une des dernières étapes avant Ottawa et Montréal, son point de départ où il doit être accueilli en triomphe le 16 octobre.

Il marche vite, essoufflant l’équipe de l’AFP qui le suit pendant 24 heures, mais sait s’arrêter pour grignoter sans se presser, raconter un souvenir ou bavarder avec des inconnus avec qui il établit le contact en un instant.

L’aura qu’il dégage est celle d’une liberté totale : il ne sait pas où il va dormir, ne dépend de personne, n’a que très peu d’argent… Et cela dure depuis onze ans.

A Montréal, il retrouvera sa compagne Luce qui l’a soutenu tout au long de son extraordinaire aventure et créé son site internet, wwwalk.org.

Jean a quitté la cité québécoise le 18 août 2000, le jour de ses 45 ans et après la faillite de sa petite entreprise d’enseignes lumineuses. Grand amateur de jogging, il décide de courir autour du monde pour effacer cet échec.

Luce et ses deux enfants d’une précédente union ne cherchent pas à le retenir. « C’est cool », commente à l’époque son fils Thomas Eric »…

Pour lire tout l’article http://reunion.orange.fr/news/monde/un-canadien-boucle-le-tour-du-monde-a-pied-en-onze-ans,604342.html

***************************************************************************************

« A Montréal, il retrouvera sa compagne Luce qui l’a soutenu tout au long de son extraordinaire aventure et créé son site internet, wwwalk.org. »

Que dirait la société si c’était une …Femme, qui abandonnait mari et enfants pour parcourir le monde?

Les mots ne seraient pas assez durs !!!

QUAND des femmes s’autoriseront-elles à réaliser leurs VIES à ELLES, quelqu’en soit le prix à payer ?

On n’a qu’UNE vie et DEMAIN…C’est déjà trop tard !!!

En tout cas BRAVO à Jean !