Laïcité, ils profanent ton nom ?

Com de Soliloque [Visiteur]

« (…) Ne voit-on pas, sous couvert de démocratie et d’ouverture à la société civile, se créer des Conseils municipaux des cultes, des Conseils ou Observatoires régionaux de la laïcité, organismes aux noms accrocheurs qui tous, sous prétexte d’ouverture, voire d’oecuménisme, comprennent es qualités des membres des communautés religieuses.

La laïcité n’est en rien concernée par un oecuménisme quelconque
n’aboutissant qu’à semer la confusion dans les esprits. De plus, la
reconnaissance des cultes est en contradiction avec l’article 2 de la loi de 1905. Une intégration des cultes dans un organisme officiel de la République est tout simplement contraire à la législation, n’en déplaise ux tenants d’une “laïcité ouverte”.

Pourquoi refuser d’abroger purement et simplement la circulaire
Guéant instaurant les Conférences sur la liberté religieuse ?
Pourquoi des responsables politiques s’évertuent-ils à vouloir créer
des structures intégrant des membres des communautés religieuses ?
Pourquoi des financements cultuels, travestis en culturels, sont-ils
continuellement mis en place par ces responsables devenus, grâce à
la décentralisation, de véritables potentats ?

Tout simplement, se justifient-ils, pour nouer un dialogue. Mais ce
dialogue ne peut-il s’instaurer lors de consultations ponctuelles, sans avoir à intégrer dans des instances officielles de l’État des représentants des communautés religieuses ? » (Extrait d’un article de Roger CORDIER.)

Le juge « halal » aurait dû lire ce texte avant de se prononcer.

***************************************************************************

« Tout simplement, se justifient-ils, pour nouer un dialogue. Mais ce dialogue ne peut-il s’instaurer lors de consultations ponctuelles, sans avoir à intégrer dans des instances officielles de l’État des représentants des communautés religieuses ? »

Nouer un « dialogue » à visée purement …électoraliste ?

YYYYes Sir !

M. Sarkozy, président de…TOUS(!) les Français, -en principe!- avait fait en son temps, plusieurs « avances et courbettes » à la religion catholique, sans se soucier de la laïcité

Ni de La loi de Séparation des Eglises et de l’Etat, promulguée le 9 décembre 1905 par le Président de la République.

Les religions n’ont pas à dicter LEURS règles* dans la sphère publique

Elles* doivent être cantonnées à la sphère privée

PS- un grand merci à Soliloque pour le com 😉