Un porte-jarretelles…rouge ? Le féminin et l’Église…

porte jarretelle
Non merci ! (Gare de Lyon ).

 » L’appréhension du divin se fait par la dimension féminine *. « 

Q- Femmes lapidées, brûlées vitriolées, il existe une constante misogyne dans les religions, pourquoi tant de violences ?
R- C’est le signe de ce que j’appellerais la  » terreur panique » que les hommes ont des femmes. Je crois qu’elle fait partie de la structure masculine en tant que telle.
Q- La féminité recèlerait-elle un danger ?
R- Oui, car la jouissance féminine, qui est cent ** fois supérieure à celle de l’homme, le dépasse complètement. Les hommes sentent bien que la jouissance féminine se situe du côté de l’infini, qu’il n’y a pas de clôture, pas de limites. Les femmes sont ouvertes à quelque chose qui est de l’ordre de l’extase divine.
Q- Cette peur panique à quoi renvoie-t-elle chez l’homme ?
R-  » Peur de la castration », l’angoisse de mort…peur irraisonnée, de ne pas entrer en érection, car celle-ci est pour l’homme le signe qu’il en est un.
Q- La pensée freudienne a participé d’une vision réductrice de la femme : il n’y aurait qu’une seule libido, masculine…
R- Fruit de son époque, Freud est misogyne…
Quand Lacan écrit cette phrase énigmatique :  » La femme n’existe pas », il veut dire, qu’elle est un « autre absolu », qu’on ne peut la définir car elle est du côté de l’infini. Pour l’homme qui est dans la finitude, voilà de quoi inquiéter profondément ! S’abandonner à l’extase, l’obligerait à se bâtir une nouvelle identité virile…Pour l’homme, s’ouvrir, c’est reconnaître du féminin en lui, où pire, devenir homosexuel !
À mon sens, l’homme ne peut connaître une vraie expérience mystique, que s’il accepte de jouir de manière féminine, c’est-à-dire avec la participation de tout son être ***.
Jung pense que le féminin est un facteur dynamique et qu’il conduit la psyché à son accomplissement ultime, c’est-à-dire qu’il permet au soi de devenir conscient de lui-même.  »

(Michel Cazenave, propos recueillis par Florence Quentin)

Source « Le Monde des Religions « .

* …Sans porte-jarretelles !

** Je dirais…beaucoup, beaucoup plus !

*** Belle bagarre en perspective avec…le pénis-roi ! ( Mais il faut persévérer ; « ça » existe : nous sommes quelques unes à en témoigner.)