Le poids des traditions sur les femmes…

C’est la première femme africaine qui a reçu le Prix Nobel de la Paix. Wangari Maathai s’est fait connaître en luttant contre la déforestation du Kenya.

… » La controverse

Sur le terrain des traditions ancestrales, Wangari Maathai a défrayé la chronique, entachant son image de défenseuse des droits de la femme. On lui a reproché d’avoir déclaré que « l’excision est au cœur de l’identité des Kikuyus » dont « toutes les valeurs sont construites autour de cette pratique ». Des propos qui l’ont plongée dans la controverse. Mais elle se défend envers ces mutilations « que personne ne peut approuver ».

Lors de son discours d’acceptation du Prix Nobel, Mama Miti a pris soin de mettre le doigt sur « ces traditions rétrogrades en voie d’abandon ». « L’excision (…) il faut s’en débarrasser sans pour autant renier l’ensemble de l’héritage culturel » a-t-elle bien insisté »…

http://www.africansuccess.org/visuFiche.php?id=407&lang=fr

*****************************************************************************************

Les traditions et les coutumes, les religions et les sociétés, maintiennent

les femmes dans un carcan fabriqué par des…mecs

Dur dur de s’en affranchir !