Au temps des pirates…

 » HISTOIRE DE RODRIGUES

Xè – XIè siècle : Edification d’une carte mentionnant les île Rodrigues, Réunion et Maurice

XVIIè siècle : 1er contact avec les hommes

1528 : Don Diégo Rodriguez baptise l’île de son nom : Rodrigues Les Hollandais, dans leurs périples entre Batavia et l’île Maurice, faisaient escale à Rodrigues.

1691 : François Leguat et ses compagnons huguenots s’y installent pour deux ans.

1725, L’île fut annexée par les français et fut régulièrement visitée par la Compagnie des Indes qui s’y ravitaillait en tortues.

1735 L’île sera occupée d’une manière permanente. Une vigie permanente, sur ordre de Mahé de Labourdonnais, y sera établie, avec, comme mission, le ramassage de tortues et leur chargement sur les bateaux de la compagnie.

1760 : Rodrigues connut son véritable peuplement . Une garnison française y fut stationnée, laquelle garnison comprenait des colons blancs et des esclaves

1767 : sous l’intendant Poivre, on recensa à Rodrigues 32 personnes: 4 Français,
2 blancs créoles de Bourbons, 16 Malabars libres, 10 esclaves.
L’occupation française ne gêna aucunement les marins anglais qui y relâchaient quand bon leur semblait.

1809 : des troupes britanniques occupèrent Rodrigues – première étape dans la conquête des îles Mascareignes. Ce fut à Rodrigues que se rassemblèrent les dix mille soldats britanniques, avant de partir prendre d’assaut l’île Maurice et l’île Bourbon (île de la Réunion).

1814 : Rodrigues devint possession anglaise, et ce jusqu’en 1968, date de l’indépendance de l’île Maurice. »

Extraits historiques : france-maurice-rodrigues.com
Source http://www.mascareignes.com/ile-maurice/rodrigues-histoire.ph/

****************************************************************************************

C’était le temps des batailles entre Français et Anglais pour la colonisation des îles de l’Océan Indien.

Il existe 3 rotations aériennes par jour, entre Maurice et Rodrigues et il faut…15 jours d’attente pour avoir des places…ou pas ! C’est ça aussi les îles: on y risque un « enfermement »…passager!

En fait, en plus des toutous « normaux », beaucoup de Mauriciens s’évadent à Rodrigues toute proche : prix du billet, proximité géographique, parler créole, etc…

L’année dernière on n’a pas eu de billets car on s’y était pris au dernier moment

Ce Noël…Je vous emmène à Rodrigues 😉