Bienvenue à …Zanjan, située à 300 km au N/O de Téhéran ;)

www. teheran.ir

Par Babak Ershadi: L’histoire du filigrane en Iran

Les ouvrages filigranés les plus anciens de l’Iran datent de l’époque de la dynastie des Sassanides. Les artisans qui façonnaient les métaux, surtout les argenteurs, fabriquaient des ustensiles de luxe pour la cour ou les familles de la classe aisée. Pour orner ces récipients, ils utilisaient des ouvrages filigranés et parfois des pierres précieuses…

Les anciens maîtres du filigrane qui vivent encore à Zanjân sont pour la plupart d’âge fort avancé, et ont abandonné leurs activités depuis des années. Cependant, quelque trente ateliers sont encore actifs. Les artisans qui y travaillent sont tous élèves du maître Mansour Kaâzemiân Moghaddam. Ce dernier coopère depuis 1976 avec le Centre des produits artisanaux de Zanjân notamment pour la formation des artisans. L’un de ses meilleurs élèves, le maître Abdolhamid Moharrer, a obtenu le « label d’excellence pour l’artisanat » de l’UNESCO en 2007″…

L’or, l’argent et le cuivre sont les matières premières principales du filigrane. Les artisans utilisent aussi de la cire, du charbon de bois et des détergents organiques pour fabriquer des filigranes.(Petit extrait).

http://www.teheran.ir/spip.php?article1736

**************************************************************************

Aux Comores et à Mayotte, des bijoutiers y excellent.

Je m’étais achetée de gracieuses boucles d’oreilles en argent, lors d’un voyage, pour… 3 francs six sous 😉

Bienvenue donc à Zanjan et merci pour la visite 😉