Abbé et… féministe ? ? ?

D’un (Visiteur) :

« Franc-maçon , Jacques Rangeard (1723-1797) a publié dans la revue de la « Société nationale des Neuf Sœurs » . C’est une pièce, nous semble-t-il inconnue, à verser au dossier de l’histoire du féminisme.

Révolution frappante
Dans l’état et les mœurs des femmes

L’Homme du créateur fut, comme on le sait, l’ouvrage
Sous ce nom d’homme sont compris
Les deux sexes formés, chacun, à son image
L’un d’eux eut la force en partage
L’autre, de la beauté connaissant tout le prix,
En fit son premier apanage
[…]
La femme, disait-on, devait en conséquence
De l’homme son aîné, son oracle, son roi
Suivre les volontés, lui soumettre sa foi,
Et d’un maître absolu chérir sa dépendance
De la tous ces crimes divers
De la loi du plus fort effets impardonnable
[…]
De deux êtres égaux cette inégalité
Qu’établissent entr’eux tous nos codes barbares
Et de la ce pouvoir, cet empire usurpé
[…]
Imbéciles prôneurs des antiques usages
Nous regrettons l’esprit, les mœurs des premiers âges
[…]
Le monde gouverné se couvrit autrefois
De tristes préjugés, d’erreurs et de ténèbres
Mais il est dissipé le prestige odieux
Qui longtemps du beau sexe a fasciné les yeux
Tous les goûts, tous les arts ont éclairé son âme
Le génie à sa voix et le suit et l’enflamme
[…]
Le beau sexe s’est élevé
Jusqu’à la sublime épopée
Ainsi par le talent les deux sexes rivaux
A la gloire tout deux marchent à pas égaux
Concluons avec assurance
Qu’enfin de la raison l’homme écoutant la voix
Doit abaisser sa morgue, et réformer ses lois,
Du beau sexe chérir la nouvelle existence
Et respecter les droits dont le ciel l’a doté
Non pas sans doute encore à la prééminence
Mais du moins à l’indépendance
Et surtout à l’égalité. »

Source https://pierremollier.wordpress.com/

********************************************************************************

« Qu’enfin de la raison l’homme écoutant la voix
Doit abaisser sa morgue, et réformer ses lois,
Du beau sexe chérir la nouvelle existence
Et respecter les droits dont le ciel l’a doté
Non pas sans doute encore à la prééminence
Mais du moins à l’indépendance
Et surtout à l’égalité. »

Quand les poules auront des dents ?

… »une défense des femmes et une profession de foi pour l’égalité des sexes, écrite en… 1788 » !!!

Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué il s’agit d’un abbé…

Franc-maçon !!!

Pas de danger que les fables misogynes des religions virent leur cuti :##