En 2007 « Avec une jeune aventurière, elle imagine « Le Village des Vagins », un monde où le masculin ne l’emporte plus et où s’épanouissent d’autres sexualités,d’autres modes de cohabitation que le mariage »

7531801_a70e5b1537_mCouv Lavil. http://www.confidentielles.com/livre_lecture_tingy-tanana-le-village-des-vagins_6046.htm
*******
Lyliane Lavilgrand
Nombre de pages : 277
Edition : Société des Ecrivains

Article du 4 sept.2007, de S. Buttard, journaliste au « Quotidien ».

« Romancière en colère.
La Réunionaise Lyliane Lavilgrand publie  » Le Village des Vagins », roman d’un féminisme engagé, un récit cru et audacieux d’utopie féminine.
C’est l’histoire d’une mère de famille qui pète les plombs. Quitte son mari, ses 3 enfants- trois ados avec tout ce qui va avec- et sa vie, direction les Grenadines.
Elle se lie avec une jeune aventurière et ensemble, elles imaginent  » Le Village des Vagins », un monde où le masculin ne l’emporte plus. . .
Publié à compte d’éditeur, ce second roman fait suite au « Père ver », roman sur les violences conjugales dont tous les exemplaires ont été vendus. Ancienne enseignante, elle revendique haut et fort, son ton libre et ses mots crus, souvent à la limite de la brutalité.  » Je suis une féministe », revendique-t-elle, qui préfère « s’exprimer dans un roman, plutôt que dans un sermon.
« Le modèle social actuel, n’est pas fait en faveur des femmes », poursuit-elle, citant l’actualité, telle la fragilité des lois sur l’avortement aux USA ou les violences conjugales. » Au début, quand j’écrivais Tingy Tanàna, une femme mourait tous les cinq jours sous les coups de son conjoint,. Aujourd’hui, c’est tous les deux jours ».
A travers ce roman d’aventures féministes, l’auteur imagine ainsi d’autres sexualités( citant la féministe américaine Suzan Sontag), d’autres modes de cohabitation que le mariage, « invention sociale et religieuse qui est devenue la règle » , ou une autre vision religieuse des femmes-« toutes les religions ont été crées par des hommes et la femme y est l’inférieure ».

*************

Entendu ce jour dans l’émission « Effet Papillon », que des femmes kurdes sont entrain de créer un village de femmes…réservées aux femmes !

En 2007(!) j’ai ‘créé’ MON village de femmes, interdit aux hommes et aux…religions ! Sauf à un couple d’homosexuels (jugés ‘inoffensifs’!), qui constituent l’exception confirmant la règle. Le « Village des Vagins » a vu le jour à Nosy Komba, une petite île située au nord-ouest de la grande île de Madagascar ! 

Bienvenue à toutes celles que le modèle* de sociétés créées par des mecs -donc, par *essence même, sexiste/machiste/misogyne/patriarcal, (partout dans le monde !) – est devenu* insupportable.

NB- Ah! j’oubliais:  les femmes qui choisissent de rejoindre « Tingy Tanàna, Le Village Des Vagins », sont entièrement libres d’avoir des relations sexuelles,… en dehors du Village, bien sûr ! :-)) Et, évidemment les lesbiennes n’ont pas cette obligation…

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s