Seins ? »Validé par la société: faire bander les mecs, donner la tétée et… Vendre du merdier »! U-NI-QUE-MENT !

des-biberons

(Illustration non contractuelle)

——-

Signalé par un ‘Visiteur’ :

« Le second message d’Eloïse Bouton prolonge le premier : sexualiser d’emblée et collectivement les seins des femmes, c’est les en déposséder. C’est leur interdire d’en faire ce qu’elles veulent, y compris et surtout de les mettre en scène et en action pour des causes politiques (chose pourtant permise aux homen masculinistes comme aux intermittents du spectacle, d’un bout à l’autre du spectre des opinions). C’est limiter leur exposition à quelques fonctions validées par la société : faire bander les hommes, allaiter les nourrissons et… Vendre du merdier. Car oui, le sein nu ne pose aucun problème quand il est argument commercial, affiché sur les abribus, dégueulé sur les écrans et étalé sur papier glacé, pour susciter le désir d’un yaourt, d’un savon, d’un café, d’un parfum, d’une fringue, d’une paire de pompes, d’une bagnole, d’une bibine, d’un « lifestyle »… Et si cela, je le dénonce, je passerai souvent pour rabat-djoy pudibonde…

…La nudité n’est jamais un problème« , hum, hum… T’as raison, Cooper, la nudité n’est pas du tout un problème quand il s’agit de relancer les activités de la régie pub de ton organe de presse. Les commentateurs et commentatrices ne s’y trompent d’ailleurs pas : « Playboy : le retour des femmes nues boostera-t-il les ventes? » titre Capital, tandis que Les Echos, 20 Minutes, Le Point et d’autres analysent en toute rationalité utilitariste, mais non sans sourires en coin et formules frisantes, que le revirement de ligne du journal aurait à voir avec sa prochaine cession. Sous-entendu, il faut bien re-déshabiller la mariée avant de l’aller mettre à l’étal du marché. » (Extrait).

http://blog.francetvinfo.fr/ladies-and-gentlemen/2017/02/17/femme-nue-pose-dans-playboy-pour-faire-bander-et-vendre-pas-a-la-madeleine-pour-defendre-livg.html

***********

« sexualiser d’emblée et collectivement les seins des femmes, c’est les en déposséder. C’est leur interdire d’en faire ce qu’elles veulent, y compris et surtout de les mettre en scène et en action pour des causes politiques (chose pourtant permise aux homen masculinistes comme aux intermittents du spectacle, d’un bout à l’autre du spectre des opinions).

Les séquelles sociétales des diktats  religieux, sont…IN-DE-LE-BILES ?

En Nouvelle Calédonie, l’année dernière, j’ai pu ‘admirer'(!) la robe « mission », INVENTEE par l’Eglise pour cacher les…formes:(!!) des femmes: honnêtement ? elle y est parvenue !!!  😦

Et on ne compte plus les exactions de l’Eglise pour tenter de détruire des… civilisations(!!!), partout dans le monde: j’ai pu aussi ‘admirer'(!) les preuves de son intolérance  destructrice  à Louksor et au Mexique, entre autres…

Merci Ô dieu de ne pas m’avoir contaminée avec une religion !

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...