Les réfugiés en Allemagne »Ce n’est pas un problème économique ni social. »…Mais un problème sexuel insoluble, pour les femmes ?

(Ph. non contractuelles).

NIQAB

-Burqa-Beach-Babes-sur le Web!

—-

Par Annabelle Georgen

… »Nul ne doit être discriminé ni privilégié en raison de son sexe, de son ascendance, de sa race, de sa langue, de sa patrie et de son origine, de sa croyance, de ses opinions religieuses ou politiques.»

…plusieurs usagères et employées de la piscine se sont plaintes d’avoir été harcelées sexuellement par des hommes résidant dans un centre d’accueil pour réfugiés situé dans les environs….

A Bornheim, la mairie a interdit l’accès à la piscine aux réfugiés de sexe masculin après des plaintes de baigneuses. Une mesure vivement critiquée par la classe politique allemande et les réseaux sociaux »…(Extrait).

http://www.slate.fr/story/112821/bornheim-allemagne-refugies-prives-de-baignade

*******************************************

OK! nul ne doit être discriminé et blablabla…

…Mais NULLE ne doit être harcelée SEXUELLEMENT  !!!

Pour ces mecs habitués aux femmes niqabées/voilées, des femmes en bikini à la piscine se révèleraient être carrément une vision porno ?

Et des jours sombres seraient à redouter avec tous ces mâles fraîchement débarqués ? 

« Début décembre, l’Allemagne a accueilli son millionième réfugié »…

  « Pour notre pays, qui est riche, 500 000 réfugiés ou même 1 million, ce n’est pas un problème, affirme Wolfgang Kaschuba, professeur à l’Université Humboldt de Berlin et spécialiste des migrations. Ce n’est pas un problème économique ni social. » http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2015/12/16/002-refugies-syrie-allemagne-angela-merkel.shtml

Mais un problème  sexuel …insoluble, pour les femmes ?

Au nom d’une solidarité envers eux, certains voudraient « fermer les yeux » et faire l’impasse sur la sécurité et le respect des femmes ?

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

4 réflexions sur « Les réfugiés en Allemagne »Ce n’est pas un problème économique ni social. »…Mais un problème sexuel insoluble, pour les femmes ? »

  1. Vous évoquez un réel problème mais quand vous vous demandez: « Pour ces mecs habitués aux femmes niqabées/voilées, des femmes en bikini à la piscine se révèleraient être carrément une vision porno ? »,

    je rétorquerais: pourquoi « vision porno »?

    Au XIXe siècle la vue d’une simple cheville féminine dénudée sur une scène de ballet mettait en émois les hommes « civilisés », habitués à ne voir que des femmes habillées de la tête aux semelles. Les femmes exercent une attraction très puissante sur les mâles que nous sommes. Elle est ravivée par le moindre changement de l’apparence féminine. Vous le savez, les changements permanents de la mode féminine en attestent.

    Ce n’est pas pour autant que les hommes considèrent la femme dénudée – dénudée au niveau de sa cheville seule, ou bien jusqu’aux fesses par des bikinis, ou plus… – comme une actrice porno. Ils voient une femme qu’ils désirent et ne peuvent pas ne pas désirer.

    Je n’oublie pas et nie pas le problème que constitue cette confrontation de deux civilisations pour les femmes allemandes. Cependant, je suis surpris par le nombre toujours croissant de ces dernières qui se déclarent avoir été agressées par les immigrés. L’ont-elle réellement été toutes? Ou bien certaines utilisent-elles ce moyen pour exprimer leur refus des étrangers?

    J'aime

  2. « L’ont-elle réellement été toutes? Ou bien certaines utilisent-elles ce moyen pour exprimer leur refus des étrangers? »

    Pourquoi met-on trop souvents en doute la parole des femmes, concernant les agressions sexuelles et les viols ?

    Quand ils « Ils voient une femme qu’ils désirent et ne peuvent pas ne pas désirer », autrement dit quand le pénis court-circuite la cervelle et qu’en amont aucun respect de l’intégrité de la femme n’a été enseigné/exigé/intégré, sauf envers celle barricadée dans son niqab/’voile’, -et encore: on les marie de force!- il est évident que beaucoup franchiront le rubicon, pour assouvir en partie ou en totalité ce fameux désir auquel ils ne peuvent pas résister!

    Il n’y a pas besoin de réfugiés pour faire « ça », un jour ou l’autre, aux femmes qui croisent la route d’un mâle lambda:

    Une femme a dit un jour: » demandez à TOUTES les femmes que vous rencontrerez si elles ontdéjà subi une agression sexuelle dans leur vie, et vous serez surpris de ce que vous découvrirez!

    Enceinte jusqu’aux yeux de mon troisième enfant, j’ai subi les tripotages insistants d’un invité/ami…chez moi, -il était prof d’université et avait écrit 2 ouvrages sur Kennedy et Martin Luther King, qui faisaient référence- alors que sa fiancée était juste dans la pièce à côté, à discuter avec mon ex-mari prof de gym! Le jour de son mariage on a été leurs témoins et il avait serré ma jambe entre les siennes sous la table! Je n’ai jamais rien raconté à mon ex: comme il me traitait déjà de… pute à chaque crise de rage , il n’était pas nécessaire de lui ‘prouver’ qu’il n’était pas le seul à le penser!

    Bref! je suis persuadée que nous ne sommes qu’au début d’une période sexuellement tourmentée, qui viendra encore pourrir un peu plus – avec les religions!- la vie des femmes…

    J'aime

  3. Chère Tingy,

    Vous caricaturez mon propos en écrivant: « Ils voient une femme qu’ils désirent et ne peuvent pas ne pas désirer », autrement dit quand le pénis court-circuite la cervelle (…) il est évident que beaucoup franchiront le Rubicon, pour assouvir en partie ou en totalité ce fameux désir… »

    Être obligés par nature de désirer les femmes ne signifie pas que les hommes ne les respectent pas ou qu’ils ne peuvent pas résister à la tentation de les « prendre » de force. Quand, parfois, « le pénis court-circuite la cervelle », plutôt que violent on devient un pataud ridicule. Les femmes ne fuient pas, elles sourient.
    …..

    Vous vous demandez « Pourquoi met-on trop souvent en doute la parole des femmes, concernant les agressions sexuelles et les viols ? »

    Je mets en doute la parole des hommes autant que celles des femmes. Je pourrais paraphraser Descartes: « Je doute, donc je suis. »

    Je plaisante, en doutant il ne s’agit pas d’exister mais je considère important l’examen des problèmes de tous les points de vue, en admettant que l’évidence peut être tout aussi vraie que fausse.

    Il est probable qu’en Allemagne des immigrés récents du pourtour de la Méditerranée agressent sexuellement des femmes. Fin 2015 de réelles violences se sont produites à Cologne. Elles sont en jugement.

    Cependant, l’article allemand à l’origine du « papier » de Slate parle de six employées de la piscine de Bornheim qui se sont plaintes du comportement déplacé de certains baigneurs étrangers. La mairie a justifié l’interdiction de la piscine aux réfugiés en disant: «De toute évidence, il est important (d’assurer) que les femmes ne soient pas obligées d’entendre des allusions obscènes ». (Allusions… en quelle langue?)

    Une autre cité, Rheinberg am Niederrhein, a annulé son carnaval par crainte (sic!) d’éventuels débordements des réfugiés ! Ailleurs, la police a suspendu les congés pour pouvoir renforcer la surveillance des carnavals (il y en a beaucoup en cette période d’année).

    Sachant qu’après avoir accueilli un million de réfugiés de nombreux Allemands se retournent contre cette politique généreuse, on peut se poser des questions. Le premier million n’a pas été accusé de violences massives sur les femmes, quelques milliers de derniers arrivants le sont. Voilà pourquoi il me semble que la tentation doit être forte de les accabler pour s’en débarrasser, les violences faites aux femmes pouvant n’être qu’un prétexte imaginaire.
    …..

    En déplorant que, trop souvent, « on met en doute la parole des femmes, concernant les agressions sexuelles et les viols? », vous pensez à la police et aux tribunaux. Vous ne le précisez pas mais vous l’avez maintes fois dénoncé.

    Pendant longtemps les policiers n’étaient pas formés pour recevoir ces plaintes, ni les tribunaux pour en délibérer.

    Nourris de préjugés ou mal dans leur peau par rapport aux femmes, les uns soupçonnaient d’office les plaignantes avoir suscité le viol par un comportement « provoquant ». D’autres, si ces accusations n’étaient pas étayées par des preuves matérielles, pouvaient paniquer en se demandant comment ils se défendraient si par vengeance une femme les accusait eux-mêmes. Cela semble si facile…! D’autres encore, en imaginant le viol devaient être excités comme peuvent l’être des curés entendant des confessions… au point d’oublier leur rôle de policier ou de juge (ou de curé). Et peut-être que la plupart ne comprenaient pas la gravité des blessures causées par un viol, ou d’autres violences répétées de conjoints ou d’amants. Elles diffèrent de celles que subissent les hommes (sauf si ces derniers sont victimes de viols, eux aussi), par conséquent nous ne les comprenons pas spontanément…

    Cela vous semble probablement inadmissible. Cela l’est et j’espère que cela change – comme a changé la perception des traumatismes de guerre, d’attentats ou de tortures. Eux aussi ont été longtemps ignorés, puis niés et ne sont pris en compte que depuis peu.

    De là à annuler leurs causes… Il reste encore à l’humanité un long chemin à parcourir.

    N.B.: Parfois on prétend que des réfugiés agressent des femmes européennes « peu vêtues » pour les punir de ne pas se comporter suivant les règles islamistes. J’en doute. La très grande majorité de ces réfugiés appartient aux classes instruites qui fuient la violence des fanatiques religieux de leurs pays. Pourquoi devraient-ils agir suivant leurs préceptes?

    J'aime

    1.  » La très grande majorité de ces réfugiés appartient aux classes instruites qui fuient la violence des fanatiques religieux de leurs pays. Pourquoi devraient-ils agir suivant leurs préceptes? »
      Les classes instruites fuient la violence LES concernant, mais au nom d’Allah, perpétuent les violences misogynes diverses appelées ‘religion’, à l’encontre des femmes!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s