Terrorisme…marital: "Violences conjugales : au nom des femmes" sur France 5, mardi 24 novembre

Par Xavier Deleu -Journaliste, auteur et réalisateur

… »Pour France 5, j’ai filmé 4 femmes de 25 à 40 ans, qui portent plainte contre leurs ex-partenaires pour violences aggravées ou viols. Des femmes meurtries certes, mais des femmes debout, des femmes combattantes, des femmes survivantes. Des femmes en procédure judiciaire.

Ma première surprise fut de constater que le slogan « la honte doit changer de camp » devient réalité, tant sont nombreuses celles qui sont prêtes à tout raconter, à visage découvert. Elles ont compris que la lutte contre les violences conjugales passe par leur témoignage.

Pendant dix mois, je les ai accompagnées dans leurs combats judiciaires qui sont parfois une « drôle de guerre », une guerre d’usure entre elles et leurs ex. L’idéal pour un réalisateur serait d’avoir cinq ans devant soi, car les procédures, du dépôt de plainte à l’instruction jusqu’aux derniers jugements en appel, sont parfois aussi longues qu’un conflit armé. Ainsi, l’une d’elle, qui a reçu l’ordonnance de mise en accusation de son ex devant la cour d’Assises, apprend devant la caméra qu’elle devra encore patienter un an et demi avant le procès… Comment se reconstruire, quand le jugement ne sera rendu que cinq ans après le dépôt de plainte ? Pendant ce temps, présumé innocent et risquant vingt ans de prison, celui qu’elle accuse de l’avoir violée plusieurs fois, est libre, libre de récidiver »…(Extrait).

http://www.huffingtonpost.fr/xavier-deleu/temoignage-violence-conjugale_b_8629256.html?utm_hp_ref=france

*****************************************************************************

Xavier Deleu, réalisateur: « J’ai été surpris par les récits de violences sexuelles : ces hommes imposent par la force des actes qu’elles refusent, qui leur font mal, y compris pendant la grossesse. Dire non, crier, ne change rien. Elles racontent le plaisir qu’éprouvent ces violeurs conjugaux à les contraindre, à les voir pleurer, à les marquer physiquement puis à prendre des photos de leurs forfaits. »

Une Américaine de cent deux ans, qui fut à la tête de l’une des premières ONG de l’histoire, a dit en 2000 : « je vois que rien n’a changé pour les femmes depuis mon époque. On les bat, toujours, on les viole, et personne n’arrive à empêcher cela ».

Des maris/compagnons les assassinent aussi…

Tant qu’il y aura des hommes? :##

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s