Quand « Véronique de Bure conte les mésaventures de son fils dans une école privée catholique. A lire ! »

Par Véronique de Bure, écrivain:

… »Les brimades, l’hypocrisie : je balance tout

Alors je l’ai fait. J’ai raconté. Tout, ou presque.

Les brimades (aspergées d’eau bénite), les humiliations (il faut souffrir pour gagner son paradis), l’étroitesse d’esprit, les tonnes de devoirs, l’intolérance (sous le masque de la bonté chrétienne), l’hypocrisie, la messe obligatoire (non, on ne m’avait pas prévenue), le pèlerinage à Vézelay – un car pour les filles, un car pour les garçons –, les colles à tire-larigot pour un oui, pour un non, les mères d’élèves qui, tout en tirant sur leurs jupes pour cacher leurs genoux, s’extasient face aux petits miracles que l’Esprit saint accomplit sur leurs rejetons qui se préparent à être « confirmés ».

Pas besoin d’effort, ça vient tout seul, devant mon MacBook je m’éclate, je me moque (oh, la vilaine), de la messe, des pèlerinages, de la pastorale, et j’essuie une larme (vilaine mais sensible) quand j’évoque quelques gamins fracassés, broyés. »…(Extrait).

…Véronique de Bure est éditrice et écrivaine. Elle raconte la déferlante de haine qui a accompagné la sortie de son nouveau livre, « J’ai mis mon fils chez les cathos » (éd. Belfond).

http://rue89.nouvelobs.com/2014/10/11/tout-a-coup-parce-jai-critique-lecole-catho-avalanche-haine-255395

*****************************************************************************

« Tout à coup, parce que j’ai critiqué l’école catho, une avalanche de haine »

OUF ! Elle, au moins, a échappé à l’ignoble…Inquisition ! :## (Voir article ci-dessus)

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

2 réflexions sur « Quand « Véronique de Bure conte les mésaventures de son fils dans une école privée catholique. A lire ! » »

  1. Ignoré à sa sortie par les médias, « J’ai mis mon fils chez les cathos » a commencé à se vendre grâce à « la déferlante de haine qui a accompagné la sortie de son nouveau livre ». L’auteure n’a même pas dit « merci ».

    « Les critiques, je ne les lis pas. Je compte les lignes. S’il y en a plus de vingt, je remercie. » Hector Berlioz.

    Quelques participants à cette « déferlante de haine » ont posé la question de savoir pourquoi Véronique de Bure a inscrit son fils dans une écoles catholique et l’y a laissé pendant trois ans. L’auteure n’a pas jugé utile d’y répondre.

    Serait-elle sadique, ou bien masochiste?

    J'aime

    1. « Serait-elle sadique, ou bien masochiste? »

      Les… 2(!) mon capitaine ?

      Plus sérieusement, l’école catho jouit d’une bonne réputation -à tort ou à raison- auprès des parents

      Et je pense que cette dame n’a pas mesuré l’ampleur de tout …le « reste »:

      « Les brimades (aspergées d’eau bénite), les humiliations (il faut souffrir pour gagner son paradis), l’étroitesse d’esprit, les tonnes de devoirs, l’intolérance (sous le masque de la bonté chrétienne), l’hypocrisie, la messe obligatoire (non, on ne m’avait pas prévenue), le pèlerinage à Vézelay – un car pour les filles, un car pour les garçons –, les colles à tire-larigot pour un oui, pour un non… »

      Malgré les ouvrages qui relatent les horreurs dont se montrent capables des bonnes sœurs en matière…d’éducation(!), ainsi que l’éducation…sexuelle très particulière, de prêtres pédophiles!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s