Apprendre "au type avec le polo rose" : pas de sperme, pas d’IVG !

Violences religieuses à éradiquer!(Perso non contractuel- Pointez souris pour légende.

Par Audrey Salor

… »Politiquement, le jeune homme glisse avoir été « un temps proche des idées du FN » et de l’Union populaire républicaine, petite formation d’extrême droite, dont il apprécie les idées anti-européennes. Même si prédomine chez lui une certaine méfiance envers les partis politiques et « la République », « ce système issu des Lumières et bâti contre le catholicisme ne me convient pas ». A l’en croire, le jeune militant n’est pas prêt de renoncer à son combat. Pas plus que son mentor Xavier Dor : « Même sur mon lit de mort, je continuerai »…(Extrait).

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150812.OBS4076/anti-ivg-sos-tout-petits-reprend-du-service.html#xtor=EPR-3-%5BActu17h%5D-20150813

*****************************************************************************

STOP ! Arrête de pourrir la vie de ces nanas, p’tit

D’autre types* l’ont déjà fait -avant ton intervention qui chie royalement, sur des LOIS(!!!) de la République,- en baisant irresponsable et égoïste: je bande, j’éjacule, ELLE se démerde !!!

Comme toi* ?

Quand toi et tes pareils, vous mettrez d’office une CAPOTE avant chaque rapport sexuel, et quand vous irez faire des opérations coup de poing pour…EXIGER que tous les mâles fassent de même -ou choisissent la vasectomie- vous assisterez à terme, à la DISPARITION de l’IVG :

PAS de sperme, PAS de bébé : c’est simmmmmmmple, non ?!

A part une intervention du… Saint-Esprit, concepteur du bébé de Marie d’après la Bible !

« la République », « ce système issu des Lumières et bâti contre le catholicisme ne me convient pas ».

Tu joues au con ou tu l’es en vrai, p’tit ? C’est le catholicisme qui pourrit la vie des femmes:

… »La femme chrétienne n’est qu’un ventre. Destinée à procréer, elle reste soumise à son mari comme son mari est le sujet du Christ, lui-même fils de Dieu. Le christianisme est très fervent de ce genre de classement rapide des personnes et des valeurs. L’ordre est donné en (1 Cor 11, 3) : « Le Christ est le chef de tout homme, l’homme est le chef de la femme, et Dieu le chef du Christ » (traduction de Pierre de Beaumont, Fayard Mame, 1973). Afin que le message soit bien entendu, le Nouveau Testament réaffirme ces vues scandaleuses en (Ephé 6, 21-24) : « Dans la crainte du Christ, soyez tout dévouement les uns aux autres, les femmes pour leur mari comme au Seigneur, car leur mari est la tête de la femme comme le christ est la tête de l’église, son corps, dont il est le sauveur. L’église est tout dévouement au Christ, qu’il en soit toujours de même pour les femmes vis à vis de leur mari. » La femme est au service de l’homme (Colo 3, 18) : « Femmes, soyez tout dévouement pour vos maris comme il convient à des personnes unies au Seigneur ».

La relégation de la femme au rang de servante prend des accents musulmans en (1 Cor 11, 5-6) lorsque le port du voile s’impose comme unique solution à la perversité féminine : « Toute femme qui prie ou parle sous l’inspiration de Dieu sans voile sur la tête, commet une faute identique, comme si elle avait la tête rasée. Si donc une femme ne porte pas de voile, qu’elle se tonde; ou plutôt, qu’elle mette un voile puisque c’est une faute pour une femme d’avoir les cheveux tondus ou rasés. » Et plus loin, en (1 Cor 11, 10) : « C’est pourquoi la femme doit avoir la tête couverte, signe de sa dépendance par respect des messagers de Dieu ». C’est donc au nom du respect que les femmes chrétiennes, comme les musulmanes, se voient imposer le port d’un torchon infamant, signe du machisme intrinsèque à toute religion. La masculinité des mythes, en dehors de l’oppression des femmes, trouve aussi sa pleine expression dans la violence requise à l’imposition des dogmes. La pudeur vestimentaire ne se limite pas au voile mais est définie en (1 Pier 3, 3) : « Votre parure ne sera pas extérieure: ondulations des cheveux, bijoux d’or, élégance des toilettes; elle sera toute intérieure: une âme douce et paisible en son secret. Voila ce qui est précieux au regard de Dieu. ». Toutes au couvent! L’adultère féminin est condamné en (Rom 7, 3 ) mais rien n’est dit sur un comportement similaire de la part du mari. Même situation pour le veuvage où aucune exigence n’est assénée au veuf alors que la veuve est destinée à l’adoration de son dieu (1 Tim 5, 5-7).

Le mépris de la femme ne se limite pas au rapport hiérarchique qui l’attache à son mari mais s’étend à ses capacités intellectuelles (1 Cor 14, 34-35) : « Que les femmes se taisent pendant les assemblées; il ne leur est pas permis d’y parler, elle doivent obtempérer comme le veut la loi. Si elles souhaitent une explication sur quelque point particulier, qu’elles interrogent leur mari chez elles, car il n’est pas convenable à une femme de parler dans une assemblée ». Une fois encore, la Bible fait preuve d’une remarquable clarté.

Et pour couper court à toute critique, l’énervement prend le rédacteur de (1 Tim 2, 12-14) : « Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de faire la loi à l’homme, qu’elle se tienne tranquille. C’est Adam en effet qui fut formé le premier, Eve ensuite. Et ce n’est pas Adam qui se laissa séduire, mais la femme qui séduite, a désobéi. ». La misogynie chrétienne n’est que l’expression de la faute originelle, un artifice pratique pour désigner le bouc émissaire. Mais le salut existe (1 Tim 2, 15) : « Néanmoins, elle sera sauvée par la maternité ». Un ventre, tel est l’unique rôle de la femme dans une société chrétienne.

Le mépris de la femme assure à la religion chrétienne un pouvoir renforcé dans la mesure où la moitié de la population est privée du droit de parole et maintenue dans une position subalterne. Mais, paradoxalement, les penchants mystiques sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes. Il s’agit donc d’une situation absurde où la population féminine alimente une foi qui l’opprime et cherche son salut dans sa soumission. Plus que jamais, la Bible reste la meilleure lecture pour se libérer d’une religion méconnue par ses adeptes ».(« Les religions contre les femmes »:
http://atheisme.org/femmes.html )

Ou encore:

« Par leur délire anti-sexe, les Pères de l’Église ont aggravé les craintes vis-à-vis de l’impureté rituelle de la femme.
•Les autorités religieuses étaient préoccupées de ce qu’une telle impureté puissent profaner la sainteté de l’église (bâtiment), du chœur et particulièrement de l’autel.
• Dans un climat dans lequel tous les aspects de la sexualité et de la procréation étaient de plus en plus tenus comme marqués par le péché, les théologiens considéraient qu’une “créature impure” comme la femme ne pouvait être chargée du soin de réalités sacrées touchant Dieu.
• Les interdictions reposant sur l’ “impureté rituelle” présumée des femmes sont restées dans le Droit officiel de l’Église au cours des 700 dernières années.
En tenant compte de ce contexte, on ne sera pas surpris de découvrir que la grande majorité des Pères de l’Église, des canonistes, des théologiens et des responsables de l’Église étaient de l’opinion qu’une telle personne ne pouvait être chargée du ministère de l’Eucharistie »…(http://www.womenpriests.org/fr/traditio/unclean.asp

Etc, etc…

Par la loi de 1905 «  La République assure TA liberté de conscience », p’tit !

Par la loi Veil, la République accorde aux femmes la LIBERTE… d’avorter, que cela te plaise ou non !

Que dirais-tu si demain, une loi fermait les Eglises et te condamnait à la clandestinité, à la vindicte et autres agressions verbales et physique, pour vivre ta foi ? Hitler et autres Pinochet, etc, nous ont appris qu’il ne faut jurer de rien…

Personne, PER-SONNE n’est au-dessus des lois, pas même toi(!) p’tit mec, ni ces femmes voilées qui chient comme toi sur les …LOIS de la République!

Si ton ambition de vie se résume à détester la République et à chier sur ses LOIS, peut-être devrais-tu songer sérieusement à émigrer pour l’Irlande ou vers des pays d’Amérique du Sud plus obscurantistes ?

En ce qui me concerne, j’ai mis au monde 7 petits, élevés libres* de tout obscurantisme religieux, pour qu’ils CHOISISSENT(!)leur « spiritualité » une fois adulte! Mais* en leur inculquant un principe moral non négociable: le RESPECT d’autrui, non pas par peur du diable et du « péché(!), mais parce qu’ils ne peuvent pas faire aux autres ce qu’ils n’aimeraient pas qu’on leur fasse !

Devant ton manque de respect de… la conscience d’autrui(!!!) et des lois de la République, -au vu de tes minables actions,- j’aurais éprouvé tellement de… honte, d’avoir mis au monde un gars tel que toi

Non pas parce que tu es chrétien, mais à cause du croyant que tu es, à l’évidence,… devenu !!!!!!!!!!!!!!!!

A chacun(e) ses… »abominations » ? :##

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s