«La force de rédemption» du…porno ?

« la raison d’être du porno se trouve là, dans cette exhibition, sans censure ni trucage, des objets que notre culture a voulu éliminer d’une monde voué à l’euphémisme et au non-dit. »

———–

Signalé par un visiteur :

« Inattendu (surtout de la part d’une fémniste): http://sexes.blogs.liberation.fr/2015/07/05/quels-tabous-le-porno-transgresse-t-il/

« La pornographie fonctionne en miroir de la société. Elle renvoie l’image inversée de nos valeurs, telles qu’elles évoluent au fil de l’histoire. Tout ce à quoi nous aspirons comme à un bien, la pornographie le contredit. Si nous aspirons à être polis, raffinés et propres, elle est misogyne, vulgaire et sale. Si nous aspirons à devenir des êtres nobles, reléguant notre corps aux fonctions immondes que sont l’excrétion ou la jouissance, la pornographie nous fait sauter au visage ces «parties basses» avec un rire grinçant : trous dilatés, anus en chou-fleur… C’est ici que l’analyse de Laura Kipnis devient la plus lumineuse. Elle explique : «la pornographie est indissociable du franchissement de la ligne rouge qui sépare le public du privé.» Pour le dire plus clairement : la pornographie apparaît en même temps que la notion de vie privée. Elle est un produit de l’histoire récente, liée à «l’invention» de la pudeur et à l’émergence de la bourgeoisie. «Or, ce qui nous intéresse dans cette histoire moderne de la pudeur qui a commencé avec la Renaissance, c’est qu’elle entraîne la constitution des fonctions sexuelles et corporelles en lieux de dégoût et de honte». Pour Laura Kipnis, la raison d’être du porno se trouve là, dans cette exhibition, sans censure ni trucage, des objets que notre culture a voulu éliminer d’une monde voué à l’euphémisme et au non-dit. Le porno nous dégoûte ? Tant mieux. Plus il nous dégoûte, plus il joue son rôle, qui est celui du fou et du pétomane : nous rappeler que nous sommes des êtres de chair, que notre moi réside aussi dans les entrailles. Que nos désirs sont voués à la pourriture. Le porno n’a cure de nos protestations offensées. Le porno se veut bas, vicelard, idiot, populaire et définitivement anti-romantique. C’est là toute son utilité sociale, voire «sa force de rédemption», ainsi que l’affirme Laura Kipnis : il faut regarder du porno comme on écoute la voix de sa conscience. »

*****************************************************************************

« la raison d’être du porno se trouve là, dans cette exhibition, sans censure ni trucage, des objets que notre culture a voulu éliminer d’un monde voué à l’euphémisme et au non-dit. »

En effet !

Une exhibition destinée juste à faire bander des mecs et des nanas, au spectacle d’énormes sexes visqueux en 3D et en action, dans des scènes traitant des femmes de façon immonde…

« Le porno se veut bas, vicelard, idiot, populaire et définitivement anti-romantique. C’est là toute son utilité sociale, voire «sa force de rédemption», ainsi que l’affirme Laura Kipnis : il faut regarder du porno comme on écoute la voix de sa conscience. »

Qui l’eut cru ? La rédemption par… le porno !

C’est Jésus qui va être content de l’entendre !(La Rédemption: Rachat du genre humain par le sacrifice du Christ qui a permis la rémission des péchés et donné un espoir de vie …)

En ce qui me concerne: « la voix de ma conscience » a d’autres chats à fouetter

Ah, j’oubliais: si les Noirs, les Arabes, les Juifs et autres, étaient traités de la même façon… »rédemptrice »(!), que les femmes dans le porno, on imagine sans peine la planète à feu et à sang !!! :##

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s