PulsionS sexuelleS et orientationS sexuelleS cohabitantes ?

(Illustation non contractuelle, trouvée sur le Net).)
Trouvée sur le Net

————-

Par Euphrasie Dupin

… »Pulsion sexuelle

Mais. Et si en réalité, nous naissions sans orientation sexuelle? Si petite fille on m’avait dit «quand tu seras grande tu épouseras une femme», si Barbie s’était tapé Candy, si à la puberté au lieu de me dire «mieux vaut coucher avec un garçon quand on se sent prête» on m’avait dit «tu coucheras avec une fille quand le moment sera venu», sans jamais me laisser entrevoir la possibilité de relations avec les hommes, j’aurais sans doute été lesbienne et uniquement lesbienne. Sans rejeter l’hétérosexualité par répugnance, mais par ignorance de sa possibilité. Tout comme je ne me suis jamais considérée comme attirée par les femmes simplement parce que je ne savais pas que c’était possible, puisque j’étais hétéro.

Freud ne dit pas autre chose. Dans Trois essais sur la théorie sexuelle, il explique:

«La pulsion sexuelle est […] indépendante, semble-t-il, de son objet et elle ne doit pas non plus son apparition aux attraits qui émanent de lui.»

Si la pulsion sexuelle est indépendante de son objet, alors elle existe par elle-même, et l’on peut théoriquement ressentir du désir pour n’importe qui, indépendamment de son sexe. Si l’on accepte ce postulat (et que l’on regarde quelques épisodes de Orange is the new black), alors force est d’admettre que l’orientation sexuelle est une question de culture… et d’histoire personnelle »…

http://www.slate.fr/story/103435/tous-bisexuels

*****************************************************************************

« On ne naît pas hétéro, on le devient »

J’en suis intimement persuadée !

« Mais. Et si en réalité, nous naissions sans orientation sexuelle? Si petite fille on m’avait dit «quand tu seras grande tu épouseras une femme», si Barbie s’était tapé Candy, si à la puberté au lieu de me dire «mieux vaut coucher avec un garçon quand on se sent prête» on m’avait dit «tu coucheras avec une fille quand le moment sera venu», sans jamais me laisser entrevoir la possibilité de relations avec les hommes, j’aurais sans doute été lesbienne et uniquement lesbienne. »

Je le pense aussi !

L’hétérosexualité, finalement, c’est… AUSSI(!) -« QUE », diront certains(nes)- le résultat d’interdits religieux, -abomination, enfer- d’éducation familiale -rejet,- et d’attente/normes/injonctions sociétales -stigmatisation, discrimination, violences- ?

Auteur : Tingy

Romancière féministe : je viens de publier " Le temps de cuire une sauterelle " :-)) Et de rééditer : "Le Père-Ver" et "Le Village des Vagins" (Le tout sur Amazon) ... et peintre de nombreux tableaux "psycho-symboliques"... Ah! J'oubliais : un amoureux incroyable, depuis 46 ans et maman de 7 "petits" géniaux...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s