Quand tout l’amour et toute l’attention du monde ne suffisent pas !

« Max, âgé de 5 ans, a été victime de la pire espèce de méduse, alors qu’il marchait dans 20 cm d’eau, pour rejoindre sa sœur, en présence de ses parents.

En entendant ses cris, sa maman s’est précipitée vers lui, et en le prenant dans ses bras a constaté immédiatement la gravité de la situation. Son papa a effectué les premiers gestes de secours, en vain. L’enfant est décédé d’un arrêt cardiaque.

Le corps de Max, dont les parents habitent en région parisienne, sera rapatrié dans la semaine et inhumé au cimetière de Lablachère (dans le sud de l’Ardèche), commune d’où est originaire sa maman »…

http://www.ledauphine.com/ardeche/2014/08/30/l-enfant-de-5-ans-tue-par-une-meduse-sera-inhume-a-lablachere

*************************************************************************

Les parents doivent repasser en boucle tous les « si »…

Quand tout l’amour et toute l’attention du monde ne suffisent pas ?

Quelle tristesse !

Cette tragédie me remet en mémoire un épisode de ma « première vie ».

J’étais assise sur la plage des « Roches » Noires » -et enceinte jusqu’aux yeux de l’une de mes filles,- à regarder l’un de mes fils âgé alors de 2 ans s’amuser dans la mer tout près du bord -il en avait l’habitude.

J’ai dû être distraite par quelque chose, car lorsque je l’ai cherché du regard, il…flottait(!) les bras en croix entre deux eaux, immobile et les yeux ouverts, -comme mort!- depuis je ne sais combien de temps

Incapable de me mettre debout rapidement, j’ai poussé un terrible hurlement qui a « réveillé » tout le monde sur la plage et le maître-nageur tout proche s’est précipité vers l’enfant -sa fille était au cours préparatoire, dans ma classe

Il a sorti mon fils de l’eau et aussitôt le petit « noyé » s’est mis à sourire et à gambader, au grand soulagement de tous,…comme si rien ne s’était passé!

En fait, son père (l’ex-mari/cogneur, prof de gym), avait lu un article vantant « les très jeunes bébés nageurs en apnée » et il avait longuement entraîné « son » fils dans… la baignoire pleine

Il suffit d’une poignée de secondes pour que tout bascule, parfois,

Car il n’y a rien que des parents aimants et protecteurs puissent faire contre… l’imprévu !

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s