Prostitution: "Un mec PAYE, il FAIT ce-qu’il-VEUT "!!!

« Laurence Noëlle : …“puisqu’on paye, on fait ce qu’on veut. »… son livre, une énumération crue, clinique et révulsante qu’on aimerait ne pas entendre, de ce qu’elle a vécu. « On supporte l’insupportable sans pouvoir hurler de douleur. Pire, on doit faire semblant d’aimer ça… quand on en a encore la force. »… »Ce qui se passe avec une prostituée est à la limite du soutenable. Quand on paye pour disposer du corps d’une femme, c’est tout sauf de l’amour et la violence est toujours là « 

**************************************************************************

KATHY HANIN:

« Ce qui se passe avec une prostituée est à la limite du soutenable. Quand on paye pour disposer du corps d’une femme, c’est tout sauf de l’amour et la violence est toujours là “puisqu’on paye, on fait ce qu’on veut.” » Elle lit alors un extrait de son livre, comme pour mettre à distance une énumération crue, clinique et révulsante qu’on aimerait ne pas entendre de ce qu’elle a vécu. « On supporte l’insupportable sans pouvoir hurler de douleur. Pire, on doit faire semblant d’aimer ça… quand on en a encore la force. »

On est très très loin de Pretty Woman se prélassant dans le bain moussant d’un hôtel de luxe. « À 18 ans, après deux ans dans la rue, j’étais un déchet humain. Je ne tenais encore debout que grâce à l’alcool et la coke. »

C’est la voix bienveillante d’un bénévole du Nid au bout du fil « qui m’a sauvé la vie ». Mais il lui faudra de longues années pour réapprendre à vivre normalement ou presque. Ne plus avoir peur ni se sentir sale tout le temps, retrouver doucement ce corps anesthésié, déserté psychiquement, pour survivre à ce qu’il subit, refermer cette blessure d’indignité qui vous ronge, évacuer les idées suicidaires. « Guérir de son passé, ce n’est pas l’oublier mais vivre avec… »(Extrait).

http://www.midilibre.fr/2013/10/07/la-prostitution-un-univers-impitoyable-de-violences,766659.php

**************************************************************************

 » Ulla, la pasionaria de Lyon en 1975, se clamait libre de tout proxénète. Aujourd’hui, elle reconnaît qu’elle était « maquée, comme 98 % des françaises prostituées. j’ai menti pour sauver ma peau. C’était trop dangereux de dire la vérité » http://8mars.info/ulla

90% des personnes prostituées sont contraintes à la prostitution par des proxénètes (fond Scelles, 2012)

Un com sur : http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/01/27/la-prostitution-en-pleine-expansion-femmes-et-mineurs-en-premiere-ligne_1635638_3224.html

***************************************************************************

Témoignage de Debby :http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_–Je-vivais-l-enfer-.-Debby-a-echappe-a-la-prostitution_39382-2229863_actu.Htm

***************************************************************************

Survivante de la prostitution, Rebecca Mott:
« On ne peut savoir à quel point LE COMMERCE DU SEXE NOUS DÉSINTÈGRE et nous réduit à rien d’autre qu’un objet sexuel, en sachant que ce processus PEUT NOUS TUER ET LE FAIT. Il est vrai qu’être consciente de cette réalité conduit au suicide, rend la femme prostituée trop vulnérable et exposée aux actes de violence des prostitueurs et des profiteurs – il est beaucoup plus sûr d’être dans le déni, quand il n’existe pas de sortie réelle. Mais CE QUI ME REND FURIEUSE, ce ne sont pas ces femmes, mais que des PERSONNES EXTÉRIEURES AU MILIEU choisissent d’entendre et de croire que le commerce du sexe doit être acceptable »
http://www.sisyphe.org/spip.php?article3934

Un com sur http://www.midilibre.fr/2013/10/07/la-prostitution-un-univers-impitoyable-de-violences,766659.php

Etc…

**************************************************************************

La VRAIE question:

COMMENT… l’HUMANITE(!) en est-elle arrivée à ACCEPTER cette saloperie

sexuelle misogyne et violente, comme……….une NORMALITE sociétale !!!

Des mecs ont besoin de vider leurs testicules ?

Ils ne se servent pas de leurs mains que le Créateur leur a fourni dans sa grande bonté

Ils utilisent ce qu’ils considèrent comme des latrines à sperme, payants:

un vagin de femme. Point !

Survivante de la prostitution, Rebecca Mott: « CE QUI ME REND FURIEUSE, ce ne sont pas ces femmes, mais que des PERSONNES EXTÉRIEURES AU MILIEU choisissent d’entendre et de croire que le commerce du sexe doit être acceptable »

En effet :## !!!

A retenir : pas besoin de féministes/mal baisées pour qualifier le fameux « manifeste »(!)

Ils se jugent, eux-mêmes, comme étant des « Salauds »

Dont acte !

Auteur : Tingy

Romancière féministe : je viens de publier " Le temps de cuire une sauterelle " :-)) Et de RE-publier : "Le Père-Ver" et "Le Village des Vagins" ... et peintre de nombreux tableaux "psycho-symboliques"... Ah! J'oubliais : un amoureux incroyable, depuis 46 ans et maman de 7 "petits" géniaux...

Une réflexion sur « Prostitution: "Un mec PAYE, il FAIT ce-qu’il-VEUT "!!! »

  1. il y avait aussi il y a 30 ans le roman « la dérobade » avec le film issu de ce livre (miou miou et duval, excellents)
    je n’ai jamais compris pourquoi la « pute » c’était la femme!
    et l’homme qui paye c’est quoi ?
    quand aux 343 ce ne sont pas des salauds mais des connards, il y a un site qui repertorie leur twitter pour qu’ils puisse recevoir quelques mots doux….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s