L’Eglise… et la traite d’humains

Signature de l'auteur en bas à droite.( Photo non contractuelle).

… »Dans l’Ancien et le Nouveau Testament l’esclavage apparaît comme une pratique naturelle et légitime…Aucune parole divine ne condamnant l’esclavage dans la Bible, le christianisme ne l’interdira pas et aura une attitude longtemps équivoque vis à vis de l’esclavage. Pour tirer profit de la traite, ses papes autoriseront puis approuveront l’esclavage par les Portugais « …

————————–

Quand l’Eglise œuvre pour tirer profit de la traite:

Par une série de bulles, le pape Eugène IV et ses successeurs (Nicolas V, Calixte III et Sixte IV) approuveront les expéditions portugaises, y voyant l’occasion de convertir au christianisme toutes ces populations de païens et Sarrasins incroyants. En échange de la soumission des populations, l’Eglise accordera le monopole commercial de l’Afrique au roi du Portugal, Alphonse V.

Ces bulles prendront soin de préciser que ces soumissions salutaires pouvaient passer par l’asservissement, voire par une réduction en esclavage des « nègres de Guinée » et qu’elles devaient être confiées à l’Ordre du Christ, la confrérie d’Henri le navigateur. En plus de ces bulles, l’église chrétienne, par son pape Alexandre VI, organise le partage du monde entre le Portugal et l’Espagne avec le Traité de Tordesillas en 1494…

La prise de position de l’église catholique en faveur de la traite ne sera pas un épiphénomène. Trop contente de disposer de nouveaux territoires d’évangélisation forcée, celle-ci encouragera l’esclavagisme tout au long de la période de la traite négrière.

… Aucune parole divine ne condamnant l’esclavage dans la Bible, le christianisme ne l’interdira pas et aura une attitude longtemps équivoque vis à vis de l’esclavage. Pour tirer profit de la traite, ses papes autoriseront puis approuveront l’esclavage par les Portugais, et sous couvert de la légende de Cham, ils condamneront l’esclavage des Indiens d’Amérique mais accepteront celui des noirs. Ce n’est que progressivement que la condamnation de l’esclavage apparaît dans l’église catholique, complice et bénéficiaire du système, mais elle se limite, le plus souvent, à une condamnation de la traite »…

http://dp.mariottini.free.fr/esclavage/role-eglise/eglise-influence.htm

****************************************************************************************

Si ce n’était que cela…

Il y a eu auparavant: l’atroce inquisition

Les croisades sanguinaires

Et puis la collaboration indigne: « La proximité de l’Église catholique et de l’État français de Pétain ne saurait être mieux illustrée que par la célèbre formule prononcée dans son homélie par le cardinal Gerlier, le 18 novembre 1940 à Lyon : « Pétain, c’est la France et la France, aujourd’hui, c’est Pétain »… (wikipédia*)

Et aussi: « Pour beaucoup d’intellectuels catholiques, la condamnation du communisme a légitimé le soutien à l’Espagne franquiste »… (wikipédia*)

Mais certains ont encore une conscience: ce « truc » qui nous fait nous… INTERROGER sur le BIEN FONDE et le SENS de nos ACTES

Et non pas nous borner pas à jouer à « Jack a dit »: cet « anti-truc » qui consiste à appliquer scrupuleusement les diktats religieux et à se conforment fidèlement aux traditions et coutumes indignes de l’être humain.

Une conscience: « Le 23 août, alors que la police française prépare des rafles de Juifs étrangers en zone libre, Mgr Saliège, archevêque de Toulouse fait lire dans son diocèse une lettre pastorale qui condamne les rafles le plus clairement qui soit :

« […] Il y a une morale chrétienne, il y a une morale humaine, qui impose des devoirs et reconnaît des droits […] Que des enfants, des femmes, des hommes, des pères et des mères soient traités comme un vil troupeau, que les membres d’une famille soient séparés les uns des autres et embarqués pour une destination inconnue, il était réservé à notre temps de voir ce triste spectacle […] Les étrangers sont des hommes, les étrangères sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux […] un chrétien ne peut l’oublier […] » (wikipédia*)

Des chrétiens, et des papes l’ont oublié …

PS- * wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_catholique_en_France_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale°

Auteur : Tingy

Romancière féministe : je viens de publier " Le temps de cuire une sauterelle " :-)) Et de rééditer : "Le Père-Ver" et "Le Village des Vagins" (Le tout sur Amazon) ... et peintre de nombreux tableaux "psycho-symboliques"... Ah! J'oubliais : un amoureux incroyable, depuis 46 ans et maman de 7 "petits" géniaux...

Une réflexion sur « L’Eglise… et la traite d’humains »

  1. La politique et l’église ne font jamais bon ménage pour cette bonne raison que tu viens d’invoquer, tous deux tirent des profits de choses qui devraient être interdites. Ça a toujours existé et ce n’est pas près d’être aboli 😦

    Bise Tingy 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s