DES hommes féministes ? Ça existe !

Réservé aux femmes le féminisme ? Pas si sûr… Rencontre avec des mecs qui se bougent au quotidien pour que l’égalité des sexes ne soit pas juste un joli rêve.
Par Emilie Poyard :
[ Ces hommes ont 30, 40 ou 50 ans. Certains vivent le féminisme comme un engagement politique, d’autres le racontent comme une prise de conscience personnelle… Mais Guy, Pierre ou Lars ont une chose en commun : ils en ont marre du modèle de virilité qui régit la société.
Les femmes à la cuisine et eux à la muscu : ça va pas la tête ? Mais combien sont-ils et où se planquent-ils ? Pour Alban Jacquemart, doctorant en sociologie, difficile de quantifier le nombre d’hommes féministes en France : « Une association qui se revendique mixte parle d’un tiers de militants : ça semble surestimé. Mais l’implication des hommes est plus visible. A l’époque du MLF, les hommes dans les manifs étaient socialement invisibles. Aujourd’hui, ils sont mis en avant pour démontrer que le féminisme n’est pas anti-hommes ». On trouve ces féministes au masculin dans les associations anti sexistes, dans certains partis de gauche et… à la sortie des écoles ou au supermarché ! Et si leurs compagnes se réjouissent de leurs prises de position, les copains ont parfois un discours plus contrasté. « Mes amis se sentent parfois pris en faute. Certaines nanas vivent le fait que je sois féministe comme une agression. Ou alors je me trouve face à un phénomène d’incompréhension, de suspicion… », explique Mathieu Colloghan, militant aux Alternatifs.

Alban Jacquemart émet une hypothèse : « C’est peut-être moins péjoratif pour un homme que pour une femme de se dire féministe. Un homme féministe, c’est tellement inconcevable que ça n’a pas de prise sur l’imaginaire des gens. Bien souvent, il continuera d’être identifié comme homme et non comme féministe. » Pour la majeure partie des Français, les hommes féministes n’existeraient donc pas. Ou alors ils seraient tous homos. Faux et archi-faux.

« Un homme, c’est viril, c’est guerrier : c’est surtout du pipeau ! »
« Un homme, c’est viril, c’est guerrier : c’est surtout du pipeau ! »

« Ce n’est pas une insulte pour un homme d’être féministe, c’est du panache. Et c’est surtout faire preuve de conscience politique », explique Réjane Sénac-Slawinski, politologue et auteure de deux ouvrages* sur la question. « On peut être féministe qu’on soit homme ou femme car ça nous concerne tous, dans le sens où l’on questionne les rôles qui nous sont socialement assignés », ajoute cette chercheure au CNRS qui fut secrétaire générale de l’Observatoire de la parité entre 2001 et 2003. « A l’instar des femmes, ces hommes vivent le féminisme comme une manière d’être, de décoder les situations et de se décoder soi-même ». « Ce qui m’a pris aux tripes, c’est quand j’ai découvert que ce qu’on appelle un homme, une femme, est construit socialement dès la naissance. Une femme, c’est doux, ça pleure. Un homme, c’est viril, c’est guerrier. Tout ça, c’est du pipeau ! », raconte Guy Stoll. Depuis 4 ans, cet homme de 50 ans « milite heureux » à Mix-Cité. Avec d’autres « agitateurs d’idées », ils se bougent pour que les clichés sexistes disparaissent des livres pour enfants, des manuels scolaires et de la pub. « Aujourd’hui, on est à la préhistoire des relations humaines… Si on veut que ça bouge, il faut remettre en cause des choses personnelles. Mes enfants ont un père qui sait faire les courses et la lessive. Ils portent mon nom et celui de ma compagne. Je ne dis pas de blagues sexistes, tout le monde peut faire attention… Mais j’ai le pressentiment qu’on va de plus en plus vers la différenciation. Dans les années 70, les albums de Martine avaient disparu, ils sont revenus ! »

« Quand j’emmenais les enfants à l’école, j’étais une curiosité ! »
« Quand j’emmenais les enfants à l’école, j’étais une curiosité ! »

Mathieu Colloghan a 38 ans et milite aux Alternatifs. Fin août, l’université d’été du parti a d’ailleurs eu pour sujet le féminisme. « Quand on se dit homme féministe, l’engagement doit être complet. Imaginez si un mec tenait un discours de gauche et qu’une fois devenu patron, il se conduisait comme un salopard ! Il faut rappeler que la féminisation des noms de métier n’est pas qu’une figure de style. Nous travaillons aussi sur la prise de parole collective lors des réunions politiques en pratiquant ‘le système de la fermeture éclair’ : on prend la liste des inscrits et on fait intervenir à tour de rôle un homme puis une femme ». Les Verts utilisent la même technique et depuis 1984, le féminisme est inscrit dans leurs statuts.

Lars Kiil-Nielsen est écologiste, sa femme militante féministe. Ce Danois de 53 ans raconte son arrivée dans la campagne bretonne : « Ma femme était salariée, je me suis occupé de nos enfants, c’était naturel. Mais quand je les emmenais à l’école, j’étais une curiosité ! Me revendiquer féministe, je ne l’ai jamais fait. Je suis comme je suis, j’ai cette approche des choses, je n’ai pas besoin de l’affirmer ». Lars est persuadé qu’il faut « lutter contre le cumul des mandats pour laisser la place aux femmes en politique. » D’ailleurs, c’est sa femme qui était tête de liste des Verts aux dernières municipales à Rennes…

« Ce n’est pas juste un problème de rose et de bleu… »
« Ce n’est pas juste un problème de rose et de bleu… »

Pierre Fritsch a 36 ans, vit à Valence et se présente comme un « garçon pro féministe ». « Le mouvement féministe est le mouvement des femmes pour la libération des femmes. En tant qu’homme, je fais partie des dominants et des exploiteurs. Je soutiens les femmes, je fais ce que je peux à leurs côtés pour alimenter le combat. Mais on ne demande pas à un patron de mener le combat pour le salarié ! », s’exclame-t-il. « Je rêve d’une société ‘dé-genrée’ : quand il y a une naissance, on entend toujours ‘c’est une fille ou un garçon ?’ Ce n’est pas juste un problème de rose et de bleu : il y a des conséquences sociales, des discriminations au boulot, au foyer, des violences… » Une étude de l’Insee** parue en février rappelle en effet que les inégalités hommes-femmes sont plus que d’actualité en 2008. « Il faut durcir l’application des lois sur la parité et les inégalités salariales, renforcer les modes de pénalisation.
On ne devrait pas juste trouver une Maison des femmes à Paris mais une par arrondissement… », constate Mathieu Colloghan. Et, puis il y a tous ces hommes, qui dans l’ombre, commencent à se poser des questions… A 26 ans, Guilain Omont se dit féministe. Pour ses amis, c’est « une excentricité supplémentaire ». Pour lui, le désir profond de ne plus jouer un rôle. Electron libre, il se demande comment il va pouvoir s’engager pour l’égalité des sexes. Une chose est sûre : ce sera aux côtés des femmes mais aussi des hommes ]…

Source : Les hommes féministes, ça existe ! magazine ELLE
lundi 12 avril 2010, par Administration LPLM

********************************************************************************************

 » Alban Jacquemart émet une hypothèse :  » C’est peut-être moins péjoratif pour un homme que pour une femme de se dire féministe  »

Péjoratif ? Féministe ? ? ?
De la part de mecs, on peut le comprendre, mais quand des nanas poursuivent de leur haine (Stérile ! ), des féministes,…Les bras m’en tombent !

En fait, ces féministes renvoient, inconsciemment, à ces machas leur image de…Femmes soumises consentantes et… Dépendantes !

Le plus « tragique », pour ces machas ?

Voir des féministes se « pavaner » au bras de leur mec qui les traite comme une PRINCESSE, en TOUS lieux, et à TOUTE heure…

Pendant qu’elles-mêmes s’accrochent au bras de leur macho occupé à mater tout ce qui ressemble à une nana,…Après qu’elles aient joué les boniches dévouées à la maison (y compris au…lit!)

Le féminisme n’est PAS anti mec

SEULEMENT… anti machisme !!!

Il prône L’E-GA-LI-TE homme/femme. Point.

Auteur : Tingy

Romancière féministe : je viens de publier " Le temps de cuire une sauterelle " :-)) Et de rééditer : "Le Père-Ver" et "Le Village des Vagins" (Le tout sur Amazon) ... et peintre de nombreux tableaux "psycho-symboliques"... Ah! J'oubliais : un amoureux incroyable, depuis 46 ans et maman de 7 "petits" géniaux...

3 réflexions sur « DES hommes féministes ? Ça existe ! »

  1. Tingy ®

    Il ya des hommes sensibles
    Ici, il n’ya pas de relation à l’homosexualité
    sont des hommes qui croient en l’égalité des sexes
    sont peu nombreux mais ils existent.

    bisous

    Mel

    Ps:
    un genre rare
    un homme de humain

    J’aime

  2. Évidemment, cette minoration est en relation directe avec celle qui existe chez les autres animaux !
    L’expression « La dignité humaine » qui ne peut être séquencée sans perdre sa signification suffit pour définir la distinction existant entre l’homme et l’homo sapiens.

    Si les religions se renient en prouvant que les auteurs des recueils des contes et légendes n’étaient que des homo sapiens fiers d’eux-mêmes (La Bible n’est pas la pire !), elles ont allègrement trouvé des exégètes qui ont cru nécessaire d’en rajouter une couche, pour consolider leur statut privilégié.

    La psychanalyse (même si Freud est actuellement décrié par un pseudo philosophe …) a ouvert quelques portes.

    MacLean (vers 1970) a proposé l’hypothèse du cerveau triunique ou composé de trois parties principales (Le cerveau primitif ou reptilien et l’instinct de survie, etc. ; le cerveau limbique ou mammalien ou des émotions enregistrant, mémorisant avant de se charger de la quête du plaisir selon une démarche analogique ; le néocortex anticipant, imaginant, analysant, capable d’abstraction, etc.). M. Henri Laborit a longuement explicité ce mécanisme. Voir aussi la présentation de l’écrivain, Arthur Koestler.

    Si cette approche a été affinée, les rôles des trois cerveaux n’ont pas fait florès !
    Quels sont les élèves de primaire, voire les adultes qui connaissent ce processus ? !
    Quels sont les « profs » qui rappellent sans fin cette base de données comportementales ? ! (Qui me servent constamment !)

    L’explication n’est-elle pas simple ? !
    Le ressort de la Société de consommation n’est-il pas l’exploitation « toujours plus » (t. p.) tous azimuts des manques et déséquilibres relatifs (stress, etc.) par la proposition t. p. alléchante de plaisirs momentanés ou superficiels s’estompant dès que touchés et incitant t. p. à la reconduction de l’achat jusqu’à l’entrée en dépendance ? ! A-t-elle intérêt à se suicider en révélant aux clients potentiels que le piège du « t. p. » est tendu en permanence au cerveau des émotions analogique ? !
    Quant à l’attitude des soi-disant enseignants ? ! ! ! Voire des profs de philo ? ! ! !

    Inutile d’aller plus loin !

    Personnellement, la conscience et la maîtrise des rôles des 3 cerveaux me semblent fondamentales.
    (Voir par ex. Internet pour obtenir plus de renseignements)
    On ne peut plus se comporter comme un mec quand on est obligé de reconnaître qu’on est alors sous l’emprise du cerveau reptilien !
    D’un autre côté, la prépondérance (parfois) du cerveau des émotions qui est constamment encouragée par la Société de consommation s’estompe !
    L’opposition, voire la contradiction entre l’amour à deux (résultant de manques à combler) et l’amour du prochain (d’essence néocorticale), apparaissent plus !

    Un autre point négligé, refoulé, éclaire la situation !

    Un résultat scientifique, en 2005, a prouvé -sur le terrain- qu’une barrière de compréhension était infranchissable, que l’ensemble de nos automatismes et conditionnements l’interdisait ! Lequel ? ! Voyez-vous de quoi il en retourne ?
    Si vous n’aviez pas deviné, c’est l’évaluation comparative de notre génome et de celui du chimpanzé et la différence inférieure à 2 % !

    Si les dits « responsables » ou décideurs ou intellectuels ne pouvaient accepter que l’homo sapiens fût ravalé au statut de « bonobo boosté », il n’empêche que la simple vision des publicités efficaces démontre que l’article promu est le plus souvent accompagné par un profil féminin attirant ou un symbole érotique, que des connotations sexuelles subliminales émaillent subrepticement toutes les conversations, quel que soit leur niveau !

    Quant à la suite, je préfère vous la laisser projeter !

    N. B. Si on désire utiliser efficacement un appareil hyper sophistiqué, n’est-il pas conseillé de disposer 1) du mode d’emploi, 2) d’un moyen de compréhension, 3) d’une capacité d’assimilation ? !
    Cordialement.
    Bonne continuation.

    Un peu d’humour hyperréaliste cette fois : Notre président, M. Nicolas Sarkozy, n’a-t-il pas prononcé une phrase, avant son élection, devant M. Michel Onfray (pseudo philosophe à la mode) : « Je n’ai jamais rien entendu d’aussi absurde que la phrase de Socrate : Connais-toi toi-même » (Article publié sur le site « Les mots ont un sens »)
    C. Q. F. D. Oui / non ? !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :