"Imaginer un monde sans femmes" ?

réveillon 2009 à Maurice
image virtuelle de L.L.

Auteur: beaubash
http://www.blog.fr/user/beaubash

Commentaire:

 » Imaginer un monde sans femmes.

Certains hommes penseront que c’est l’enfer,d’autres ne voudront meme pas y penser,parce que tout simplement ils trouvent que c’est une blague de tres mauvais gout et pourtant c’est ces memes hommes qui INSULTENT,HARCELENT MORALEMENT,AGRESSENT PHYSIQUEMENT voire meme HOMICIDE ET VIOLENT LES FEMMES,Ces femmes maltraitées sont generalement leurs épouses ou amantes.Le profil de l’agresseur n’est pas toujours celui que l’on s’imagine. « Il s’agit en général d’hommes bénéficiant par leur fonction professionnelle d’un certain pouvoir. On remarque une proportion très importante de cadres (67%), de professionnels de la santé (25%) et de membres de la police ou de l’armée ».
Les conséquences sont à chaque fois dramatiques. Plusieurs femmes victimes souffrent de troubles émotionnels (dépression, boulimie, anorexie .), certaines, à bout de nerfs, se suicident.
Ces violences conjugales restent bien trop souvent taboues et franchissent peu les murs des domiciles familiaux. Dans le seul cas ou les femmes en parlent,c’est aprés en avoir parler a un proche,un ami(e) ou leur médecin. « Ce dernier a un rôle clé dans le dépistage des violences, le recueil de l’histoire et la rédaction d’un certificat, pièce essentielle lors d’un dépôt d’une plainte ». Mais le médecin est souvent pris en tenaille entre le secret médical et la non-assistance à personne en danger.
Les premières violences auxquelles les femmes sont confrontées sont les violences verbales telles que les injures (16,9 %) et les menaces (5,5 %) ; viennent ensuite les violences physiques, au sein du ménage (3 %) ou à l’extérieur (2,5 %) ; et enfin, les agressions sexuelles à l’extérieur (1,5 %) et dans le ménage (0,7 %). Les vols avec violence ou sans violence ont touché 4 % des femmes. En dehors du ménage, la proportion de femmes violées est deux fois supérieure à celle des femmes qui se sont faites dévaliser avec violence.
Dans le ménage, la violence physique est nettement plus fréquente que la violence sexuelle. Parmi les femmes qui reçoivent des coups chez elles, 12 % sont aussi abusées sexuellement alors que 50 % des femmes qui ont été violées par un homme qui partage leur logement sont également agressées physiquement. De plus deux femmes sur cinq, victimes de violence sexuelle au sein de leur ménage, ont été également agressées sexuellement en dehors.
Une femme meurt tout les jours sous les coups de son conjoint. LA REACTION LA REACTION DE AMNESTY INTERNATIONAL FUT SOUS FORME D’ étude reposant entre autres sur des entretiens avec des professionnels,médecins, travailleurs sociaux, juristes et avocats,mais aussi avec des associations spécialisées et enfin avec des victimes. Amnesty s’est appuyée sur les études existantes mais aussi sur les rapports d’activité des associations rencontrées, et sur certains rapports institutionnels, réalisés par les ministères concernés ou par des groupes de travail parlementaires. Ce travail s’inscrit dans une logique de soutien aux activités des associations impliquées auprès des femmes sur le terrain et qui ont largement participé à une meilleure prise en compte de leurs droits.
En outre les violences faites aux femmes constituent une atteinte grave aux droits humains, contre laquelle Amnesty International mène une campagne mondiale, depuis 2004. Ces violences ne connaissent pas de frontières. Elles existent dans toutes les sociétés, quelles que soient la culture, la religion ou la situation sociale des victimes ou des auteurs.
ENSEMBLE LUTTONS CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES POUR UN MONDE MEILLEUR  »

Merci pour « Elles » !

Toto…

C’est Toto avec son papy dans un parc et son papy parle avec un autre papy en fumant une pipe. Toto va près de son papy et dit :
– Papy, je peux avoir ta pipe ?
– Non, répond papy.
– Papy, papy, je peux avoir ta pipe ?
– Non et non.
– Mais papy, c’est pas pour fumer.
Papy vide alors sa pipe et la donne à Toto. Toto la dépose par terre et
saute dessus.
-Qu’as-tu fait à ma pipe, Toto ?
– Papa a dit qu’il faudrait que Papy se casse la pipe pour acheter une nouvelle voiture.

************************************

Le professeur dit à Toto :
– Toto, je t’avais demandé de résoudre le problème de robinet qui fuit. Tu as fait un effort en faisant le problème, mais ta réponse est complètement fausse. Comment as-tu trouvé le résultat : 33939733030 ?
– C’est le numéro de téléphone du plombier.

*********************************

– Combien de temps peut vivre une souris?
– Cela dépend des chats !!!

************************************

Toto est à l’école . La maîtresse lui demande de lui réciter le verbe marcher à tous les temps.
Toto :
– Je marche sous la pluie, je marche sous la grêle, je marche au soleil,…

************************************

Dans la cour de l’école :
– Moi quand j’aurai fini l’école je serai pilote de course !
– Moi quand j’aurai fini l’école je serai champion de foot !
– Et toi Toto, qu’est-ce que tu seras quand tu auras fini l’école ?
Toto :
– Fou de plaisir !

( Accueil Orange. )

Impopularité grandissante du "petit" Nicolas…

Nicolas
Source « désirs d’avenir 44  » :

 » Les dernières enquêtes d’opinion sont mauvaises pour le chef de l’Etat, dont la cote de popularité, comprise entre 36 % et 44 %, a enregistré en un mois un recul de quatre à neuf points,M. Mariton exprime tout haut les interrogations qui surgissent dans la majorité. « Nicolas Sarkozy a laissé s’installer un divorce entre lui et le monde des sachants : les universitaires, les médecins, la presse. Qu’on le veuille ou non, cela infuse dans la société », déplore un poids lourd de la droite…

Mais « la France qui souffre », cet électorat du quart nord-est de la France surveillé par le secrétaire général de l’UMP Xavier Bertrand, a été la première déçue du sarkozysme, comme l’atteste une enquête IFOP. Elle est aujourd’hui la première frappée par la crise. « Nous assistons au retour de l’opposition entre la France d’en haut et celle d’en bas, qui prévalait avant l’élection présidentielle », estime Stéphane Rozès, de l’institut CSA.Comme au printemps 2008, le chef de l’Etat est accusé de se disperser…

Ses amis s’interrogent sur l’utilité d’avoir prononcé un discours sur le statut du beau-parent *, cinq jours avant le sommet social de l’Elysée.  »

* Encore une fois , il pense à sa pomme, non ?

Un porte-jarretelles…rouge ? Le féminin et l’Église…

porte jarretelle
Non merci ! (Gare de Lyon ).

 » L’appréhension du divin se fait par la dimension féminine *. « 

Q- Femmes lapidées, brûlées vitriolées, il existe une constante misogyne dans les religions, pourquoi tant de violences ?
R- C’est le signe de ce que j’appellerais la  » terreur panique » que les hommes ont des femmes. Je crois qu’elle fait partie de la structure masculine en tant que telle.
Q- La féminité recèlerait-elle un danger ?
R- Oui, car la jouissance féminine, qui est cent ** fois supérieure à celle de l’homme, le dépasse complètement. Les hommes sentent bien que la jouissance féminine se situe du côté de l’infini, qu’il n’y a pas de clôture, pas de limites. Les femmes sont ouvertes à quelque chose qui est de l’ordre de l’extase divine.
Q- Cette peur panique à quoi renvoie-t-elle chez l’homme ?
R-  » Peur de la castration », l’angoisse de mort…peur irraisonnée, de ne pas entrer en érection, car celle-ci est pour l’homme le signe qu’il en est un.
Q- La pensée freudienne a participé d’une vision réductrice de la femme : il n’y aurait qu’une seule libido, masculine…
R- Fruit de son époque, Freud est misogyne…
Quand Lacan écrit cette phrase énigmatique :  » La femme n’existe pas », il veut dire, qu’elle est un « autre absolu », qu’on ne peut la définir car elle est du côté de l’infini. Pour l’homme qui est dans la finitude, voilà de quoi inquiéter profondément ! S’abandonner à l’extase, l’obligerait à se bâtir une nouvelle identité virile…Pour l’homme, s’ouvrir, c’est reconnaître du féminin en lui, où pire, devenir homosexuel !
À mon sens, l’homme ne peut connaître une vraie expérience mystique, que s’il accepte de jouir de manière féminine, c’est-à-dire avec la participation de tout son être ***.
Jung pense que le féminin est un facteur dynamique et qu’il conduit la psyché à son accomplissement ultime, c’est-à-dire qu’il permet au soi de devenir conscient de lui-même.  »

(Michel Cazenave, propos recueillis par Florence Quentin)

Source « Le Monde des Religions « .

* …Sans porte-jarretelles !

** Je dirais…beaucoup, beaucoup plus !

*** Belle bagarre en perspective avec…le pénis-roi ! ( Mais il faut persévérer ; « ça » existe : nous sommes quelques unes à en témoigner.)

Proposition d’un blogueur…

IMRI77
samedi, 21. fév, 2009 @ 21:42:49

Il existe des associations de médiation (dont un temps, j’étais
bénévolat)permettant les visites des couples séparés avec keyrs
enfants dans un endroit neutre en présence des psychologues…
agrées par le ministère de la justice.
Il faudra qu’un jour l’homme à profil de violence domestique
soit banni de toute affaire économique et sociale et qu’il
soit détecté par les bracelets électroniques…Dans notre
civilisation, il y a eu bien des mesures d’investissements sur
l’avenir et sur des idéologies de maîtres du monde qui
engloutissent le patrimoine mondial et les vies.
Ce respect pour l’autre moitié de l’humanité avec son process
biologique et émotionnel bien à elle reste à inventer quand la
pédagogie essentielle sur la nature de la Femme n’est pas encore
intériorisée par son compagnon, à commencer par l’absence
d’explications de sa mère pendant son enfance et quand la
radicalisation ci-dessus doit devenir une sanction civique d’une
extrême sévérité sans concession, avec le soutien des hommes de
pouvoir mais définitivement inconditionnels à la cause de la
Femme, à une période où tous les process de l’astronomie,
physiques,chimiques mécaniques et virtuels sont à la portée de
tous. Et pourquoi, l’obscurentisme (ou machisme) sur la Femme
reste-t-il si désespérément archaïques? Faut-il lobotomiser les
hommes devenus bêtes enragées avec leurs femmes, quelqu’en soient
les raisons venues du fond des âges?
Et pourquoi Tingy-Tanana ne s’engage-t-elle pas dans l’ouverture
de ce centre de médiation, avec mon aide technique et des
membres de ce site, et peut-être avec des dons, des subventions
du Conseil Général ainsi que celles européennes pour un programme
social comme celui là?
Pour votre information, il y a une salle culturelle pour les
associations portant le nom de madame De Gouges dans Paris 11°.
Me contacter à:
imritechsearch@gmail.com

La religion de la déesse, pendant 25 000 ans!…OU était le Dieu des chétiens…pendant tout ce temps ?

Déesse mère
Découverte en 1911(Haute-Garonne), déesse de la fécondité, fabriquée entre -25 000 et -20 000 ans avant notre ère.

 » La religion de la Déesse a existé bien plus longtemps que le christianisme, et a laissé une empreinte indélébile sur la psyché humaine. ( Marija Gimbutas, archéologue).

…Une « grande déesse »…Culte de la fécondité…Que l’on retrouve du rivage atlantique jusqu’à la Russie, au Moyen-Orient et dans tout le pourtour Méditerranéen, du début du paléolithique supérieur, il y a plus de 30 000 ans, jusqu’à la fin du néolithique, il y a moins de 3000 ans.

Ce thème d’une religion féminine se serait perpétué jusqu’à l’aube des temps chrétiens* . »( Claudine Cohen)

 » L’exaltation du masculin, c’est l’oeuvre du christianisme* , qui a IMPOSE la notion du « père »( Michel Cazenave).

Hélas !…Avec la misogynie et le machisme triomphants et tout son cortège de violences envers les femmes !

Comment en douter, quand le religieux, QUI N’EST PAS DIEU (!), mais commet le SACRILEGE de parler en son nom (!), affirme la culpabilité et l’ infériorité ORIGINELLE, des femmes ! ! !

AH! j’allais oublier: OU était le Dieu des chrétiens, des musulmans , des juifs, etc…PENDANT…25 000 ans ? ? ? !

POURQUOI, des gens INTELLIGENTS, continuent-ils à ASSOCIER l’EXISTENCE de DIEU…avec les inepties de RELIGIONS , toutes misogynes ?

Les RELIGIONS ne SONT PAS DIEU !!! Elles commettent le SACRILEGE de PARLER en SON NOM ! ! ! ( Je suis SÛRE que ces religieux sont punis, une fois arrivés là-haut ! )

* On s’en doutait !

Source « Le Monde des Religions » .

" Jésus était une femme "..

traduction d’Annick Boisset;

 » Jésus était une femme…

Il y a 3 bonnes raisons de penser que Jésus était noir:
1)Il disait « mon frère » à tout monde
2)Il aimait chanter la messe.
3)On ne lui a pas fait un procès equitable.

Et il y a aussi 3 bonnes raisons de penser qu’il était juif:
1)Il a repris l’affaire de son père;
2)Il est resté à la maison jusqu’à l’âge de 33 ans.
3)Il était sûr que sa mère était vierge, et sa mère était sûre qu’il était Dieu.

Mais par ailleurs il y a 3 bonnes raisons de penser qu’il était italien.
1)Il parlait avec les mains;
2)Il buvait du vin à tous les repas.
3)Il utilisait de l’huile d’ olive.

Bien sûr,il y a aussi 3 bonnes raisons pour dire qu’il venait de Californie:
1)Il ne se coupait jamais les cheveux.
2)Il marchait tout le temps pieds nus.
3)Il a lancé une nouvelle religion.

Sans oublier les 3 bonnes raisons de penser qu’il était irlandais.
1)Il ne s’est jamais marié.
2)Il était toujours en train de raconter des histoires.
3)Il aimait les verts pâturages.

Mais voici l’évidence la plus irrésistible de toutes : 3 preuves que Jésus était une femme:
1)Il devait nourrir des tas de gens sans avoir le temps de se retourner alors qu’il n’y avait rien à manger.
2)Il essayait tout le temps de faire passer un message à quelques types qui n’y comprenaient rien.
3)Même quand il est mort, Il a dû se relever parce qu’il avait encore des choses à faire.  »

encorefeministe.