"Les nouvelles space girls"

Femme debout

Pastel gras, cliquer pour agrandir.

Source, Marie Claire Janvier 2009:

Les  » Jillaroos », par Emmanuelle Eyles.

[ « Je n’ai jamais vu autant de femmes,jeunes ou moins jeunes, citadines, cultivées, débarquer ici pour devenir jillaroos . Ce métier qui faisait fantasmer les hommes, fait aujourd’hui rêver les femmes qui se montrent à la hauteur du défi », dit Tim Biggs,directeur du Royal College à Katherine.

Nicky sait désormais construire des clôtures, abattre des buffalos sauvages, empoisonner les dingos- ces chiens sauvages qui terrifient le bétail-, rassembler le troupeau, les marquer au fer, castrer les veaux, inséminer les femelles…

Les directeurs de stations préfèrent travailler avec des femmes: « Les femmes ont moins de muscles, elles souffrent plus pour poser des clôtures et lors des campements sommaires qui accompagnent la transhumance. Mais elles sont plus patientes, plus douées avec les chevaux et le bétail, moins violentes que les hommes, et si passionnées. » ]

N’en jetez plus…

Et « bandantes », avec ça !…

Auteur : Tingy

Romancière féministe : je viens de publier " Le temps de cuire une sauterelle " :-)) Et de rééditer : "Le Père-Ver" et "Le Village des Vagins" (Le tout sur Amazon) ... et peintre de nombreux tableaux "psycho-symboliques"... Ah! J'oubliais : un amoureux incroyable, depuis 46 ans et maman de 7 "petits" géniaux...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s