L’abrivado, les manadiers, les attraperes, la pégoulade…

manadiers à la pégoulade

Uzès et son grand marché du samedi , avec les grosses olives vertes et noires aux herbes ou à l’ail… la tapenade et tous ces pains aux noix, aux céréales, à la châtaigne, aux olives, aux raisins, au Comté, au Roquefort…
Et l’abrivado, avec ses fiers manadiers juchés sur de magnifiques chevaux blancs , caracolant sur le boulevard central, dans un grand bruit de clochettes et de sabots. Des
attrapères vigoureux s’impatientent, en petits groupes, de l’arrivée d’autres manadiers au galop, encadrant un taureau noir et vif qu’ils devront saisir en pleine course et « coucher » par terre…
La pégoulade vient clôturer la soirée, avec son défilé de chars et ses saltimbanques, dans une orgie de sons, de lumières et de « fumée »…
Bonne nuit les petits , pour les plus grands la nuit ne fait que commencer…et elle s’annonce toute chaude…

Ce n’est pas ce que vous croyez !

La réparation
Un restau à Uzès.

Le repas s’achève.La tablée est repue. Non loin de notre table , un amoureux s’active depuis un moment.
– Mais qu’est-ce qu’il est maladroit ce type !
– Je suis d’accord ; je pense qu’il faudrait lui apprendre comment dégrafer la bretelle d’un soutien-gorge.
– N’importe quoi! Vous ne voyez pas qu’il essaie simplement de recoudre la bretelle de sa robe ?
– Et depuis quand un homme sait coudre?
– Depuis que sa compagne a refusé de recoudre ses boutons à sa place ! Je suis sûre qu’il sait même mettre une machine en route, étendre le linge lavé et se repasser une chemise!:DD
– >:-[ …
– Qui veut un petit café ?