Avant de réaliser, trop tard, que nos destins sont emportés par le torrent du quotidien, loin de nos vies rêvées!

Agua Azul 2

« – Le mariage, parlons-en! dit Marie. j’ai mis vingt ans à comprendre , combien tout est complètement biaisé entre le féminin
et le masculin . La nature a tout calculé, tout programmé pour parer à l’extinction de l’espèce. Elle a créé le mâle et la femelle selon des critères biologiques bien définis. Mais elle n’a pas prévu dans son logiciel, que l’état avec la complicité de l’Eglise, dénaturerait la sexualité homme/femme, en la régentant par le mariage. Cette cérémonie est devenue LA norme sociale. Pire encore, toute sexualité  » hors norme « , telle l’homosexualité est qualifiée de péché ou d’abomination ! Pour que leur « cuisine » fonctionne, l’Eglise et la Société ont formaté les petites filles, pour en faire des femmes vertueuses, dociles,dévouées à leur famille, bonne mères et bonnes femmes d’intérieur…Les Mâles, eux,s’exerçaient au sexe et se réalisaient à l’extérieur. La supériorité physique du Mâle lui a permis d’imposer SA conception de la vie à deux.Les femmes se retrouvant calfeutrées chez elles, les élus Mâles ont eu toute latitude pour voter des lois partiales, injustes et contraires à la nature même des conjoints. Elles ligotaient légalement les femmes et accordaient aux hommes tous les droits.Ils se sont alors vraiment crus supérieurs. et les femmes les ont confortés dans leur bêtise arrogante, incapable de briser le moule familial, religieux et social. C’est vrai qu’on leur promettait l’enfer ou le paradis. Et elles y croyaient ! Cette déviation de la sexualité, au seul profit de la procréation, a engendré un mal être, des frustrations et des violences, chez les deux conjoints. Il est rare qu’un Mâle se contente, sexuellement, d’une seule femme . D’autre part, une femme n’a pas les mêmes besoins sexuels qu’un Mâle, ni dans le fond ni dans la forme. De nos jours certaines lois ont changé. Les mentalités , elles, n’ont pas beaucoup évolué. Souvent par la faute des femmes elles-mêmes, qui se complaisent dans leur rôle de dominées ou de victimes ! »
Extrait du roman: « Tingy Tanàna le Village des Vagins , « de L. Lavilgrand.

Auteur : Tingy

Romancière féministe; "Le Père-Ver" ( 2OOO épuisé) et "Le Village des Vagins" ( 2007,en vente chez "Virgin " et "Autrement "); un 3ème roman en long chantier ...et beaucoup de tableaux "psycho-symboliques")... Ah! J'oubliais: un amoureux incroyable, depuis 40 ans et 7 "petits" géniaux...

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s