Liberté et prostitution: «Comment avez-vous pu me croire? », d’Ulla, l’icône des prostituées libérées, dans les années 1970"

Par Stéphane Kovacs:

… » «C’est comme à l’usine. Sauf que c’est l’abattoir… Vous êtes alignées, à moitié nues, et le type choisit. Il paye, il a le droit de donner son avis sur la “qualité”. Certains veulent “tester la marchandise avant de payer”.»…

N’existerait-il pas de prostituées épanouies dans une activité qu’elles ont choisie? «Mensonge!», s’insurge Mylène: «Ce que les clients veulent entendre, c’est qu’on raffole du sexe, poursuit-elle. Mais jamais aucune fille que j’ai connue n’a eu de plaisir. En fait, on dépose la cervelle en même temps que les fringues et on gémit en cadence pour que ça finisse vite». Au Nid, Grégoire Théry confirme: «Quand elles sont en activité, c’est une manière de préserver leur dignité que de dire qu’elles aiment ça, assure-t-il. Mais une fois qu’elles arrivent à s’en extraire, elles avouent leur détresse. Souvenez-vous d’Ulla, l’icône des prostituées libérées, dans les années 1970! En 2002, elle écrivait un livre, Comment avez-vous pu me croire?.»

Même sorties de la prostitution, beaucoup avouent n’avoir plus aucune estime d’elles-mêmes. Pour le Dr Damien Mascret, médecin sexologue et journaliste au Figaro, «il est très important qu’on arrête ce discours sur la prostitution qui serait choisie et qui n’aurait pas de conséquences : le fait, justement, de l’avoir choisi, ça complique encore les choses, car ces femmes ont du mal à entrer dans la démarche de victimes». Mais parfois, après un long travail, elles parviennent à retrouver le goût de vivre…

Elles n’osent pas parler ; la société ne veut pas entendre. Difficile, dès lors, de connaître l’envers du décor… «Face à une société qui banalise la prostitution, qui justifie tout, qui ne cesse de clamer que les prostituées aiment ça, comment peuvent-elles faire entendre leur voix?, interroge Grégoire Théry, secrétaire général du Mouvement du Nid. Ce n’est que dans le huis clos de nos locaux que certaines trouvent la force de témoigner.»

«Avant, le cerveau complètement imbibé de whisky et de violences, mon corps n’existait plus, se souvient Rosen. Quand j’allais chez le médecin, je disais que j’emmenais mon outil de travail chez le mécano! Aujourd’hui, j’ai l’impression que tout se remboîte. Pour la première fois depuis quatre ans que j’ai arrêté, je viens de ressentir le froid aux mains.»…(Extraits).

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/24/01016-20131124ARTFIG00138-prostitution-elles-racontent-l-abattage.php

*************************************************************************

«Comment avez-vous pu me croire? », d’Ulla, l’icône des prostituées libérées, dans les années 1970″

En effet !

Comment ?

« grâce à « la folle passivité de ces êtres tellement conditionnées à être rabaissées qu’elles ne daignent plus le remarquer! »(Istina).

LA tragédie ? « L’homme est le seul animal de la Création qui a sa queue* devant et qui ne cesse de… courir après » (Franz-olivier Giesbert)

Et de se CROIRE condamné(!) à la* satisfaire par TOUS les moyens, y compris les plus sordides, les plus violents, les plus pervers, les plus fémininement destructeurs…

Dire que Freud a pu faire croire qu’on enviait un truc aussi…harassant, à gérer

Alors que notre performant petit minou nous conduit au huitième ciel autant de fois que l’on désire dans l’instant,… sans salir ni détruire* PERSONNE

à part nous-mêmes, en nous faisant exploser* de…plaisir 😉

Sans compter sa géniale, inimitable -masculinement parlant -et « supérieure » performance: fabriquer et donner la vie !

«C’est comme à l’usine. Sauf que c’est l’abattoir… Vous êtes alignées, à moitié nues, et le type choisit. Il paye, il a le droit de donner son avis sur la “qualité”. Certains veulent “tester la marchandise avant de payer”.»…

Les « mêmes » atroces et insupportables « images » qui nous révulsent, dans des films relatant… l’esclavagisme colonial ?

"Dieu a donné la liberté à l’homme: la question de Dieu devient subsidiaire" …

Com de « contrelabienpensance sur mon article: »Devons-nous avoir la crainte de Dieu pour nous garder civilisés et heureux ? »

« Sur la question de Dieu, j’ai écrit un triptyque qui pourrait vous intéresser.

En premier lieu : Dieu est une question subsidiaire. J’y explique qu’à partir du moment où Dieu a donné la liberté à l’homme, la question de Dieu devient subsidiaire puisque si Dieu existe, l’homme est libre parce que Dieu existe, et si Dieu n’existe pas, l’homme est libre parce que Dieu n’existe pas, ce qui fait que la liberté de l’homme est au-dessus de la question de Dieu qui devient par là même subsidiaire.

http://contrelabienpensance.blog.fr/2013/02/27/dieu-est-une-question-subsidiaire-15573042/

En deuxième lieu : Seul le Dieu moral est réfuté. J’y explique que la notion de Dieu ne se sépare pas de la morale et que l’athée n’est pas celui qui dit que Dieu n’existe pas mais celui qui dit qu’un Dieu moral n’existe pas.

http://contrelabienpensance.blog.fr/2013/08/31/seul-le-dieu-moral-est-refute-16348351/

En troisième lieu : De l’’inégalité psychologique entre une athée et un croyant. J’y explique que la certitude de l’athée est bien plus ample que celle du croyant, ce qui rend le débat inégal entre les deux, un peu comme dans la vie ordinaire où celui qui peut parier de l’argent sur ses propos l’emporte sur celui qui se retranche derrière une posture du type “je ne parie jamais”.

http://contrelabienpensance.blog.fr/2013/09/03/de-l-inegalite-psychologique-entre-un-croyant-et-un-athee-16355933/

Bien à vous « 

18 271 pages vues en novembre; merci pour les visites :-))

(Pointez souris pour légende).

Mes premiers letchis de la saison, à Maurice, que je partage avec vous ;)

Dimanche 1 décembre :

– @ 18:36 : Lausanne, Suisse
– @ 17:49 : Marrakech, Maroc
– @ 17:45 : Mountain View, California, US
– @ 13:09 : Tanger, Maroc
– @ 12:38 : Princeton, New Jersey, US
– @ 08:34 : United States, US
– @ 08:25 : Renens, Suisse
– @ 07:36 : Redmond, Washington, US
– @ 07:18 : Brussels, Belgique
– @ 06:45 : Montréal, Canada
– @ 06:21 : Geneve, Suisse
– @ 05:37 : Mountain View, California, US
– @ 04:27 : Richelieu, Canada

Entre autres…

Douce nuit et merci pour la visite 😉

"Devons-nous avoir la crainte de Dieu pour nous garder civilisés et heureux ?"

 » L’humanité a-t-elle échoué? Devons-nous avoir la crainte de Dieu pour nous garder civilisés et heureux?

…Nous Homo sapiens,… avec la religion ( ex. les croisades ) et l’idéologie politique ( ex. le politicide* communiste ), nous avons besoin de la peur comme d’une bride de cheval pour nous retenir.
Cependant, avec la peur contre des maux sociaux,… qui ont besoin de caméras de rue comme «Big Brother vous regarde », la question est : « Avons-nous besoin d’une plus grande peur pour nous apprivoiser » ?
Dieu ou le concept de Dieu peut-il nous aider? Bien que Ramakrishna affirme « Oui, je peux voir Dieu aussi clairement que je vous vois »… d’ordinaire, nous n’en avons pas vu un seul. Bien qu’un Dieu connu serait démystifié et moins considéré , quand l’athée dit » Il n’existe aucune preuve de Dieu», ce n’est pas faux . Bien que , en disant que « leurs massacres religionnaires / religions sont mauvais» ou que « La foi rend mauvais ‘GET’ Staline se régalait sur ses ennemis», ou encore la réplique «Hitler était un chrétien» génère un débat , scriptural  » Dieu est mauvais», on obtient une moindre résistance . Même si , la croyance en une entité non prouvée peut ne pas relever de la raison ,les médecins n’ont pas tort quand ils utilisent des actes ou des médicaments non prouvés qui fonctionnent bien … Par ailleurs, comme la suppression de la virulence dans le vaccin , Dieu ne peut être comblé . En dehors de la crainte supplémentaire ,la perspective , le soutien psychologique nécessaire , le sens du devoir et la stimulation de l’art , l’architecture , la musique, etc , Dieu nous donne la crainte de « Rien ne peut être caché à Dieu » (à la Big Brother ) et la certitude de la sanction … Bien que ,les hypocrites utilisent encore le Dieu de fuite en cas de besoin , profiter des festivités commercialisés et donner plus à laver de leurs péchés; de peur , nous Homo Sapiens , produit de la survie du plus fort – qui a massacré les Néandertaliens , ont besoin d’une plus grande peur qui empêche les mauvais actes sur eux-mêmes .
Comme la peur de la caméra arrête la répétition des émeutes au Royaume-Uni ou que la crainte du sida arrête la révolution sexuelle dans les années 70, une méga peur nous aide à nous retenir.
Une étude indique que la peur de l’enfer diminue le taux de criminalité . Pour cela, pas un cruel mais un Dieu omniscient avec la certitude de la sanction aide . Pour nous aider ici-bas , s’il y a un Dieu , il contribue à la vie après la mort aussi. Cependant, avec l’Europe et sa « fête » sur l épidémie de syphilis, même si la crainte de Dieu régnait, ce n’était pas une panacée pour toutes nos erreurs .
Peut être l’amour de Dieu. Mais alors, c’est une philosophie beaucoup plus élevée »…(Extrait)-(Traduction non exhaustive de Google)

http://womenspowerbook.org/humanity-has-failed-do-we-need-fear-god-women-power-book-empowerment2.htm

*politicide: destruction d’un groupe politique (dico)

**************************************************************************

Je me pose cette question de façon récurrente:

La CROYANCE en Dieu, – Pas en…DIEU(!), mais en DieuX(!)des religions – est-elle, TOUT COMPTE FAIT, bénéfique au point de vue sociétal, ou au contraire destructrice/violente/féminicide pour l’autre moitié de l’humanité.(Le terme féminicide est désormais couramment employé en Italie pour désigner toute forme extrême de violence contre les femmes)

Et je n’ai toujours pas trouvé de réponse satisfaisante

Au regard de telle ou telle…fémininement atroce actualité! :##

* Fémininement: « En [parlant d’un être humain], Qui appartient au sexe apte à produire des ovules. » Dico .

PS- Moi ? Je crois en …moi ;). Et au « RESPECT absolu d’autrui ». Je ne demande rien aux divers DieuX(!). Je me « bats » pour ma survie dans TOUS les domaines. Et j’apprends tout au long de ma vie à me satisfaire de ce que je n’ai pas réussi à obtenir ou à garder. Si DIEU existe, il n’a ni plus ni moins à voir avec les humains, …qu’avec les animaux, les plantes, le minéral…
Quand je mourrai, ce sera aussi comme pour ces derniers: le retour à « l’Univers ». Je ne suis absolument pas effrayée par la mort. Mais on peut craindre en effet, ses circonstances que personne ne peut maîtriser.

Ce n’est pas LA vérité, juste la mienne et elle me suffit pour me sentir civilisée, non dépendante de « béquilles/liberticides/obscurantistes/
confessionnelles »** et heureuse 😉

(En dépit** de ma conscience/âme violée, alors que je n’étais encore qu’un tout jeune bébé…)