Arrêtez de vous plaindre, encore et encore ! Allez chercher votre liberté ! (accompagnée ou pas )La société , les religions, le conjoint souvent, les enfants parfois, le poids des traditions aussi, occultent votre VRAIE vie. Vous n’en avez qu’une, après il sera trop tard. . .

Liberté
Tableau de L. Lavilgrand

… » Les femmes peuvent et doivent, par respect pour elles-mêmes, s’affranchir de toutes maltraitances petites ou grandes. Quel qu’en soit le prix à payer ! Une amputation est parfois nécessaire pour garder un corps en vie. Pour beaucoup d’entre elles, hélas, le mal est fait. Définitivement! Mais d’autres peuvent encore fuir le Mâle effet.
Elles peuvent aussi, bien sûr, choisir ou accepter, ou pourquoi pas revendiquer de disparaître derrière l’archaïque grillage d’une burka sociale, familiale ou religieuse. Le syndrome de Stockholm est une évidence. A chacune SA vie.
La liberté d’être soi-même, repose individuellement entre nos mains . Personne ne peut choisir notre vie à notre place. Chacune de nous a la capacité de rejoindre ses rêves. Il faut juste le vouloir. »
L. Lavilgrand:  » Tingy Tanàna le Village des Vagins « .

Vivre libre, prendre sa vie en main , et non pas vivre, pieds et poings liés par son conjoint ; décider de ce qui est bon pour soi. Cliquez sur la photo pour voir l’article paru sur www.runweb.com

Main2
Fusain de L. Lavilgrand.

… » Je pense que l’Église a raison : les femmes sont COUPABLES ! Coupables de passivité ! Coupables d’absence de cohésion féminine, cette force qui soude un groupe et le rend inattaquable. Au lieu de ressentir et développer un sentiment de cohésion identitaire femelle, beaucoup de femmes assimilent les repères qui fondent l’hégémonie du Mâle dominant. Elles ne savent plus penser pour les femmes, elles pensent comme les hommes…
Les Mâles ne pourront plus RIEN contre les femmes, LE JOUR où elles diront NON, CA SUFFIT ! Des chercheurs ont pu observer que les chimpanzés femelles ont fait reculer la violence conjugale, en s’unissant contre les mâles violents ( I Télé janvier 2007) POURQUOI PAS LES FEMMES ? »
L. Lavilgand :  » Tingy Tanàna le Village des Vagins  »

Le mariage devrait rester l’exception et non pas être la généralité, comme c’est le cas, pour le malheur de bon nombre de couples!

Conflit
Pastel gras de L. Lavilgrand.

… » Aujourd’hui, nous sommes encore loin de l’égalité des droits, les relations entre hommes et femmes sont toujours des rapports de force basés sur  » la puissance » et « l’impuissance » respectives des sexes. Et aujourd’hui encore, les hommes qui sont pour la plupart, les premiers à profiter de la situation actuelle, n’ont aucun intérêt à en changer ( Ils ne sont d’ailleurs guère convaincus, d’y gagner à long terme-notamment, en tant qu’êtres humains » ).
Alice Schwarzer : » La petite différence et ses grandes conséquences ».

…[  » En Angleterre, on équipe les maris violents de bracelets détectés par GPS, afin de protéger leurs épouses. En Suède, les menacées de mort peuvent changer d’identité. En Norvège, les tabassées disposent d’alarmes ou de téléphone mobile, reliés à la police. Le Mexique est le 3ième pays qui a adopté la non- mixité dans les transports en commun. Dans la
très catholique Espagne, entre 2003 et 2004 le nombre de femmes battues a augmenté de …34% »

…Le machisme, idéologie fondée sur l’idée que l’homme domine socialement la femme, et qu’à ce titre, il a droit à des privilèges de Maître, est en fait une minable dictature domestique, imposée un peu partout dans le monde et à des degrés divers , par des types
perturbés.

… Certaines femmes n’hésitent pas à adopter la »porno-attitude » pour satisfaire leur compagnon, croyant ainsi le garder, hélas! Cela va de l’échangisme aux partouses, en passant par les « gangs bangs » et autres tristesses sexuelles, comme celle de regarder des films pornos.

…La femme n’a pas d’autre valeur, que celle que le Mâle lui attribue. Aux yeux de ce dernier, il est normal qu’elle n’occupe que la place qu’il veut bien lui laisser; dans son lit, à la cuisine ou auprès des enfants, par exemple. » ]
L Lavilgrand: Le Village des Vagins. »

" Vive Tingy Tanàna ! havre de paix où des femmes ensevelissent tout doucement leurs chagrins, en réapprenant à sourire à la vie . . ."

dame bleue
Huile de Lyliane Lavilgrand .

… » Soudain, le souvenir d’une « anecdote » surgit. Une petite indienne voyage à côté d’un grand-père, à bord d’un boeing 777 d’Air France , qui fait route vers Paris. A mi- parcours, elle va aux toilettes et profite de l’occasion pour alerter une hôtesse. Elle lui raconte que ses parents l’ont vendue au vieil homme et la supplie de la secourir. Les autorités sont alertées, elle est sauvée. Elle s’est sauvée, elle-même !Le vieux porc ne la chevauchera pas, elle ne deviendra jamais sa servante ! Je l’imagine libre et heureuse…J’entends ses éclats de rire… Tiens, il faut que je la retrouve, pour l’inviter à Tingy Tanàna ! »
L. Lavilgrand : « Tingy Tanàna le Village des Vagins « .

" La faculté d’enfanter reste la seule différence entre un homme et une femme. Tout le reste n’est qu’artifice une question d’identité psychique fabriquée."(Alice Schwarzer:" La petite différence et ses grandes conséquences"( Editions Turbulentres)

… » Depuis la nuit des temps et jusqu’à maintenant d’ailleurs, on a valorisé la venue au monde des petits garçons. Jusqu’à tuer des bébés filles à la naissance, ou supprimer uniquement des foetus femelles. En Chine, il  » manque » 4O millions de filles! Dans ce pays, à l’heure actuelle , des bébés de sexe féminin sont abandonnés n’importe où, à cause de l’interdiction d’avoir plus d’un enfant. A Tingy Tanàna, on veut juste essayer d’aider des petites filles, à avoir plus de chance pour survivre dans la jungle de la vie. »
L. Lavilgrand :  » Le Village des Vagins « .

Ce sont les femmes qui changeront les rapports homme/femme , en éduquant leurs filles et leurs garçons…exactement de la même façon. Par exemple, en apprenant aux petits mâles à ne pas compter sur leurs copines pour la contraception , et aux petites filles, à pratiquer le karaté, dès leur plus jeune âge!

Roman d’aventures féminines et féministe, où des femmes choisissent leurs vies

Couverture-

Résumé sur la 4ième de couverture du livre.

La narratrice, Marie, déstabilisée par des évènements familiaux imprévus, décide de faire le point sur sa vie. Elle s’envole pour s’isoler en Martinique. Mais elle rencontre Cécile, une enseignante. Cette dernière vit à bord de son voilier « la Bohème ».Elle propose à Marie une croisière dans les Grenadines. Les routes en bateau sont longues. Les deux amies discutent énormément. . . Elles se découvrent le même rejet pour le modèle social où elles évoluent. Une société où les hommes, pardon, les mâles, se sont taillés la part du lion dans tout les domaines : sexualité, travail, famille. . . pour y parvenir, ils n’ont pas hésité à voter des lois sexistes et à inventer des religions misogynes, qui les ont confortés dans leur machisme voyant ou latent. Bref, Cécile et Marie feront des rencontres étonnantes. . . La voyageuse « solitaire » inventera une société de femmes avec l’aide de sa tribu, à Tingy Tanàna , le Village des Vagins ( Madagascar ).

"Toute lutte de libération des femmes devra s’attaquer directement aux privilèges des hommes, à leurs privilèges individuels comme à leurs privilèges collectifs, et cela sans épargner les maris, les amants, etc. Les témoignages montrent bien dans quelle mesure la lutte des sexes est pour toute femme , une lutte quotidienne.Mais aux yeux des femmes, dans le doute et l’isolement, cette lutte semble encore bien individuelle et parfois , sans espoir." ( Alice Schwarzer : "La petite différence et ses grandes conséquences")

Ecorchée
Peinture de L. Lavilgrand.

Vous penserez peut-être que cette vision des choses est excessive ?

– Alors , pourquoi une femme meurt-elle tous les 2 jours, sous les coups de son conjoint ? Qui pense comme beaucoup d’autres, qu’il a le droit de vie et de mort sur sa compagne,si elle ne se conforme pas à ses désirs ! Qui pense encore, que c’est lui le « CHEF » de famille ! Qui s’imagine que:  » génétiquement, c’est à l’homme de décider » !!!( Propos d’un auditeur,intervenant sur Radio Festival,lors d’une émission consacrée à la violence,au début du mois d’octobre 2007.)

– Alors, pourquoi , en France ,2 millions de femmes, subissent-elles des violences conjugales ?( dont 15% à la Réunion). En Espagne, entre 2002 Et 2003, le nombre de femmes battues a augmenté de. . . 34 % !