" Vive Tingy Tanàna ! havre de paix où des femmes ensevelissent tout doucement leurs chagrins, en réapprenant à sourire à la vie . . ."

dame bleue
Huile de Lyliane Lavilgrand .

… » Soudain, le souvenir d’une « anecdote » surgit. Une petite indienne voyage à côté d’un grand-père, à bord d’un boeing 777 d’Air France , qui fait route vers Paris. A mi- parcours, elle va aux toilettes et profite de l’occasion pour alerter une hôtesse. Elle lui raconte que ses parents l’ont vendue au vieil homme et la supplie de la secourir. Les autorités sont alertées, elle est sauvée. Elle s’est sauvée, elle-même !Le vieux porc ne la chevauchera pas, elle ne deviendra jamais sa servante ! Je l’imagine libre et heureuse…J’entends ses éclats de rire… Tiens, il faut que je la retrouve, pour l’inviter à Tingy Tanàna ! »
L. Lavilgrand : « Tingy Tanàna le Village des Vagins « .

" La faculté d’enfanter reste la seule différence entre un homme et une femme. Tout le reste n’est qu’artifice une question d’identité psychique fabriquée."(Alice Schwarzer:" La petite différence et ses grandes conséquences"( Editions Turbulentres)

… » Depuis la nuit des temps et jusqu’à maintenant d’ailleurs, on a valorisé la venue au monde des petits garçons. Jusqu’à tuer des bébés filles à la naissance, ou supprimer uniquement des foetus femelles. En Chine, il  » manque » 4O millions de filles! Dans ce pays, à l’heure actuelle , des bébés de sexe féminin sont abandonnés n’importe où, à cause de l’interdiction d’avoir plus d’un enfant. A Tingy Tanàna, on veut juste essayer d’aider des petites filles, à avoir plus de chance pour survivre dans la jungle de la vie. »
L. Lavilgrand :  » Le Village des Vagins « .

Ce sont les femmes qui changeront les rapports homme/femme , en éduquant leurs filles et leurs garçons…exactement de la même façon. Par exemple, en apprenant aux petits mâles à ne pas compter sur leurs copines pour la contraception , et aux petites filles, à pratiquer le karaté, dès leur plus jeune âge!

Roman d’aventures féminines et féministe, où des femmes choisissent leurs vies

Couverture-

Résumé sur la 4ième de couverture du livre.

La narratrice, Marie, déstabilisée par des évènements familiaux imprévus, décide de faire le point sur sa vie. Elle s’envole pour s’isoler en Martinique. Mais elle rencontre Cécile, une enseignante. Cette dernière vit à bord de son voilier « la Bohème ».Elle propose à Marie une croisière dans les Grenadines. Les routes en bateau sont longues. Les deux amies discutent énormément. . . Elles se découvrent le même rejet pour le modèle social où elles évoluent. Une société où les hommes, pardon, les mâles, se sont taillés la part du lion dans tout les domaines : sexualité, travail, famille. . . pour y parvenir, ils n’ont pas hésité à voter des lois sexistes et à inventer des religions misogynes, qui les ont confortés dans leur machisme voyant ou latent. Bref, Cécile et Marie feront des rencontres étonnantes. . . La voyageuse « solitaire » inventera une société de femmes avec l’aide de sa tribu, à Tingy Tanàna , le Village des Vagins ( Madagascar ).

"Toute lutte de libération des femmes devra s’attaquer directement aux privilèges des hommes, à leurs privilèges individuels comme à leurs privilèges collectifs, et cela sans épargner les maris, les amants, etc. Les témoignages montrent bien dans quelle mesure la lutte des sexes est pour toute femme , une lutte quotidienne.Mais aux yeux des femmes, dans le doute et l’isolement, cette lutte semble encore bien individuelle et parfois , sans espoir." ( Alice Schwarzer : "La petite différence et ses grandes conséquences")

Ecorchée
Peinture de L. Lavilgrand.

Vous penserez peut-être que cette vision des choses est excessive ?

– Alors , pourquoi une femme meurt-elle tous les 2 jours, sous les coups de son conjoint ? Qui pense comme beaucoup d’autres, qu’il a le droit de vie et de mort sur sa compagne,si elle ne se conforme pas à ses désirs ! Qui pense encore, que c’est lui le « CHEF » de famille ! Qui s’imagine que:  » génétiquement, c’est à l’homme de décider » !!!( Propos d’un auditeur,intervenant sur Radio Festival,lors d’une émission consacrée à la violence,au début du mois d’octobre 2007.)

– Alors, pourquoi , en France ,2 millions de femmes, subissent-elles des violences conjugales ?( dont 15% à la Réunion). En Espagne, entre 2002 Et 2003, le nombre de femmes battues a augmenté de. . . 34 % !

Dédicace

Lyliane Lavilgrand dédicacera son second roman  » Tingy Tanàna le Village des Vagins », à la librairie Autrement , le samedi 8 août, de 15 heures à 19 heures .
Elle aimerait que ce Blog devienne un lieu de convivialité et d’échanges,pour toutes les femmes désirant modifier,en profondeur, le statut social que des hommes leur ont attribué au cours des siècles. Les lois changent, un petit peu, mais les comportements perdurent !
Rien ne changera vraiment, tout le temps que les femmes ne décideront pas elles- mêmes du cadre de vie qui leur convient.Les hommes ont tout à gagner à garder les choses en l’état : femme de ménage à disposition, sexualité souvent à sens unique, fabrique et entretien de descendants, acceptation du second rôle …
A bientôt !

Tingy.