Femmes et religion: cause toujours tu m’intéresses…

Femmes et religion.

 » La Résolution 1464 de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (4-10-2005) encourage ses États membres « à protéger pleinement toutes les femmes vivant sur leur territoire contre toute violation de leurs droits fondée sur ou attribuée à la religion », « à prendre position contre les violations des droits des femmes justifiées par le relativisme religieux ou culturel dans le monde », « à garantir la séparation nécessaire entre l’Église et l’État pour que les femmes ne soient pas soumises à des politiques et à des lois inspirées de la religion ».

Auteur : Tingy

Romancière féministe : je viens de publier " Le temps de cuire une sauterelle " :-)) Et de rééditer : "Le Père-Ver" et "Le Village des Vagins" (Le tout sur Amazon) ... et peintre de nombreux tableaux "psycho-symboliques"... Ah! J'oubliais : un amoureux incroyable, depuis 46 ans et maman de 7 "petits" géniaux...

6 réflexions sur « Femmes et religion: cause toujours tu m’intéresses… »

  1. Tu as bien raison belle et lucide

    quand, en exergue de ton blog,
    tu parles de la nécessaire
    _____ »Déclaration des Droits des Femmes »_____.

    D’ailleurs la fameuse et non-moins mal nommée
    _____ »Déclaration des Droits de l’Homme »_____
    aurait dû, depuis toujours, s’appeler
    _____ »Déclaration des Droits de l’Être Hummain »_____
    pour atteindre, un tant soit peu,
    à l’importance qu’on lui veut lui accorder.

    D’ailleurs, – à l’évidence ! –
    la version féminine dudit être humain
    est biologiquement supérieure à son pendant masculin,
    elle seule pouvant perpétuer la vie,
    l’autre ne se bornant qu’à donner son avis
    en échange du don de vie
    que consent sa partenaire
    à son éventuelle progéniture.

    N’en déplaise à Simon LaJoie (alias « Sigmund Freud »),
    la véritable envie du pénis elle est toute là,
    dans ce sentiment d’incomplétude
    et d’inaptitude que tout être vivant
    ne disposant que d’un pénis pour offrir à son ADN
    une portion d’éternité,
    comme le veut la vie elle-même,
    puisque l’abime séparant son ADN magique
    ne peut être franchi sans le concours
    ______absolument essentiel_____
    de « l’autre », la femme,
    cet enfant chérie de la vie.

    Or, depuis des temps immémoriaux,
    ce syndrôme de manque et d’infériorité
    a toujours sous-tendu une tentative cruelle
    d’imposer son contraire,
    via l’absurde réduction de la femme
    à une sorte de sous-homme.
    Tout comme on a souvent réduit les « autres »,
    croisés ici et là, « ailleurs »,
    à de semblables « sous-hommes ».
    histoire d’excuser les exactions
    les plus abominables.
    La conquète, l’esclavage,
    le génocide ou l’appartheid par exemple.

    Or les Grrrrrandes religions actuelles,
    ces créations éminemment humaines,
    ont TOUTES été inspirées et créées par l’homme lui-même,
    ____l’être humain mâle___,
    celui qui souffre précisément de
    ____ »l’envie du pénis »____
    cette petite créature qui se sait
    biologiquement bien inférieur
    à sa contrepartie féminine.

    La plupart d’entre ces religions prétendent que
    Dieu a créé l’HOMME et tous les êtres humains,
    (en plus du monde entier, tant qu’à y être!).

    Or il est surtout évident
    ___ »qu’il le lui a bien rendu ! »___comme disait Voltaire.

    Les dieux, leur rôle et pouvoirs
    et ce qu’on leur fait dire ou vouloir
    sont toujours parfaitement
    à l’image des sociétés où elles naissent.
    Sinon, à mesure que le temps passe,
    surtout à celles des sociétés
    où elles s’épanouissent.

    Soit paternalistes et machistes en général…

    Les femmes (et les enfants !),
    ces êtres humains qui ne sont pas des « hommes »,
    (comme les pères et grands muftis de tous poils
    qui furent les créateurs et
    les gestionnaires auto-proclamés de ces religions),
    ont donc le plus grand besoin de la protection
    de la société toute entière,
    dans ce qu’elle a de plus rigoureux
    sur les plans de la justice, de l’humanité
    et du simple gros bon sens.

    La farce et l’ignominie ont assez duré, il me semble.

    La terre elle-même le sait.

    ______ __©__
    ____________

    J’aime

      1. Merci, belle et toujours consciente

        à un moment donné, il faut dire,
        écouter, échanger et changer peut-être.
        ____Ça, au moins, ça ne change pas…_____

        dans le continuum de la vie,
        La femme est la durée, la force, l’éternité.
        l’homme est la question, l’énergie, l’autre,
        et surtout l’imaginaire,
        dernier vivier
        oû il peut donner la vie à qui il voudra,
        tout seul ou avec d’autres.
        L’homme et son envie du pénis,
        par défaut, lui font désirer créer.
        Des oeuvres qui vivront comme ses enfants.
        ____Virtuels.____

        La rencontre de ces deux créatures
        veut conjuguer les passés au présent intérieur
        et les futurs subjectifs au plus-que-parfait de l’infini
        – putatif bien sûr … – .

        ______ __©__
        ____________

        J’aime

      2. Merci, belle et toujours consciente

        à un moment donné,
        homme ou femme, on voit, on entend, on sent.
        Alors on sait qu’il faut dire,
        écouter, échanger et changer peut-être.
        ____Ça, au moins, ça ne change pas…_____

        Quand un mot et un concept sont utilisés comme objets,
        alors qu’en fait il s’agit plutôt d’un sujet,
        on voit bien qu’il y a là
        un indice de tentative de cachette.
        Est-ce un indice valable? Telle est la question…

        Dans le continuum de la vie,
        la Femme est la durée, la force, la nature, l’éternité.
        l’Homme est la question, l’énergie, l’autre, le changement
        et surtout l’imaginaire,
        dernier vivier
        oû il peut donner la vie à qui il voudra,
        tout seul ou avec d’autres.
        L’homme et son envie du pénis,
        – par défaut – , lui font désirer créer.
        Des oeuvres qui vivront comme ses enfants.

        ____Virtuels.____

        La rencontre de ces deux créatures
        veut conjuguer les passés au présent intérieur
        et les futurs subjectifs au plus-que-parfait de l’infini
        – putatif bien sûr … – .

        _________________________________
        _____________________
        __________
        ______
        ______ __©__
        ____________

        J’aime

  2. Que dire après un tel exposé de Renard, qui m’a coupé lherbe sous le pied. L’homme aime bien créé c’est vrai, pour pouvoir ensuite se montrer, mais en même temps il détruit tout sur so passage. L’homme n’existerait certainement pas s’il n’y avait pas la femme.Une fois la création faite, il aime bien tout régir, sans s’occuper du sexe opposé, et c’est cela qui montre sa force, non sa faiblesse, car la femme est, et sera toujours plus forte que l’homme.

    Bisous

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :